Les articles de nos partenaires par catégorie

cate-afrique.pngcate-moyen-orient.pngcate-ameriquelatine.pngcate-extreme-orient.pngcate-union-europeenne.pngcate-usa.pngcate-relations-internationales-1.pngcate-criseeconomique.pngcate-capitalisme.pngcate-libre-echange-2.pngcate-declin-democratie.pngcate-action-politique.pngcate-sciences-technologies-1.pngcate-histoire.pngcate-questions-societe-1.png

Démocratie et intercommunalité : le cas pratique d’Hénin-Beaumont - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog

http://www.contrelacour.fr/democratie-intercommunalite-henin-beaumont/

223007625_7

Une fois n’est pas coutume, je quitte un instant la politique européenne pour vous éclairer sur un volet peu traité de ces dernières élections municipales : la question du pouvoir politique et du vote des électeurs dans le cadre des intercommunalités.

La Commune serait le premier maillon de la démocratie française. Oui car elle offre la proximité et la compréhension des enjeux indispensables à l’exercice du pouvoir par les citoyens. Mais pas tout à fait cependant, car il faut désormais compter avec les intercommunalités qui exercent depuis plusieurs années l’essentiel des compétences au niveau local.

Lire la suite

Le progrès en question ? - par Yann

Par Yann, sur son blog

http://www.jeunessecroissy-basket.fr/wp-content/uploads/2012/10/le-progr%C3%A8s4-300x300.jpg

Cela fait plusieurs décennies maintenant que la France est entrée en régression économique et sociale. Près de quarante ans que le progrès social, hérité des réformes économiques d'après-guerre, est attaqué de toute part. Nous arrivons probablement à la destruction des derniers restes de la période des trente glorieuses. On peut désormais raisonnablement tabler sur la destruction à court terme de la sécurité sociale, de l'éducation nationale et du système de retraite par répartition. Sans une peu probable révolte de la population, ces derniers acquis sociaux disparaîtront et plongeront la France puis l'Europe de l'Ouest dans une crise économique encore plus grave qu'elle ne l'est actuellement. Il est étrange de voir avec quelle facilité la population moderne s'est finalement résignée à accepter des politiques d’appauvrissement alors que pourtant le progrès technique continu. À tel point que l'on a désormais complètement décorrélé  le progrès scientifique et technique du progrès social et humain. Il s'agit là d'une prouesse tout à fait invraisemblable. On en est même arrivé à une telle régression mentale que le progrès technique en lui même est accusé de tous les maux de toutes les catastrophes qui s'abattent sur la population.

 

Lire la suite

Le lapsus de Marylise - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://www.lopinion.fr/sites/nb.com/files/styles/article/public/images/paysage/2013/07/lebranchu_pays_reuters.jpg?itok=6yQYop0p

Ce matin, je prenais tranquillement mon café en écoutant la radio. Le soleil brillait, les petits oiseaux chantaient, la jardinière sur ma fenêtre – j’aime beaucoup les plantes, il faudra que j’en parle un jour – laissait voir les clochettes du muguet, sorti un peu trop tôt de terre cette année. Et tout à coup, dans ce climat idyllique, j’entends Marylise Lebranchu dire, à propos de la suppression envisagée des départements que aujourd’hui le RSA est financé en partie – 3 milliards d’euros, ce n’est pas rien - par l’impôt local, et que si on « fait remonter cela vers l’Etat, c’est à dire, vers l’impôt sur le revenu », cela pose un problème. Car – tenez-vous bien – « l’impôt sur le revenu touche plus fortement les classes moyennes que l’impôt local qui est plus reparti ».

Lire la suite

Christian Noyer vs Manuel Valls - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

Pacte de responsabilité : Christian Noyer se dit 'confiant' sur les contreparties liées à l'emploi...

Je n'ai pas une grande sympathie a priori pour Manuel Valls. Il me paraît bien trop souple avec les puissants, et dur avec les faibles, pour être adapté à des temps difficiles.

Au moins est-il responsable devant l'Assemblée nationale, et a-t-il été élu.

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a été nommé à sa place par Jacques Chirac et renouvelé par Sarkozy. Il est intouchable en raison du statut de la Banque de France qui, depuis l'euro, lui interdit de recevoir aucune instruction du gouvernement.

Lire la suite

Effet sablier & Homo economicus - par l'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

EFFET SABLIER & HOMO OECONOMICUS

En 2009, Jean-Marc Vittori, éditorialiste aux Echos, publiait « L’effet sablier » (Flammarion). Un ouvrage aux théories intéressantes au premier abord, mais surtout riche d’enseignements sur les sous-entendus de la pensée néolibérale. Car 5 ans après, on ne peut que constater que le constat de M. Vittori n’est pas faux en soi : les classes moyennes sont effectivement en train de se faire écraser. Toutefois, ce que la lecture de son ouvrage a de réellement pertinent réside bien plus encore dans l’enthousiasme de l’auteur pour ce phénomène, dramatique pour l’équilibre de nos sociétés, et dans son absence de vision sur les conséquences : car à travers les classes moyennes, c’est bien la démocratie qui est mise en péril par cet eschatologie néolibérale décomplexée, voire exaltée.

Lire la suite

Elections européennes - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

http://www.boussu.be/elections-europeennes/leadImage

Avec la formation du nouveau gouvernement, nous sommes d’ores et déjà entrés de plain-pied dans la campagne pour les élections européennes. Ces dernières ne suscitent, en général, que peu d’intérêt. C’est un tort, et il serait particulièrement dommageable qu’il en soit ainsi pour cette nouvelle échéance. L’enjeu de ces élections n’est pas mince. Cet enjeu va déterminer des choix électoraux qui seront, sans conteste, difficiles et délicats. Il convient ici de rappeler que ces élections concernent en réalité l’Union européenne et non l’Europe elle-même. On peut se sentir culturellement et historiquement européen et récuser  l’institution qui s’est appropriée le nom “d’Europe” mais qui est loin d’y correspondre.

Lire la suite

Bertrand Russell, autobiographie - par Valeurs & Actions Républicaines

Par Valeurs & Actions Républicaines, sur leur site


 Bertrand Russell (1872-1970) est une figure un peu oubliée de la guerre froide. Or, ses livres, ses positions et surtout ses recherches mathématiques ont pesé sur tout le XX°s.

Il a aussi publié en 1967 son autobiographie, une somme de  plus de 1 500 pages destinée à donner ses dernières remarques sur le monde de l'après 1945. Après le dernier conflit mondial Russell a patiemment et durablement animé la mouvance pacifiste mondiale, répétant avec force d'arguments que les bombes atomiques pouvaient réduire à néant l'espèce humaine.

Lire la suite

La légende noire de Robespierre - par Cécile Obligi

Ici la conférence donnée par l'historienne Cécile Obligi aux Ernest de l'Ecole Normale Supérieure.

Tout ça pour ça - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://oumma.com/sites/default/files/manuel-valls-enerve.png

En regardant la composition du gouvernement annoncée le 2 avril (1) par Manuel Valls, on ne sait s’il faut pleurer ou s’il faut rire. Quelques jours plus tôt, les électeurs avaient manifesté sans équivoque un mécontentement qui n’aurait du surprendre personne, tant la popularité du président de la République et celle du chef du gouvernement avaient coulé à des profondeurs rarement atteintes. Et qu’avons-nous en sortie ? Ce n’est même pas « tout changer pour que rien ne change » : Sur seize ministres, quatorze – sans compter le Premier ministre – l’étaient déjà dans le gouvernement précédent. Et si l’on croit les rumeurs qui circulent, sur la quinzaine des ministres du gouvernement Ayrault ayant perdu leur portefeuille une fraction non négligeable serait déjà pressentie pour revenir au gouvernement avec le rang de secrétaire d’Etat.

Lire la suite

Stiglitz : sortir de l'euro c'est douloureux, y rester c'est pire - par Edgar

Commentaire de Pablito Waal : à noter également, le débat entre l'Oeil de Brutus et Hans-Kristian Colletis-Wahl, sur le blog de l'Oeil de Brutus.

SORTIR DE L'EURO : La réponse de M. Colletis-Wahl

Donc, côté euro, Stiglitz met les points sur les i : sortir de l'euro, c'est douloureux, mais y rester est encore pire. Stiglitz évoque la situation de l'Espagne et de la Grèce particulièrement.

Il ajoute une réflexion que je trouve très juste : la pire des situations est celle à laquelle nous assistons. Quand la situation devient intenable, on lache quelques mesures sociales, un prêt de quelques milliards, et on repart. C'est une mort à (plus ou moins) petit feu, qui fait que l'on continue dans un jeu où, l'un dans l'autre, c'est Stiglitz qui l'ajoute, la zone euro a probablement, depuis sa création, causé plus de dégâts qu'elle n'a amené d'avantages.

Lire la suite

Lutte contre la fraude fiscale : une manière simple de combattre toutes les délinquances - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : je poste cet article pour débat. La première proposition me laisse très circonspect. Que se passerait-il, en effet, si une personne n'avait aucun compte en banque, tout en ayant des centaines d'euros honnêtement gagnés à dépenser en liquide? De quel droit un gouvernement contraindrait une personne à avoir un compte en banque (sauf si cela devenait gratuit, éventuellement...) ?

Lutte contre la fraude fiscale : une manière simple de combattre toutes les délinquances.

Lutte contre la fraude fiscale : une manière simple de combattre toutes les délinquances.

Alors que depuis des années se multiplient les dispositifs, policiers ou judiciaires, les plus complexes pour lutter contre la délinquance, on en oublie bien souvent que le mieux est l’ennemi du bien. Il y aurait pourtant des mesures des plus simples à prendre pour lutter contre la délinquance tant en col bleu qu’en col blanc. L’immense majorité des actes de délinquance, en effet, ne tourne qu’autour d’un seul objet : faire de l’argent. C’est donc par le portefeuille qu’il faut, entre autres, l’attaquer. Et ce sur ce point quelques mesures simples mériteraient d’être prises :

Lire la suite

L'étrange attention portée au FN - par Laurent Pinsolle et DioCronos

Savoir si l'on a donné trop d'importance au Front National dans ces municipales est l'un des derniers sujets à la mode. Je ne peux que vous recommander l'article de Laurent Pinsolle :

L'étrange bienveillance de certains médias pour le FN - par Laurent Pinsolle

Il y a aussi plusieurs articles et documents circulant sur le Net prétendant que les performances du Front de Gauche auraient au moins valu celles du FN. Ce dernier a néanmoins, au premier tour, fait moitié plus de voix que toutes les composantes du Front de Gauche (PCF, PG, listes FDG) réunies (1,05 million de voix pour le FN, moins de 700 000 pour le FDG au sens large). Et surtout, la comparaison a peu de pertinence pour des élections locales où le FN, hormis quelques municipalités dont on a beaucoup parlé, n'avait quasiment aucune chance de gagner sans alliés.

Pour prendre un peu de recul dans la bonne humeur, voici une vidéo de la chaine de la DioCronos qui résume la "montée" du FN :

Félicitations à Manuel Valls !

Tribune libre de Pablito Waal

http://i.huffpost.com/gen/1405662/thumbs/o-VALLS-CONTENT-facebook.jpg

Avant même de connaître la composition du nouveau gouvernement, je ne peux qu'exprimer ma joie de voir un serviteur de la Nation aussi dévoué  que Manuel Valls accéder à une des plus hautes fonctions de l'Etat. Finis déficits, chômage et croissance atone ! Chacun ne peut que constater le consensus qui s'est établi sur la pertinence des idées exprimées par celui qui était jusque là ministre de l'Intérieur, et ce sur tous les sujets. Que ce soit sur l'économie, sur la résorption de de la délinquance ou le respect des libertés civiles, notre nouveau chef de gouvernement a désarmé tous ses contradicteurs.

Je ne vois d'ailleurs même pas pourquoi ce blog continue d'être alimenté d'articles critiques sur la construction européenne, l'euro, l'OTAN ou le capitalisme : tout cela sera bientôt sans objet.

Toute mention de la date n'est pas superflue. Pour un véritable article, lire ceci.

La Russie du mauvais côté de l'Histoire - par Fabrice Fassio

Par Fabrice Fassio

http://www.populationdata.net/images/cartes/articles/langue_russe.jpg

Comment cela, cette carte n'est pas tout à fait exacte...?

(il s'agit d'une carte des pays - en rouge - où la langue russe est officielle [l'Ukraine devrait en faire partie], ou courante en rose. Mais cette carte traduit assez bien la proximité du Bélarus et du Kazakhstan vis-à-vis de la Russie.)

Dirigeants, hommes d'affaires et chefs des médias occidentaux s'interrogent avec inquiétude sur la voie que suit la Russie contemporaine. Le Président des Etats-Unis vient d'ailleurs de l’affirmer : la Russie se trouve du mauvais côté de l'Histoire. Etrange idée selon laquelle l'Histoire aurait des côtés ! Enfin bref, le jugement du Président serait corroboré par de nombreux faits, dont celui-ci : la Russie chercherait à reconstituer un bloc semblable à l'ancienne Union soviétique, cet empire du Mal qui avait donné tant de fil à retordre à Ronald Reagan . Je souhaiterais proposer au lecteur un bref article centré sur cette question d'un bloc nouveau. Je précise que ma réflexion est basée sur les travaux fondamentaux du philosophe et sociologue russe : Alexandre Zinoviev, disparu en 2006.

Lire la suite

Descartes et les municipales (l'entre-deux-tours)

Alors que nous venons juste d'apprendre l'élection d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, voici deux articles de Descartes sur les municipales, et notamment les turpitudes entre PG et PCF, l'un des sujets préférés du blogueur.

http://www.connexion-emploi.com/system/images/19/original/n%C3%A9gociation_salariale_en_Allemagne.jpg?1246707954

Lendemain de bataille - par Descartes, sur son blog

Alexis Corbière : autopsie d'une négociation - par Descartes, sur son blog

Bourlanges et les souverainistes - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

Jean-Louis Bourlanges, l'homme qui enfonce des coins dans le discours souverainiste. ©Hamilton/REAJean-Louis Bourlanges, l’homme qui enfonce des coins
dans le discours souverainiste. ©Hamilton/REA

Quelques réflexions à chaud après l’émission d’hier soir (vendredi 21) chez Frédéric Taddéi (Ce soir ou jamais, sur France 2).

Marie-France Garaud n’était pas là. Retenue par une soirée ganja prévue de longue date, elle s’était fait remplacer par Coralie Delaume, un excellent choix au demeurant. Si elle avait été là, elle aurait glisser au moment opportun, c’est-à-dire à n’importe quel moment puisque c’était bien là le thème principal de l’émission :

« Les événements qui, depuis des mois, déferlent en vagues successives sur les pays d’Europe soulignent, aux yeux de tous, les évidentes contradictions qui nous paralysent. Et d’abord la première d’entre elles : ce sont les Etats qui remodèlent les affaires du monde et les Français cherchent en vain ce qu’est devenu le leur. »

Limpide extrait de son livre intitulé Impostures politiques (voir ce billet).

Toujours est-il que je m’y attendais un peu : Bourlanges a vraiment été très, très bon sur le plateau de Taddéi.

Lire la suite

L'illusion de la taxe sur les transactions financières - par l'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

L’ILLUSION DE LA TAXE SUR LES TRANSACTIONS FINANCIERES

Article également publié sur Gaulliste libre.

Même si la proposition de taxe Tobin existe depuis 1972, l’idée de taxe sur les transactions financières est un véritable serpent de mer politique depuis le début de la crise des subprimes. Il n’est pas un politicien de haut vol qui clame haut et fort l’urgence de la mise en place de cette taxe. Sauf que, voilà, cela fait maintenant six ans, et l’on attend encore.

Lire la suite

Le Parlement européen, sa loi d’Hondt, son jeu des compromis et ses séances de votes rythmées - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog

223007625_7

Connaissez-vous la loi d’Hondt ? Cette règle, non écrite, est pourtant fondamentale dans le fonctionnement du Parlement européen. C’est elle qui, par un savant partage de points entre les groupes parlementaires selon leur poids respectif, permet d’attribuer les rapports ainsi que les postes dans les 22 Commissions composant le Parlement.

Ainsi, les groupes politiques positionnent leurs « points » sur les Commissions qu’ils souhaitent présider.

Lire la suite

Un aveu - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Croissance depuis 2000 (indice 100)

 Growth

Une nouvelle est passée quasiment inaperçue vendredi dernier, c’est l’annonce faite par le gouverneur de la Banque centrale des Pays-Bas, M. Klaas Knot, que son institution avait préparé un « plan d’urgence » (a contingency plan) pour une sortie de l’Euro en 2012. Cette nouvelle n’a rien d’étonnant, et elle confirme ce que l’on sait de diverses sources. Les différentes Banques centrales des pays de la zone Euro, et même les Ministères des Finances, travaillent sur des scénarii d’explosion ou de sortie de l’Euro depuis au moins le printemps 2011.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL