Les 10 petits nègres, ou comment préparer les élections...de 2017 - par Voltaire République

  • Par arsin
  • Le 08/04/2012
  • Commentaires (0)

Par Voltaire République, sur leur blog

http://voltaire.republique.over-blog.com

PATIENCE !

 

Citoyens,

 

Citoyen, car il recouvre la symbolique de notre devise, Liberté, Egalité, Fraternité. Il la recouvre, alors que jamais, depuis la Seconde guerre mondiale, cette devise n'a autant été foulée aux pieds.

 

Liberté.

 

Liberté foulée aux pieds dans le monde, avec la politique de va-t-en guerre de l’OTAN en Afghanistan, en Libye et vraisemblablement demain en Syrie et en Iran, si par malheur celui que j'ai appelé Nicolas Fouquet's dès le 6 mai 2007, ou le prétendant qui maintiendrait la France dans l’Otan, étaient élus. Et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ?!

Liberté foulée aux pieds en Europe, où l'on assiste à l’action la plus effarante qui puisse être de la part de ceux qui prétendent bâtir un soit-disant "empire de la paix": deux gouvernements légitimes, légitimes car issus du suffrage universel, en Grèce et en Italie, renversés par la troïka infernale! L'Union européenne d’Angela Merkel et de Nicolas Sarkozy, foulent aux pieds nos libertés, le second servant de petit télégraphiste à la première, alors que celle-ci, dans sa tentation teutonique, lorgne déjà du coté du grand Est.

 

 

Avec la construction de l’Union européenne, nos libertés politiques, nos libertés économiques et sociales se réduisent à peau de chagrin, année après année, traité après traité, vote du parlement après vote du parlement ; nous prenons l’exemple de la forfaiture du 4 février 2008 avec le vote des complices au Parlement et récemment, du MES (Mécanisme européen de stabilité) et du TSCG (Traité sur la stabilité, la coopération et la gouvernance), avec la complicité active du sarkhollandisme.

Ces politiques mortifères fracassent directement cette campagne électorale 2012 où l'on parle de tout, vraiment de tout, sauf … des sujets qu'attendent en toute logique les Français de l’échéance essentielle de notre République.

Mais peut-il en être autrement quand on sait, et ici nous le savons, que les candidats, de l'extrême gauche à l'extrême droite sont complices dans l'enfermement européiste, complices dans l'aliénation de la liberté et de l'égalité républicaine ?

Si les deux chimères infernales, Sarkozy et Hollande mènent le bal, celui des candidats vampires 2012, dansent du ventre.

Tous, à une exception à faible voix, restent européistes!

 

Egalité républicaine.

 

Madame Le Pen, après avoir repris le bâton de Maréchal de papa, a tenté dans un premier temps un ravalement de façade du FN mais de façade…à la Pompadour. A la différence notoire de la favorite, elle n’est pas née Poisson mais Poissarde ! Avec cette dernière, il ne peut y avoir que le Styx comme frontière ; d’une frontière de France où l’on apprenait le 17 janvier 2012, qu’elle voulait vendre la Corse au FLNC !

 

Mais, les républicains jacobins vous le disent aujourd’hui, il s'agit bien aussi de tendre la main aux électeurs perdus, ces gens qui ne sont pas des fascistes, des gueux comme pourrait le dire madame Carla Bruni, mais des Français malheureux et de leur dire que la France, la Nation, la République est la seule réponse possible à leur désespoir.

Jaurès disait que "La nation, c'est le seul bien des pauvres ". Elle est aussi le bien de tous les habitants de ce pays ! Qu’ils soient nés ici où ailleurs, qu’ils soient français de naissance ou d’adoption car ils sont français en totalité et pas seulement d’apparence hongroise ou musulmane !

 

Nous sommes de ceux qui pensent qu’il y a une gauche et une droite et même une extrême-droite néo pétainiste représentée par le FN. Mais, tout en rejetant ces extrêmes qui veulent tout mais surtout ne pas gouverner, nous affirmons que la France peut se passer du faux clivage gauche-droite tel qu’il nous a été imposé par trente ans de politique des pareils aux mêmes, des mous du genou, de ceux qui nous promettent les grands horizons et oublient larguer les amarres en restant échoués inexorablement sur leur banc de sable, ou par un discours déshonorant à la City !

Certains comparent parfois François Hollande à Roosevelt. Mais serait-il capable de reprendre à son compte ce que disait le candidat américain en 1936 :

 

« Nous avons à lutter contre les vieux ennemis de la paix – le business et les monopoles financiers, la spéculation, les banques déchaînées (…) Ceux-là ont commencé à faire du gouvernement des Etats-Unis une simple dépendance de leurs affaires (…) Jamais dans notre histoire ces forces n’ont été liguées comme aujourd’hui contre un candidat. Elles sont unanimes dans la haine qu’elles me portent – et j’accueille cette haine avec plaisir. » ?

Fraternité.

 

La fraternité, ce n’est pas le soir du 6 mai 2005 au Fouquet’s, ce n’est pas le discours de Grenoble, ce n’est pas le curé meilleurs que l’instit. La fraternité permet aux fils du Livre de rejoindre les fils de l’Encyclopédie dans un combat commun pour l’avenir dans une République laïque.

 

Nous sommes tributaires de l'Histoire de ce pays qui depuis un certain 27 juillet 1214, nous remémore qu’Otton IV fut battu à Bouvines, grâce au rassemblement (déjà !) des communes, nous enseigne qu’en 1792 des citoyens en guenilles battirent à plate couture les coalisés de Coblence du duc de Brunswick,

 

« C’est alors qu’au milieu de la tourmente nationale et de la guerre étrangère, apparut la République. Elle était la souveraineté du peuple, l’appel de la liberté, l’espérance de la justice. Aujourd’hui, autant que jamais, nous voulons qu’elle le demeure. » Charles de Gaulle.

 

Et enfin, en 1945, nous rappelle que nos prédécesseurs directs, et je salue ceux qui sont ici aujourd’hui, ont fait abstraction des idéologies et des rancunes pour replacer notre devise martyrisée pendant 4 ans, au fronton de nos mairies.

 

***

 

Nous sommes les hérauts de la pensée des républicains jacobins qui mettent un espoir dans une France universelle, issue des Lumières, porteuse de la tradition révolutionnaire qui de Valmy à nos jours, notamment avec le programme du Conseil National de la Résistance, n'en oublient pas moins que notre pays, selon Braudel, est issu de la glaise du temps, des luttes et des combats.

 

L'appel du président d’honneur du MRC à soutenir François Hollande n'est pas à la hauteur de celui qu'il reçut en 2002 des citoyens de l'autre rive, de droite et de celui des gaullistes. En 2002, ils l’avaient rejoint dans la campagne de France contre le renoncement. Il en va des idées comme des hommes: s'ils rompent avec une logique, ils rompent leur emprise sur eux. Quant au temps nécessaire pour s'en accommoder, c'est une toute autre histoire, car elle ne concerne que l'individu en sa propre conscience.

Nicolas Dupont Aignan peut éventuellement représenter une alternative crédible. Mais les 1 à 3% auxquels il est promis obèrent déjà un avenir obscur. Ceci doit inciter les Républicains à interpeller les hommes d’État de ce pays de France pour que les élections de … 2017 soient à la hauteur de la désespérance qui va naître du hold up anti républicain de des élections de 2012, quitte à voir le peuple vouloir récupérer dans la rue ce qui lui est volé et de reprendre le fil des Lumières trahies par les vampires pré cités..

 

Car le vote utile, c’est la négation du principe même d’un scrutin à deux tours lequel aliène notre liberté, car le vote utile c’est le vote inutile. Le vote utile obère dangereusement la démocratie en France. En 2012, le vote sera inutile et devra préparer les échéances suivantes pour que vive la France  et que vive la République!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×