2012, année de la lose - Que sont les Indignés devenus ?

  • Par arsin
  • Le 04/01/2013
  • Commentaires (0)

Suite du précédent...passage en revue des faux succès et vrais ratages de l'année passée :

http://strasbourgcurieux.free.fr/agenda/strasbourgSql/agenda/images/image_16514.jpg

Les Indignés : votre serviteur n’a jamais été très entiché de ce mouvement. Je ne vais pas aller jusqu’à en nier la continuité, bien que les médias ne leur accordent plus l’attention qu’ils avaient obtenu en 2011. L'auteur de ces lignes était pourtant, en Septembre dernier, parti à leur rencontre sur Paris, pour ne trouver qu'une parodie des débats des groupuscules gauchistes, un cran encore en-dessous du Rassemblement antilibéral de 2006.

Les Indignés espagnols continuent pourtant de se réunir, moins nombreux que les supposés millions de participants du printemps 2011. Mais ils n’ont ni empêché l’arrivée au pouvoir du Partido Popular et de Mariano Rajoy en 2011. Pas plus que la baisse des dépenses publiques (donc la mise en place de l’austérité) en Espagne à partir de 2011 (source Eurostats). Actifs également en Grèce, les Indignés n’ont pas plus triomphé dans leur rejet de l’austérité que ne l’ont fait Alexis Tsipras et Syriza en juin 2012.

Ils ont cependant, au pays de Cervantès, tenté de s’investir dans le soulagement des conséquences sociales de ces politiques, imitant sans doute le cas argentin de 2001 (où la récession économique et l’accroissement de la pauvreté étaient pourtant sans commune mesure).

Mais l’insatisfaisante vérité en deçà des Pyrénées devient l’erreur au-dessus. Les quelques campements de la Défense n’ont pas fait de petits. Il n’y a pas d’influence notable des Indignés sur les scores électoraux, ni sur celui du Front de Gauche, ni sur celui de la gauche en général, ni sur l’abstention. Même la progression en nombre absolu des bulletins blancs au second tour de 2012 (2,1 millions) n’est pas fantastique par rapport aux éditions précédentes (1,76 millions le 5 mai 2002, 1,5 millions le 6 mai 2007). Les procédés alternatifs de vote (dont la reconnaissance du vote blanc) auraient pourtant pu bénéficier de l'action des partisans de la « démocratie réelle ».

défense occupy économie social austérité Rajoy Grèce Espagne France indignés

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×