Les promesses non tenues de la révolution ukrainienne - sur le site d'O.Berruyer

  • Par arsin
  • Le 15/08/2014
  • Commentaires (0)

Article du Monde repris sur le site d'Olivier Berruyer

Reprise d’un article du Monde

Selon son propre mot, Tetiana Tchornovol est une « star » de la révolution ukrainienne. De ses heures sombres, comme ce 25 décembre 2013 où cette journaliste spécialiste des affaires de corruption fut retrouvée dans un fossé, passée à tabac sur une route des environs de Kiev pour avoir publié, quelques heures plus tôt, des photos de la luxueuse résidence du ministre de l’intérieur d’alors. Star, elle le fut aussi après la fuite du président Viktor Ianoukovitch. Le 22 février, la foule de Maïdan acclamait le nom de la nouvelle responsable du « comité national de lutte contre la corruption ».

Aujourd’hui, Mme Tchornovol est une fonctionnaire perdue dans les rouages de l’administration, sans équipe, sans pouvoirs réels, démunie face au « dragon » de la corruption et critiquée par ses anciens camarades. Elle travaille sur la liquidation des avoirs du clan Ianoukovitch, notamment d’immenses stocks d’hydrocarbures. La jeune femme a lutté pied à pied avec ses interlocuteurs du ministère de la justice pour préparer un projet de loi chargeant l’Etat de liquider les stocks. Pour, finalement, découvrir que l’un des vice-ministres, déjà en poste sous la présidence précédente, avait modifié le texte et offert à des entreprises le soin de mener la transaction. 

Lire la suite sur le site d'Olivier Berruyer

corruption élection révolution promesses ukraine Timochenko Maïdan Poroshenko oligarques

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site