Le chômage et les (faux) espoirs du gouvernement - par Jacques Sapir

  • Par arsin
  • Le 01/09/2013
  • Commentaires (0)

Par Jacques Sapir, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : ô lecteur avide d'optimisme et de bonnes nouvelles, ne lis pas cet article.

 Graphique 1

Graph-1

Sources: données de la DARES

(et ceci ne représente pas tous les chômeurs, malheureusement...)

Le chiffre de 6300 demandeurs d’emploi enregistré en juillet 2013 a été salué comme un « succès » par le gouvernement, qui voit (ou espère voir) là la confirmation d’une stabilisation du chômage. Mais, ce chiffre ne couvre que la catégorie « A ». Pour les catégories « B » et « C », l’augmentation a été de 45 900 demandeurs d’emplois. Que recouvrent donc les catégories de la DARES (ou Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques dépendant du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social), et quelle est donc la catégorie pertinente[1] ?

I. Les catégories et leur définition.

Il faut commencer, tout d’abord par expliquer à quoi correspondent les différentes catégories de la DARES

Tableau 1

Tabl-DARES

En fait, et compte tenu des dispositifs qui sont conçus pour pallier aux effets du chômage de longue duré, les catégories « A », « B » et « D » correspondent à ce que l’on a l’habitude d’appeler des « chômeurs ». Les catégories « C » et « E » correspondent à une situation intermédiaire de personnes employées, mais où soit l’emploi ne peut leur le minimum vital soit cet emploi ne peut exister que grâce à des subventions publiques.

Cependant, ces catégories n’épuisent pas la question des chômeurs. En effet, on peut être radié des listes de Pole Emploi non seulement parce que l’on a retrouvé du travail (auquel cas on a cessé d’être un « chômeurs ») mais aussi pour les raisons suivantes :

  • (i)    Arrêt de recherche, en raison notamment d’une maladie, d’un congé de maternité, d’un du travail, d’un départ en retraite ou d’une dispense de recherche d’emploi. Ces personnes sont alors indemnisées sur un autre budget.
  • (ii)  d’inscription pour défaut d’actualisation, lorsque le demandeur d’emploi n’a pas actualisé sa déclaration de situation mensuelle (situation hélas plus fréquente qu’on ne le croit).
  • (iii) Radiation administrative, qui peut intervenir lorsque le demandeur d’emploi ne répond pas à une convocation, lorsqu’il fait une fausse déclaration ou lorsqu’il refuse une offre d’emploi (le motif d’offre raisonnable d’emploi a été ajouté en octobre 2008), une formation, médicale, un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation, un contrat aidé, une action d’insertion. La suspension qui en découle peut aller de 15 jours à 12 mois suivant la cause.

Les statistiques fournies par la DARES sont donc loin d’être exhaustives et doivent être comprises comme une approche conventionnelle (avec de multiples conventions) du phénomène social et économique qu’est le chômage.

II. Quelle est la bonne série ?

On constate que 5 séries sont définies (pour la France métropolitaine). La catégorie « A » sert de référence. Cependant, les catégories « B » et « D » s’apparentent de près à la catégorie « A ». En effet la dispense de devoir chercher un emploi (pour raison de maladie ou du fait d’une formation professionnelle) ne change nullement la situation de la personne concernée (cat. D). De même, les personnes qui ont une activité (non choisie) de moins de 78h par mois (et qui ne peuvent pas vivre de cette activité) doivent donc aussi être considérées comme des chômeurs. La différence entre la catégorie « A » et la catégorie « A+B+D » n’est pas négligeable.

Lire la suite sur le blog de Jacques Sapir

économie gouvernement Sapir emploi chômage insee promesses espoirs catégorie Pole DARES amélioration montée aggravation

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site