En route vers le super-État: quelques nouvelles de l’Union européenne - sur Contre la Cour

  • Par arsin
  • Le 06/11/2013
  • Commentaires (0)

Par Craig Willy, du blog Europrotection, traduit par lui-même et Magali Pernin

Commentaire de Pablito Waal : une description faite par un auteur qui n'est pas lui-même un eurosceptique fanatique...

drapeau-europe-bruxelles2

Quelques nouvelles de l’Union européenne :

1.    Les députés de la commission LIBE (libertés civiles) ont voté pour la mise en place d’une autorisation des autorités européennes pour permettre aux géants de la technologie de transférer les données des citoyens européens aux institutions de surveillance américaines, au risque sinon de payer une amende pouvant aller jusqu’à 5 % du chiffre d’affaires global (2,5 milliards de dollars pour Google par exemple).

2.    Le gouvernement allemand a réussi à faire pression sur les ministres de l’environnement pour faire dérailler un accord préalable à l’exigence pour les voitures de l’UE d’émettre un maximum de 95 grammes de CO2 par kilomètre d’ici à 2020 .

3.    Le Parlement européen s’est prononcé sur l’opportunité d’exiger une autorisation préalable à la commercialisation de dispositifs médicaux (réponse au scandale PIP des implants mammaires).

4.    Le Parlement européen a voté pour augmenter la taille des « images choc » à 65% des paquets de cigarettes, rejeter l’interdiction des cigarettes électroniques et interdire les cigarettes mentholées dès 2019.

5.    Les députés de la commission FEMM (droits des femmes) ont voté pour exiger que toutes les sociétés cotées dans l’UE aient 40 % de femmes parmi leurs administrateurs non exécutifs.

Je n’énumère pas toutes ces nouvelles pour les louer ou les condamner, mais seulement pour constater qu’elles sont remarquables : C’est le genre de choses que les États votent normalement, des choses concrètes qui, dans le cas des cigarettes et des membres des quotas féminins pour les dirigeants d’entreprise, ont un impact direct et très visible sur le quotidien des gens.

Le va et vient, la pression des lobbies et des gouvernements concernés, les compromis finaux qui sont adoptés : c’est le « normal » de la politique démocratique. Et, à de nombreuses reprises, lorsque vous regardez une commission du Parlement européen, on a l’impression de regarder le fonctionnement d’une grande république continental dans sa vaste et étonnante diversité, d’ailleurs représenté de manière assez touchante dans une vidéo récente pour les prochaines élections européennes de mai 2014. Un député pourrait avoir « (Verts, DE) » après son nom tout comme un membre du Congrès américain a « (D-CA) ». On observe également une implication citoyenne assez forte sur certaines questions, notamment celles liées à internet, où les ONG comme La Quadrature Net incite les citoyens à appeler leurs députés pour garantir les libertés civiles.

Lire la suite sur le blog de Magali Pernin

Union Européenne Europe Etat partis autre prothèse CO2 libertés Google européennes 2014

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×