Aux États-Unis, la relocalisation d'Apple n'est-elle qu'un mirage ? - par L'Espoir

  • Par arsin
  • Le 24/02/2014
  • Commentaires (0)

Par Theux, sur le site de l'Espoir

Les dernières performances économiques des États-Unis et les récents chiffres indiquant que l’emploi salarié repartirait à la hausse dans le secteur industriel, laissent imaginer la possible fin du phénomène de désindustrialisation au pays de l’Oncle Sam. L’idée est d’autant plus forte que des entreprises emblématiques comme Caterpillar, Apple ou General Electric ont suivi cette direction. Les États-Unis sont-ils à l’aube d’un nouvel âge d’or industriel ou ne s’agit-il que d’un feu de paille appelé à s’éteindre prochainement ?

À la fin de l’année 2012, Tim Cook, PDG d’Apple, crée la sensation en annonçant la relocalisation aux États-Unis d’une partie de la production de son entreprise. Ce communiqué fait l’effet d’une bombe chez la plupart des observateurs qui sont partagés entre l’opération de communication et le développement d’une véritable stratégie industrielle. Il est vrai qu’à première vue la stratégie d’Apple peut paraître déroutante. Comment ce géant industriel, qui fonde une grande partie de sa compétitivité sur la qualité de ses sous-traitants à l’étranger, peut-il aujourd’hui changer son fusil d’épaule ?

« Le développement économique et la prospérité des États-Unis s’est réalisée grâce à la mise en place de droits de douanes élevés et d’infrastructures de qualité. » – Michael Lind

La stratégie de délocalisation d’Apple a débuté au début des années 1990. Depuis, la dépendance du constructeur vis-à-vis de ses sous-traitants est devenue de plus en plus importante, puisque la quasi-totalité de la production a été petit à petit assurée par ces derniers. En 2011, Apple employait 20 000 salariés aux États-Unis et 43 000 à l’étranger. Mais ces effectifs ne représentent que la partie émergée de l’iceberg : la force d’Apple est basée sur la puissance ce ses sous-traitants qui emploient près de 700 000 salariés, la plupart à l’étranger.

Lire la suite sur le site de l'EspoirAux États-Unis, la relocalisation d'Apple n'est-elle qu'un mirage ?

industrie USA stratégie Obama travailleurs Apple relocalisation mirage Jobs Cook

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×