Benjamin Ball, des Indignés : « [Il faut] dépasser l’idée de Nation » - par le Cercle des Volontaires

  • Par arsin
  • Le 28/08/2012

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

https://www.cercledesvolontaires.fr

Commentaire de l'ARSIN : ce n'est pas parce qu'on ne partage pas son opinion qu'on ne l'écoute pas.

Benjamin Ball, figure emblématique des Indignés de France, répond aux questions du Cercle des Volontaires. Lors de cette interview, Benjamin Ball évoque l’évolution du mouvement, aussi bien en France qu’en Grèce, en Espagne et au Québec. Il préfère d’ailleurs l’appellation « Mouvement des Places » à celle de mouvement des Indignés.




http://youtu.be/nMXX0CUaIv8

Selon lui, le mouvement n’a pas pris plus d’ampleur en France, car la crise n’a pas encore assez touché les français : ces derniers n’auraient pas encore assez « mangé de cailloux », car le système social français encore en place les protège mieux qu’ailleurs des effets de la crise.

Il parle du problème de la représentativité, ainsi que du système pyramidal présent jusque dans les organisations politiques de gauche. Enfin, dans une analyse finalement assez proche d’internationalistes reconnus, il livre sa vision selon laquelle il faudrait « dépasser l’idée de la Nation ».

Ball indignés nation internationalisme extrême gauche droite verts 99% France horizontalité politique démocratie

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site