Bilan de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot - par l'UPR

  • Par arsin
  • Le 19/06/2013
  • Commentaires (5)

Par François Asselineau, sur le site de l'UPR

Commentaire de Pablito Waal : pas de quoi désespérer pour une première expérience électorale. A l'échelle nationale, les 0.25% d'inscrits rassemblés par la candidature de F.Asselineau feraient plus de 100 000 voix, soit une proportion comparable à ce qu'obtint Jacques Cheminade, en nettement plus de temps.  Et ce score serait sans doute même plus important à l'échelle nationale, vu que, comme l'explique Asselineau, le contexte de l'ex-circonscription de J.Cahuzac est en fait assez défavorable à un mouvement récent développé sur Internet. Un plus gros problème sera d'affronter les européennes de 2014, où l'UPR aura, sur sa droite, la concurrence de DLR et du FN.

Villeneuve-sur-Lot

Lors du premier tour de l’élection législative partielle du Lot-et-Garonne, ma candidature (jointe à celle de Régis Chamagne, suppléant) a recueilli 189 voix, soit 0,25% des inscrits et 0,58% des exprimés.

Pour dire la vérité, je suis trop conscient de l’inertie des comportements électoraux pour m’être jamais fait d’illusion sur le fait que nous serions très loin de pouvoir franchir le premier tour. Néanmoins, et comme je l’avais confié aux personnes qui m’ont entouré au cours de cette campagne électorale, j’espérais un résultat aux alentours de 2%. Le résultat final obtenu constitue donc une déception, et peut être ressenti comme un échec. J’en assume bien entendu la responsabilité.

Il convient cependant d’examiner, de façon minutieuse et objective, les conditions et les résultats chiffrés précis de cette élection :

  • pour bien comprendre les raisons de notre résultat, qui, si on le remet en perspective, n’est pas aussi accablant qu’il y paraît et est même porteur d’espoir ;
  • pour bien mesurer les évolutions réelles de l’opinion, qui sont assez différentes de l’impression d’ensemble qu’en donnent les grands médias ;
  • pour en tirer les enseignements nécessaires pour de futures campagnes électorales.

[Les résultats finaux de l'élection du 16 juin 2013 et le rappel des résultats du 1er tour de l'élection législative du 10 juin 2012 sont reportés à la fin de cet article].

Contexte de l'élection

Le choix que nous avons fait de nous porter candidat à cette élection législative partielle a été débattu au sein du Bureau national de l’UPR et approuvé par tous ses membres.

Il nous est apparu que cette candidature serait une bonne occasion :

Lire la suite sur le site de l'UPR

lot villeneuve Cahuzac élection UPR Asselineau souverainiste UE FN PS FDG UMP

Commentaires (5)

1. jeannot 21/06/2013

Il faut quand même appeler un chat un chat et ce 0.58% une contre performance.
Surtout quand les militants upr proclamaient sur le net “La libération nationale est en marche, et ça commence dans le Lot-et-Garonne ” et que ca se finit avec moins de 190 voix…

Ah, ces habitants du Lot-et-Garonne qui seraient trop vieux et qui se méfieraient des Parigots-tête de veau. Et qui n’ont pas cliqué sur les innombrables liens internet laissés sur les forums locaux par ces militants upr qui ont “enfin ouvert les yeux grâce” à Asselineau. Des liens vers ses “extraordinaires conférences”, à “ne rater sous aucun prétexte”, ”à voir absolument”, où on explique le “fabuleux programme de François Asselineau”, “candidat 3D”,“sans conteste le plus novateur” qui est “au zénith de l'hémisphère parlementaire”. Et dire que ces habitants auraient pu se pâmer en pamoison devant les  “analyses lumineuses” de l’”Homme politique avec le grand H”, “le seul qui a une certaine idée de la France comme De Gaulle”, etc…

Quand on lit cette prose dithyrambique (et quand même assez contre-productive et ridicule) étalée par les militants sur les forums de Sud Ouest et de La Dépêche, on s’étonne même qu’il ait atteint 0.58%...

2. arsin (site web) 24/06/2013

Bonjour,
je pense que, comme beaucoup de gens de l'UPR, vous exagérez l'importance d'internet dans la communication politique (l'UPR avait à sa création le problème inverse, celui de mépriser la Toile). Lorsque Asselineau dit que la population de cette circonscription suit peu Internet, il a certainement raison. Lisez-vous régulièrement les sites et fora des journaux de la presse locale? Personnellement, pas du tout. Le Net est en fait beaucoup plus adapté à ceux qui suivent la politique nationale qu'à la politique locale. Et dans le cas de Villeneuve-sur-Lot, vu l'identité des "gagnants" (le fils d'un notable local qui, à 23 ans, fait 26% puis 46%...), cette analyse semble valable.
Par contre, là où je vous rejoins, c'est dans l'arrogance manifeste d'un certain nombre de militants UPR. Mais on a les défauts de ses qualités. Avez-vous déjà tenté de créer un mouvement politique? Pour l'avoir fait sans succès, je peux vous dire qu'il est impossible d'y parvenir sans une grosse dose d'égo, de certitude dans ses qualités personnelles et dans son destin ou rôle de sauveur. Dans un collectif, il est difficile de doser parfaitement son comportement.

3. usser 24/06/2013

Pour moi cette première candidature a été un écran de fumée pour masquer le fait qu' Asselineau ne se présentera pas aux européennes comme promis .Ajoutez à ça la candidature fantoche des présidentielles et ce fameux livre qui met un an et demi à sortir et vous constatez que c'est d'abord un parti comme les autres , contrairement à ce qui est dit , et qu'il n'est pas prêt à poser ses fesses sur un siège électoral .
Pour moi cet homme n'est qu'une machine à perdre.

4. arsin (site web) 25/06/2013

Un an et demi, c'est court pour écrire un livre. Sauf bien sûr si vous ne faites pas un travail sérieux, ou que vous vous appelez Jean Robin (ce qui revient au même en fait...).

5. jeannot 01/07/2013

@arsin:
Bonjour et merci d'avoir trouvé le mot que je cherchais pour qualifier l'attitude de ces militanst upr: "arrogance". Ce 0.58% va peut-être les remettre à leur place (ca leur sera salutaire). Je vous rejoins pour dire qu'il s'agit seulement d'"une partie" des militants, pas tous.

Ce que j’avais voulu dire : c’est qu’au lieu de défausser sur le % de connexion à internet dans le Lot et Garonne et la méfiance supposée des habitants vis-à-vis des parigots, Asselineau devrait surtout réfléchir sur la pertinence de sa com, de ses thèmes de campagne, sur l’arrogance et les dérapages de certains militants sur le net, sur l'effet boomerang de thèses quasi-conspirationistes ou d'articles style "réseau Voltaire", sur les limites du celui du on-discute-avec-tout-le-monde-y-compris-des-mecs-sulfureux, etc... Je crois que le mec a du pain sur la planche.

Pour répondre à vos questions:

Oui, je suis l'actualité locale (et souvent nationale) sur les sites de journaux régionaux. J'imagine que je ne suis pas le seul. Même si c'était le cas, ces posts ont au moins un impact sur les rédactions de ces jounaux (l'afflux soudain de commentaires upr a forcément attiré l'attention de journalistes de Sud-Ouest et de La Dépêche). Je ne pense pas que leur contenu leur ait donné une super impression de l'upr ou crédibilisé son message... Au final, les articles de ces journalistes sont distribués à des milliers d'exemplaires (Sud-Ouest+La Dépêche, c'est autant de ventes que Le Monde+Le Figaro).

Non, je n'ai jamais essayé de lancer un mouvement politique. Par contre, j'ai dans ma famille cotoyé pas mal de militants politiques et syndicaux. Et j'ai jamais remarqué qu'être militant et avoir des convictions fortes soit la même chose qu'être arrogant.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×