C'est notre industrie qu'on tue - par Descartes

  • Par arsin
  • Le 04/05/2014
  • Commentaires (0)

Par Descartes, sur son blog

http://www.journaldunet.com/economie/les-dix/entreprises-leaders/images/alstom.jpg

Je suis en colère, très en colère. Et la cause en est Alstom. Ou plutôt, le déferlement de bêtises que j’ai entendu ces deux dernières semaines au sujet de la situation de cette entreprise. Oui, je sais, la colère est un pêché, c’est même un pêché mortel. Mais dans la mesure où un démon serviable est probablement déjà en train de faire chauffer amoureusement le chaudron de souffre qui m’est réservé et d’aiguiser le trident avec lequel il percera mes fesses, que peut bien faire un pêché de plus ?

De plus, je suis sur que le bon dieu, s’il y en a un, me pardonnera cette colère. Car ce désastre, un de plus dans la longue liste des désastres du même genre qui se sont enchaînés depuis trente ans, n’arrive pas par hasard. Il est la conséquence d’une politique imbécile. Ou plutôt, d’une absence imbécile de politique. La réalité, c’est que depuis trente ans l’industrie n’intéresse personne. Ni les médias, ni les gouvernements, ni les politiques, ni les soi-disant « intellectuels ». En fait, tout le monde s’en fout. Que nos industries s’affaiblissent, que les lignes de produits vieillissent, qu’on consomme les investissements faits en temps meilleurs sans les renouveler, personne n’a rien à cirer. Le désastre ne fait la « une » que trop tard, lorsque le malade affaibli meurt et que l’emploi est touché. Et alors, tout le monde se découvre tout à coup capitaine d’industrie. Montebourg se passionne pour un mariage avec Siemens, mariage qui serait désastreux puisque Siemens et Alstom occupent les mêmes créneaux, mais qui a l’avantage de faire « européen ». Mélenchon déclare d’un ton mâle qu’il faut « nationaliser Alstom », comme il l’avait demandé pour Florange hier et pour Pétroplus avant-hier. Seulement, au moment ou ces gens découvrent le problème le malade est déjà mort et il ne reste plus rien à faire à part administrer les derniers rites et organiser les funérailles.

Lire la suite sur le blog de Descartes

industrie politique France Mélenchon prix EDF protectionnisme Montebourg investissement centrales marge Alstom imbécile

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site