Comment la France peut-elle se sortir de son bourbier ? - par Yann

  • Par arsin
  • Le 20/07/2013
  • Commentaires (0)

Par Yann, sur son blog

 

J'ai beaucoup parlé de l'Allemagne, du Japon des USA, de l'Europe, etc. Je me rends compte qu'il faudrait peut-être que je parle un peu plus de la France sur le plan économique. Alors que nombre    de personnes commencent à imaginer une percée du FN. Ce parti devant malheureusement petit à petit la seule alternative crédible sur le plan électoral. Il est peut-être temps de rappeler les fondamentaux de la crise française et de donner quelques solutions pour extirper notre pauvre pays du bourbier économique dans lequel trente ans d'idéologie dogmatique l'ont plongé.  

       

Solde-des-transactions-courantes.png

 

Le déficit commercial est le problème principal  

       

    On va s'appuyer sur les chiffres de la banque de    France qui livre régulièrement ses analyses sous la forme d'un texte récapitulatif très bien fait et accessible à tous. On n’y trouve pas de solution, mais au moins les chiffres sont    clairs et bien présentés ce qui a le mérite de poser de bonnes bases pour raisonner. L'on peut d'ailleurs se demander comment les élites françaises peuvent à ce point s'aveugler sur l'euro et le    libre-échange tout en ayant sous les yeux de tels chiffres. Mais passons à notre sujet principal. Le déficit commercial français n'a cessé de se creuser depuis 2003, c'est à dire lorsque l'euro    est passé au-dessus de 1,1 dollar. On remarque rapidement en regardant les graphiques que la croissance forte de l'ère Jospin était le fruit d'une forte dévaluation qui avait momentanément    accompagné l'unification monétaire. C'est que d'un coup nous avions abandonné la politique du franc fort. Cela donna un coup d'accélérateur à l'investissement. Cette période 1999-2001 permit une    croissance forte et un recul réel du chômage. Preuve de la puissance de la monnaie, car rien dans les politiques d'alors n'était réellement plus à la hauteur des enjeux macro-économiques que ceux    d'aujourd'hui. Les socialistes ne se demandant même pas d'où venait la manne providentielle. Dire qu'il y en a encore probablement quelques-uns pour croire que les 35 heures ont fait baisser le chômage.

Lire la suite sur le blog de Yann

     

Europe euro France monnaie sortie protectionnisme investissement crise

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×