Compte-rendu de la réunion du 17 avril à Bourges - par l'Association pour une Constituante

  • Par arsin
  • Le 04/06/2012
  • Commentaires (0)

Par l'Association pour une Constituante, sur son site

http://pouruneconstituante.fr

Le mardi 17 avril 2012, le Cercle de Bourges organisait une conférence à Orval, avec Bernard Vannier, professeur d’histoire, sur le thème « Comment savoir où on va quand on ne sait pas d’où on vient ? », relatif à l’histoire des constitutions françaises.

25 personnes étaient présentes, ayant pu encore visualiser l’exposition itinérante présentant l’histoire des Constituantes et l’intérêt de notre Association.

Le conférencier, Bernard Vannier mit l’accent sur : − les actes de souveraineté du peuple avant 1789, − l’apport des philosophes des « lumières » − les « états généraux » et les cahiers de doléances (archives locales très riches sur ce sujet) − le contrôle des révolutions par la bourgeoisie − le vote par tête et la première assemblée constituante − la révolution à Paris et dans les campagnes, − les 12 constitutions (plus les actes constitutionnels) observées sous différents aspects (listes électorales, mode d’élection des constituants, type de scrutin, rôle de l’exécutif et du législatif, élection ou désignation des assemblées, circonstances de l’événement …).

Bernard Vannier nous a fait part de ses réflexions personnelles sur la question centrale de la souveraineté populaire. Il fait observer que les cahiers de doléance de 1789 sont les derniers à ce jour. Il attire l’attention sur le fait que l’abandon de leurs privilèges par les riches n’est jamais spontané (la nuit du 4 août c’est quand les châteaux brûlent). Il a également pointé le rôle négatif des partis politiques devenus trop professionnels.

Le débat permit de s’interroger sur quelques éléments ci-après :

− retour sur le pouvoir du peuple et les courtes périodes où il est effectif ;

− l’exécutif aménage les constitutions : empires, monarchies, article 16, congrès 2007...;

− les parlementaires, représentants du peuple devraient être révocables à tout moment;

− la nécessité d’établir des règles (circulation des capitaux) pour des ensembles plus vastes : l’Europe, la planète − quelle Europe et quelle mondialisation (UE, OMC …) ;

− il y a d’autres exemples d’assemblées constituantes dans le monde notamment en Amérique du Sud;

− le conditionnement actuel, des jeunes et des moins jeunes, laisse peu d’espoir pour des changements profonds ;

− l’éducation, le niveau de culture générale et l’information ont un rôle déterminant dans les prises de conscience ;

− la culture et l’art sont des moyens essentiels d’expression des peuples;

− il faut des passeurs d'idées !

1789 réunion Bourges constituante doléances Vannier Bernard souveraineté philosophes

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×