Conséquences et perspectives des présidentielles - par Michel Baran

  • Par arsin
  • Le 14/05/2012
  • Commentaires (0)

Par Michel Baran, sur son blog

http://restauratiionduroyaumedefrance.over-blog.fr

 

 

Comme prévu, Hollande a été élu. L’étonnant était la faiblesse de l’écart. Maintenant, il faut donner à Hollande une majorité gouvernementale sans pour autant lui permettre de réviser la Constitution pour permettre le droit de vote des étrangers dans les circonstances actuelles, à savoir sans la constitution de la Francophonie que j’appelle de mes vœux. Aucune mesure internationale n’est plus visionnaire et porteuse d’amélioration que celle que je défends.

Le second objectif des élections législatives est qu’il y ait assez de triangulaires et d’accords locaux FN/UMP pour détruire cette dernière, au nom même de la démocratie.

Une des leçons des présidentielles est que la pluralité des candidats et des formations n’empêche pas de remporter les élections si les propositions politiques sont bien différenciées et s’il n’y a pas d’attaques personnelles.

Or l’UMP  cadenasse l’offre politique à droite (on l’a bien vu avec les pressions sur Borloo, De Vilpin et Morin...).

Le parti socialiste nous montre que la solution des courants n’est pas bonne parce qu’elle maintient l’ambigüité sur des problèmes essentiels: ainsi les socialistes du « non » ne voulant pas voter Front de Gauche doivent voter pour le parti du « oui ». Ce qui sera, quelque soit la politique, un détournement de volonté.

Ainsi en sera-t-il, si l’UMP préserve son unité de façade. 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×