De la Grèce à l'Ukraine - par L'Oeil de Brutus

  • Par arsin
  • Le 25/02/2014
  • Commentaires (0)

Par l'Oeil de Brutus, sur son blog

DE LA GRECE A L'UKRAINE

GRECE (2010-2014).

Même si ses racines plongent bien avant, la crise grecque démarre effectivement en avril 2010 lorsque le gouvernement grec accepte de se placer sous la tutelle de la Troïka (BCE, Commission européenne, FMI). Les mesure d’austérité et « plans de sauvetage » s’enchaînent alors, plongeant le pays dans un chaos économique sans pour autant parvenir à faire baisser le niveau de l’endettement public. Devant cette « stratégie du choc », une grande partie du peuple grec refuse de plus en plus vertement ce suicide économique et social.

1 an et demi plus tard, les 19 et 20 octobre 2011, la Grèce en est à sa treizième grève générale depuis le début de la crise. Des heurts violents opposent forces de l’ordre et manifestant, causant un mort parmi ces derniers. Dans un sursaut démocratique, le 31 octobre 2011, le Premier ministre Papandréou annonce la tenue d’un référendum sur l’adoption du nouveau « plan de sauvetage » en cours. S’en suit un véritable coup d’état technocratique lors duquel la Troïka contraint le gouvernement grec à la démission et au renoncement au référendum (4 novembre 2011). A l’issu du départ de M. Papandréou se forme un nouveau gouvernement dit d’ « union nationale » qui accepte en son sein des ministres issus de la formation d’extrême-droite LAOS, sans que cela ne fasse tiquer le moins du monde la bien-pensance européenne.

Lire la suite sur le blog de l'Oeil de Brutus

référendum économie Grèce dette manifestation social élections ukraine Ianoukovitch Papandréou

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site