De Sarkozy à Hollande : incompétence et tricherie - articles de l'Oeil de Brutus

  • Par arsin
  • Le 11/07/2013
  • Commentaires (0)

 Fiscalité des résidences non-principales : François Hollande plus grandguignolesque que Nicolas Sarkozy, plus à droite que François Fillon - par L'Oeil de Brutus

La mesure a été relativement peu commentée : dans son intervention lors de l’émission Capital, François Hollande a annoncé une baisse de la fiscalité sur les reventes des résidences non-principales, en ramenant l’exonération fiscale des plus-values de 30 à 22 ans. D’emblée, on peut relever que cette mesure en annule partiellement une autre prise peu de temps auparavant qui consistait, justement, à ajouter un taxe supplémentaire sur ces plus-values …

Comment comprendre cette mesure ?

1/ Elle rajoute encore de l’incertitude fiscale et une couche supplémentaire à une fiscalité française pourtant déjà extraordinairement complexe.

2/ Elle ne solutionne absolument rien à la problématique du logement dans notre pays. Tout au plus mettra-t-elle quelques logements de plus sur le marché, et encore : pas sûr que la mise en vente anticipée d’une résidence secondaire sur l’île d’Oléron ou d’un bien locatif à un nouveau bailleur (tout en permettant au précédant de s’exonérer d’impôt sur sa plus-value) solutionnent quoi que ça.

 

Lire la suite sur le blog de L'Oeil de Brutus

 

Comptes de campagnes de Nicolas Sarkozy : ce n'est pas une erreur de comptabilité, c'est une tricherie ! - par L'Oeil de Brutus

 

Le rejet des comptes de campagne de Nicolas Sarkozy est couramment présenté non seulement par les ténors de l’UMP mais aussi par une frange importante des médias comme, grosso modo, une simple erreur de comptabilité, une mauvaise estimation des dépenses. Mais ce n’est pas là le plus important. Après tout, quelques centaines de milliers d’euros de travers sur une campagne à plus de 20 millions, c’est plus la queue de la comète qu’un pachyderme ravageant un service de porcelaine. Que l’équipe de campagne de M. Sarkozy se soit avérée incapable de tenir rigoureusement ses comptes, ce n’est gère brillant mais pas si grave. Après tout, le quinquennat du leader de l’UMP nous a habitué à des dérives comptables autrement plus importantes et gravissimes. il faut toutefois relever que le rejet de ces comptes est triple :

1/ Pour la non sincérité des comptes : ceux communiqués par M. Sarkozy ne correspondent pas à la réalité de la campagne.

2/ Le déplacement du plafond autorisé, bien sûr.

3/ Mais aussi le financement illicite qui a consisté à puiser dans les caisses de l'Elysée pour financer la campagne.

 

Lire la suite sur le blog de L'Oeil de Brutus

Sarkozy Fillon Hollande fiscalité campagne duflot compté résidence tricherie incompétence comptabilité

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site