Dette et dévaluation : les points de vue libéraux - articles de Contrepoints

  • Par arsin
  • Le 05/06/2013
  • Commentaires (0)
Faut-il restructurer la dette publique ? Réponse de Charles Gave à Gaspard Koenig - par le journal Contrepoints
http://www.contrepoints.org/
Gaspard Koenig dans une tribune de Génération Libre prônait une restructuration préventive et ordonnée de la dette publique. Une tribune qui fait réagir le financier Charles Gave, président de l'Institut des Libertés. 
Par Charles Gave. 
Un article de l'Institut des Libertés. 

Mon cher Gaspard,

Lire la suite sur le site de le journal Contrepoints
Le franc de 1945 à 1998 : l’ère de Bretton Woods - par le journal Contrepoints
http://www.contrepoints.org/
Les accords de Bretton Woods visaient à mettre fin à l’instabilité monétaire qui avait prévalue au cours des années 1930. 
Par Guillaume Nicoulaud. 
Signé le 20 juillet 1944, les accords de Bretton Woods visent à mettre fin à l’instabilité monétaire qui avait prévalue au cours des années 1930 en établissant un système international de parités fixes entre les devises. Le principe en était le suivant : le dollar des États-Unis est garanti par 35 onces d’or [1] et chaque pays participant s’engageait à maintenir une parité fixe (à ±1%) de sa monnaie nationale avec le dollar en contrepartie de quoi, les banques centrales des membres du système pouvaient convertir leurs dollars contre de l’or. 
Or, le taux de change officiel du franc français, fixé arbitrairement lors de la Libération à 50 francs pour un dollar, est notoirement surévalué. Lorsque la France ratifie les accords de Bretton Woods le 26 décembre 1945 (le point a sur le graphique ci-dessous [2]), la parité officielle est dévaluée de 58% à 119,11 francs pour un dollar ce qui entraîne une chute de la valeur du franc par rapport aux autres devises – le cours de la livre sterling, par exemple, passe de 200 frs à 480 frs. 
Lire la suite sur le site de le journal Contrepoints
Dévaluation à l'ancienne - par le journal Contrepoints
http://www.contrepoints.org/
Comment les rois de France procédaient-ils à une dévaluation de la monnaie nationale ?
Par Guillaume Nicoulaud. 
Louis XI
Le 2 novembre 1475, Louis XI fit frapper à Saint Lo un écu d’or dit écu au soleil (à cause du petit soleil au-dessus de la couronne) à la taille de 70 au marc et d’un aloi de 23⅛ carats auquel il une attribua une valeur d’une livre et 13 sols tournois. Fort bien, me direz-vous, mais qu’est-ce que ça signifie ?
Lire la suite sur le site de le journal Contrepoints

euro France monnaie Italie Royaume-Uni dévaluation libéralisme Suède entreprises

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site