Dix votes clés des eurodéputés français (2009- 2014) - par Magali Pernin

  • Par arsin
  • Le 21/02/2014
  • Commentaires (0)

Par Magali Pernin, sur son blog

Un article fort utile pour Mai prochain !

1718530_3_36fb_le-parlement-europeen-a-decide-jeudi-14-juin_d67f7b110ea13dd937458806306a4fa2

Les élections européennes approchant, j’ai pensé qu’il serait utile de faire un point sur les votes des parlementaires européens français durant cette mandature. Sont ci-dessous décryptés 10 votes clés, à la fois sur les questions environnementales, économiques et institutionnelles.

Ils serviront aux lecteurs, non seulement à prendre connaissance du travail des eurodéputés sortants mais également de circonstances plus méconnues (erreur de vote, compromis entre la majorité et des groupes d’opposition, courte majorité obtenues à la faveur des absences et des abstentions).

L’interdiction du chalutage profond

La complexité des scrutins et les erreurs de vote

Le 10 décembre 2013, le Parlement européen s’est prononcé sur le principe d’une limitation de la pêche profonde à une large majorité.

Il a également approuvé l’article 9 de la résolution et, par là même, a rejeté la proposition visant à l’élimination générale du chalutage de fond après deux ans.

Les votes ci-dessous récapitule le votes des eurodéputés français sur ce vote spécifique ayant conduit au rejet de l’interdiction du chalutage profond (en vert, ceux qui se sont prononcés en faveur de la proposition).

Suite à ce vote, beaucoup d’eurodéputés ont indiqué s’être trompés et avoir voulu initialement voter en faveur de l’interdiction.

Il s’agit d’un vote caractéristique des cafouillages qui peuvent quelque fois avoir lieu en séance plénière et faire basculer une décision.

La remise en cause de l’unanimité dans la réforme des traités

Au delà des clivages gauche-droite

Le 12 décembre 2013, le Parlement européen a adopté à une forte majorité un rapport sur les problèmes constitutionnels d’une gouvernance à plusieurs niveaux dans l’Union européenne.

L’une des dispositions de ce rapport, soumise à un vote distincte du Parlement, demandait à ce que la prochaine convention étudie la possibilité de faire entrer en vigueur des révisions futures des traités dans l’ensemble de l’Union, dès lors qu’elles auraient été ratifiées par les quatre cinquièmes des États membres représentant une majorité de la population de l’Union.

Cette proposition a été refusée par une majorité d’eurodéputés.

Les votes des eurodéputés, présentés ci-dessous, nous permettent de lire avec précision les opinions plus ou moins favorables aux thèses fédéralistes.

Le marché transatlantique

La pression de l’opinion

Deux votes sont présentés ci-dessous : le premier (dit « TTIP 2012 ») présente les voix des eurodéputés le 23 octobre 2012, le second (« TTIP 2013 ») le 23 mai 2013.

Ils permettront aux lecteurs de prendre conscience de l’impact qu’une mobilisation populaire peut avoir sur le vote des parlementaires, en l’espèce sur le vote des parlementaires socialistes.

(*) Vote note en bas d’article

Les questions environnementales

Lire la suite sur le blog de Magali Pernin

parlement Strasbourg traité vote OGM transatlantique eurodéputé chalutage profond

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×