Asselineau

Pavé de campagne

Evolution des intentions de vote a l election presidentielle 2017

 

Dans ce texte bien trop long pour être lu, je vais essayer de faire un tour de vue du spectacle offert par les Présidentielles à quelques jours du scrutin.

Sommaire (comme mes propos) :

Contexte international

Contexte économique européen et français

Contexte social français

Contexte politique

Contexte identitaire

Présentation des différentes candidatures

Les trotskystes : Arthaud et Poutou

Les « dissidents » inclassables : Asselineau et Cheminade

Les dissidents de droite : Dupont-Aignan et Lassalle

Le syndicat de faillite du PS : Hamon

Les candidats « de gouvernement » : Macron et Fillon

Les postures de défense : Mélenchon et Le Pen

Conclusion

Lire la suite

Impasse Asselineau ?

Alors que l'UPR vient d'avoir une nouvelle désillusion lors de la législative partielle du Doubs, je publie ce texte écrit il y a un peu plus d'un mois, en forme de commentaire sur un parti où je n'ai pas renouvelé ma cotisation depuis 2012.

Le passage de François Asselineau à "On n'est pas couché", en septembre 2014. Un moment qu'on aimerait oublier...mais fort instructif.

L’UPR est une histoire de gens plutôt courageux. Avoir créé, avec cinquante personnes, un mouvement se donnant pour but ni plus ni moins que faire sortir la France de l’Union Européenne, et forcer la main à une entreprise soutenue par plusieurs dizaines de gouvernements en Europe depuis trente ans, et une soixantaine si l’on remonte au traité de Rome de 1957, est toute une aventure. Une odyssée qui a le mérite d’avoir un objectif identifiable, pas éthéré comme les rêves de révolutions de l’extrême-gauche actuelle, dont on ne sait même pas quel est le projet économique, puisque, selon nos alternatifs de gauche, tout serait à remettre en cause : le travail, la nation, les rapports entre individus dans tous les aspects possibles (nationaux, genrés, culturels…). C’est sans doute cette différence, entre ceux qui ont un objectif simple (mais pas simpliste) à comprendre et ceux qui veulent tout changer, qui explique une partie de la haine que des gens d’extrême-gauche portent au mouvement de François Asselineau.

Lire la suite

Barbarie "antifa"

Par Pablito Waalhttp://antifaahahah.files.wordpress.com/2009/11/antifa_kl.jpg

En marge de la traditionnelle manifestation inter-syndicale du 1er Mai, un group de militants UPR tenant un stand de distribution de tracts a été agressé par de courageux "antifas", par groupe de 15 ou 20 :

FLASH (par François Asselineau) : le groupe de militants de l' UPR présents Place de la Bastille a été sauvagement agressé par une quinzaine de prétendus "Antifas".
Plusieurs milliers de tracts et la table d'information ont été détruits.
Plusieurs militants de l'UPR ont été insultés et frappés. Notre ami Stevann Labbé a été violemment frappé à la tête à plusieurs reprises par un objet ressemblant à un parapluie, ce qui a provoqué une hémorragie du cuir chevelu très importante. La tête ensanglantée, il s'est rendu ensuite à l'hôpital Saint Antoine où il est actuellement au service d'urgence. Ses blessures sont bénignes.
Je suis actuellement au commissariat de police du boulevard Bourdon pour déposer plainte avec d'autres militants au nom de l'UPR pour menaces, agressions physiques, destruction de matériel militant et atteinte à la liberté d'expression et de manifestation.

L'entretien avec Stevann Labbé par l'Agence Info Libre :

Lire la suite

L’UPR demande que Laurent Fabius soit démis de ses fonctions de ministre des Affaires étrangères

Par l'UPR, sur son site

Commentaire de Pablito Waal : presque entièrement d'accord avec l'UPR, sauf sur le cas syrien. En effet, la Coalition Nationale Syrienne reconnue par la France comme gouvernement légitime de la Syrie fin 2012 n'a jamais compté par ses rangs les forces jihadiste et terroristes telles que l'Etat Islamique du Levant ou le Jabhat Al-Nusra, qui sont au coeur des affrontements inter-rebelles que pointe l'UPR. D'ailleurs, pour aller au plus simple, cette Coalition a en fait fort peu de représentativité sur les combattants de terrain en Syrie.

laurent-fabius

Depuis son entrée en fonction au Quai d’Orsay, Laurent Fabius a multiplié, à une cadence sans équivalent dans notre histoire contemporaine, les fautes diplomatiques de débutant et les erreurs de jugement les plus graves.

Sa politique, consistant à s’aligner systématiquement sur les positions dictées par les États-Unis dans tous les domaines, a pour effet de saboter comme à dessein tous les intérêts diplomatiques, moraux, économiques et industriels de la France.

Lire la suite

Débat Alexandre Melnik-François Asselineau

Voir aussi sur le site de l'UPR

Commentaire de Pablito Waal : il y a un peu de déception dans ce débat. Je m'attendais à une rencontre de haut niveau, où chacun allait avancer des faits qui pourraient retourner l'analyse de l'autre. François Asselineau remplit son contrat, sans apporter grand-chose de plus que dans ses conférences (la paternité des USA sur la construction européenne, le bellicisme de l'OTAN, le rôle de médiateur qu'il attribue à la France...).

Alexandre Melnik est un double stéréotype. D'abord, il est de ces enseignants universitaires dont on ne doute pas a priori qu'ils auraient énormément de choses à nous apprendre, mais qui, le moment venu, que ce soit dans un cours ou un débat, fournissent une prestation qui tient plus de "l'entertainement" (l'anglicisme est voulu, même si on aurait pu le remplacer par les néologismes "edutainment" ou "infotainment"), un discours où le coté "sympa", avec force émotion et sentiments, l'emporte sur la froide analyse (trop franco-cartésienne, sans doute).

Lire la suite

Bilan de la législative partielle de Villeneuve-sur-Lot - par l'UPR

Par François Asselineau, sur le site de l'UPR

Commentaire de Pablito Waal : pas de quoi désespérer pour une première expérience électorale. A l'échelle nationale, les 0.25% d'inscrits rassemblés par la candidature de F.Asselineau feraient plus de 100 000 voix, soit une proportion comparable à ce qu'obtint Jacques Cheminade, en nettement plus de temps.  Et ce score serait sans doute même plus important à l'échelle nationale, vu que, comme l'explique Asselineau, le contexte de l'ex-circonscription de J.Cahuzac est en fait assez défavorable à un mouvement récent développé sur Internet. Un plus gros problème sera d'affronter les européennes de 2014, où l'UPR aura, sur sa droite, la concurrence de DLR et du FN.

Villeneuve-sur-Lot

Lors du premier tour de l’élection législative partielle du Lot-et-Garonne, ma candidature (jointe à celle de Régis Chamagne, suppléant) a recueilli 189 voix, soit 0,25% des inscrits et 0,58% des exprimés.

Pour dire la vérité, je suis trop conscient de l’inertie des comportements électoraux pour m’être jamais fait d’illusion sur le fait que nous serions très loin de pouvoir franchir le premier tour. Néanmoins, et comme je l’avais confié aux personnes qui m’ont entouré au cours de cette campagne électorale, j’espérais un résultat aux alentours de 2%. Le résultat final obtenu constitue donc une déception, et peut être ressenti comme un échec. J’en assume bien entendu la responsabilité.

Lire la suite

François Asselineau candidat à l'élection législative partielle du Lot-et-Garonne - par l'UPR

Commentaire de Pablito Waal : Une occasion pour l'UPR de démontrer plusieurs choses : non pas son poids électoral (il faudra beaucoup plus de labourage de l'opinion pour que l'on puisse observer sérieusement la sédimentation des idées de l'UPR dans la population), mais sa capacité à coordonner des militants, des actions de persuasion, sensibilisation, de pédagogie, sur un seul lieu. Je ne sais pas s'il est réaliste d'espérer que F.Asselineau soit élu, étant donné l'inertie politique des français (et a fortiori des habitants du Lot-et-Garonne), mais une telle place de tribun serait un levier médiatique formidable...à moins que les européennes de 2014 n'en donnent l'occasion.

François Asselineau annonce sa candidature à l’élection législative partielle du Lot-et-Garonne, laissée vacante par la démission de Jérôme Cahuzac - sur le site de l'Union Populaire Républicaine
asselineau-legislative-partielle-lot-et-garonne-cahuzac

François Asselineau, président de l’Union Populaire Républicaine, a décidé de se présenter à l’élection législative partielle de la 3ème circonscription du Lot-et-Garonne, laissée vacante par la démission de Jérôme Cahuzac.

Lire la suite

2012, année de la lose - Que deviendra l'UPR ?

Suite du précédent...passage en revue des parcours incertains de l'année passée :

envol-upr.jpg

L’UPR : Je vais terminer ce tour des « dissidences » politiquement organisées avec le parti dont je suis officiellement membre. Disons-le tout de suite, le choix de concourir à la présidentielle fut contestable. Il a donné un peu de notoriété médiatique à l’UPR, mais a aussi mobilisé de nombreux militants pour un objectif quasiment impossible à atteindre. Je ne sais toujours pas si François Asselineau y a réellement cru, ou si c’était dès le départ une mission suicide pour dénoncer ensuite le filtrage de la présidentielle. Hors de ces péripéties, officiellement, tout va bien, le nombre d’adhérents ne cesse de progresser, partant d’une cinquantaine en 2007 pour arriver à un millier en 2011 et plus de 2000 en ce mois de Décembre.  Le problème ? D’abord, on ne doit pas prévoir l’avenir en prolongeant des courbes, fussent-elles linéaires ou exponentielles. La croissance des adhérents du parti de François Asselineau ne durera que tant que le parti avancera dans ses réalisations concrètes. Et c’est là que le bât blesse.

Lire la suite

La sortie manquée de l'euro - par Pablito Waal

Par Pablito Waal

pic-0297.jpg

En 2011, c’était apparemment inévitable. Une question de mois, de jours, d’heures. Une ambiance de fin du monde aurait régné à la Banque Centrale Européenne. La faillite de la Grèce, son extension à l’Espagne, le Portugal, l’Italie… Bref, de gros morceaux à venir, et qui allaient fait tomber tout le navire européen. Pendant ce temps, on pouvait craindre que les pays d’Europe du Nord finissent par vouloir également quitter l’eurozone. En effet, après la France et surtout l’Allemagne, ce sont surtout les petits pays d’Europe du Nord et du Benelux qui tendraient à payer pour les déficits des états méditerranéens.

Parmi les prophètes de la chute imminente, on a eu des gens respectables, comme l’économiste Jacques Sapir et le président de l’UPR François Asselineau. BFM avait même fait un canular en janvier 2012 annonçant une sortie surprise de la France hors de la zone euro. En général, on fait un canular pour tester les réactions. Et là, la question de la sortie de l’euro était dans l’air du temps. Après tout, début 2011, le président de la République d’alors (rappelez-vous, il s’appelait Sarkozy) présentait des vœux où il s’alarmait contre ceux qui voulaient sortir de l’euro. Mais en faisant cela, il avait surtout donné du crédit à cette option.

Et par ses actions, notre ancien président et ses petits camarades européens avaient bien entretenu le suspense.

Lire la suite

Un nouveau CNR est-il possible et nécessaire ? - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

http://www.cercledesvolontaires.fr/

Voir également la description plus complète qu'en fait Magali Pernin sur Contre la Cour. 

Le Cercle des Volontaires est allé couvrir l’Université d’Automne du M’PEP, qui se tenait à Aix en fin de semaine dernière. Parmi les nombreuses tables rondes de qualité organisées pendant ces 4 jours, voici sans doute l’une des plus intéressantes, puisqu’elle concerne l’évaluation de la possibilité et de la nécessité de créer aujourd’hui un nouveau Conseil National de la Résistance.

Lire la suite

Au secours, ils reviennent ("les socialistes") ! - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

http://communisme-liberal.blogspot.fr

Coommentaire de Pablito Waal : contrairement à Joe Liqueur, je ne pense pas que le but ultime de nos gouvernants soit la réduction générale de la sphère publique, mais plutôt son passage d'un rôle "producteur" (laissé au privé, les hautes sphères du privé étant consanguines avec celles de l'Etat...) à un rôle "d'assistance" (redistribution sociale, réglementation...).


Intéressante réflexion de Jacques Nikonoff, dans ce discours prononcé dans le cadre du Forum démocratique du 8 octobre dernier. Le porte-parole du M'PEP se demande (à 11') si le (trop) fameux TSCG est vraiment fait pour être appliqué… [1] Ce qui rejoint du reste les affirmations de François Asselineau, président de l’UPR, selon lesquelles nombre de députés ayant voté le texte sont tout à fait convaincus que celui-ci n’est pas applicable et ne sera pas appliqué (vidéo ci-dessous). A mettre en lien peut-être avec un article publié dans le Canard de la semaine dernière (jeudi 11/10/2012). On y explique en gros que les instances européennes n’ont pas du tout les moyens, et ne se les donnent pas, de contrôler effectivement les comptes des Etats membres.

 

Lire la suite

Revue des blogs par l'ARSIN - semaine du 9 septembre

Par l'Arsin

logo-reduit-arsin-1.png  

L'ARSIN fait une revue audio des blogs de ses partenaires. Désormais, restés informés de la blogosphère sans user de vos yeux, en écoutant des résumés exhaustifs et plus intéressants à entendre qu'un lecteur automatique :


Juste en France - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

http://communisme-liberal.blogspot.fr

Il y a quelque temps, j’avais rédigé cette petite « lettre ouverte à ceux qui rêvent d’une Europe unie ». Je pense que le moment est venu de récidiver.

Alors, à vous qui rêvez (toujours) d’une Europe unie, je voudrais dire ceci.

Lire la suite

"Energies renouvelables", triomphe de la bêtise - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

http://communisme-liberal.blogspot.fr

Le USS Enterprise, premier porte-avions nucléaire de l'histoire.
Ses 85 000 tonnes sont propulsées par 8 réacteurs à eau pressurisée.
 
Le saviez-vous ? L’énergie est partout sur Terre, elle est partout dans l’univers ; elle est dans la matière, elle est dans la masse :

Lire la suite

Pacte budgétaire et MES: qu'attendre des juges constitutionnels? - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

http://contrelacour.over-blog.fr


nicolas-sarkozy-conseil-constitutionnel.jpg



Le Parlement allemand a, vendredi 29 juin 2012, approuvé la ratification du Traité instituant le Mécanisme européen de stabilité ainsi que du Pacte budgétaire (ou Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance de la zone euro).

La chancelière allemande est parvenue à trouver un accord entre la majorité, l'opposition sociale-démocrate (SPD) ainsi que les Verts, lui permettant ainsi d'obtenir la majorité requise des deux tiers au Bundestag et au Bundesrat.

Cependant, la gauche radicale Die Linke, seul parti à ne pas s'être rallié au gouvernement, a déposé une requête devant la Cour constitutionnelle de Karlsruhe.

Lire la suite

Ca ressemble à un monde fini, peut-être ? - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog
 
http://communisme-liberal.blogspot.fr
 
 

Très belles images de la NASA : le passage de Vénus devant le soleil, c’était il y a trois semaines, les 5 et 6 juin 2012. On ne reverra plus ça avant 2117…

Lire la suite

Grand débat européiste vs souverainiste : Est-il raisonnable de sortir de l’Union Européenne ? (Asselineau VS d’Héré) - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

http://cercledesvolontaires.wordpress.com


Lundi 11 juin, le Cercle des Oubliés de la République organisait un débat entre François Asselineau, Président de l’Union Populaire Républicaine (une des rares formations politiques à réclamer la sortie de l’Union Européene) et Marc d’Héré (du Cercle des Libertés Égales) autour de la thématique suivante :

Est-il raisonnable de sortir de l’Union Européenne ?

Lire la suite

Deux avis sur Debout la République - par Voltaire République et Tomgu

A la veille du premier tour des législatives, qui, hormis à Yerres, sera probablement l'unique tour pour le parti de Nicolas Dupont-Aignan, nous donnons deux avis sur les candidatures de Debout la République. Nous n'évoquerons pas le MRC, rallié ouvertement à Hollande. Quant à François Asselineau de l'UPR, il a clairement annoncé son refus de présenter des candidats.

De Gaulle, Dupont et Nous - par Voltaire République, sur leur blog

http://voltaire.republique.over-blog.com

nda-001.jpg

Nous ne revenons pas ici sur le rejet de la part du candidat se réclamant de l'héritage gaulliste(!), Nicolas Dupont Aignan, d'acceptation du soutien par les républicains jacobins responsables, militants, citoyens de la République française lui avaient pourtant apporté suite au désistement de Jean-Pierre Chevènement que nous soutenions mais que nous ne pouvions suivre dans sa démarche pro hollandiste, tant le candidat désormais président de la République est un européiste militant.

Ce refus de Nicolas Dupont-Agnan se comprend aujourd'hui quand bien même les discours, particulièrement ceux prononcés à Paris et la "galéjade" Marine Le Pen premier ministredu candidat signaient la prémisse de ce qui aujourd'hui est officiel et acté dans un journal qui ne peut pas se revendiquer du gauchisme triomphant, Valeurs Actuelles, entretien où nous relevons un énorme contre sens historique quant au patriotisme intrinsèque de la droite(sic).

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×