banque

Dollar KO par encerclement ? - par l'Association pour une Constituante

Sur le site de l'Association pour une Constituante

Texte de synthèse sur la Chine et les questions financières. Cette collation de textes nous vient de Suisse.

Dollar KO par encerclement ?

Les chinois champions du monde du jeu de GO

SUN TZU : gagner la Guerre sans combattre

Depuis le début du mois de Juillet, les annonces en provenance de la Chine s’enchaînent inexorablement… et elles sont toutes primordiales. Tout d’abord, sur la Chine elle même.

Lire la suite

Christian Noyer vs Manuel Valls - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

Pacte de responsabilité : Christian Noyer se dit 'confiant' sur les contreparties liées à l'emploi...

Je n'ai pas une grande sympathie a priori pour Manuel Valls. Il me paraît bien trop souple avec les puissants, et dur avec les faibles, pour être adapté à des temps difficiles.

Au moins est-il responsable devant l'Assemblée nationale, et a-t-il été élu.

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a été nommé à sa place par Jacques Chirac et renouvelé par Sarkozy. Il est intouchable en raison du statut de la Banque de France qui, depuis l'euro, lui interdit de recevoir aucune instruction du gouvernement.

Lire la suite

Un aveu - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Croissance depuis 2000 (indice 100)

 Growth

Une nouvelle est passée quasiment inaperçue vendredi dernier, c’est l’annonce faite par le gouverneur de la Banque centrale des Pays-Bas, M. Klaas Knot, que son institution avait préparé un « plan d’urgence » (a contingency plan) pour une sortie de l’Euro en 2012. Cette nouvelle n’a rien d’étonnant, et elle confirme ce que l’on sait de diverses sources. Les différentes Banques centrales des pays de la zone Euro, et même les Ministères des Finances, travaillent sur des scénarii d’explosion ou de sortie de l’Euro depuis au moins le printemps 2011.

Lire la suite

Le Mécanisme européen de stabilité en 2013 - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

Dans une rue secondaire, au bout du quartier européen à Luxembourg se trouve un bâtiment blanc à trois étages. Les travaux de la façade sont encore en cours et l’immeuble affiche un sigle discret, visible aux yeux des passants attentifs : ESM. C’est un bâtiment comme les autres, flanqués de bureaux et abritant les principaux établissements financiers mondiaux et des établissements commerciaux. A l’intérieur, cependant, quelque chose de singulier se passe : plus de 100 personnes travaillent à l’une des réalisations les plus impressionnantes des gouvernements européens pendant la crise.

Logo du mécanisme européen de stabilité

Voici comment débute l’excellent article publié par Rui Peres Jorge le 5 décembre dernier dans le Jornal de negocios (Portugal).

La lecture, vivement conseillée, m’a poussée à faire un point sur ce mécanisme méconnu. Il avait largement soulevé inquiétudes et protestations en mars 2011 lors de son adoption par le Parlement français. Depuis, plus personne ne semble s’intéresser à lui alors qu’il manie chaque semaine des milliards d’euros et joue un rôle fondamental dans les plans d’aides européens.

Lire la suite

Union bancaire : la victoire par KO de Berlin - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

L’accord sur l’union bancaire auxquels sont parvenus les 27 hier n’est en aucun cas historique. D’abord, il ne résoud pas grand chose avec son fond ridicule de 55 milliards. Mais en plus, il consacre la toute-puissance de Berlin, qui y trouve un moyen de défaire en partie ce qui avait été fait avec le MES.
L’Allemagne obtient tout ce qu’elle veut

Il est assez étonnant que cela ne soit pas tellement souligné dans l’analyse médiatique de l’accord trouvé par les ministres de l’économie des 27 mercredi. Dans le détail, les membres de l’Union Européenne, après s’être mis d’accord pour faire de la BCE l’instance de régulation des grandes banques de la région,  se sont accordés sur des règles communes pour renflouer ou liquider les banques européennes qui en auraient le besoin. L’Allemagne a bien protégé ses intérêts en obtenant que le seuil retenu pour la supervision des banques épargne ses caisses d’épargne régionales, qui financent l’industrie.

Lire la suite

La Banque Centrale Européenne est une anomalie - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son site

Un nouvel exemple : l’Inde
C’est un long papier de The Economist qui est venu rappeler à quel point une banque centrale et l’Etat peuvent décider de réglementer le système financier dans le sens de l’intérêt général. Et le cas mis en avant est celui de la première démocratie du monde, l’Inde. L’article souligne à quel point l’Etat tient sous sa coupe le système financier. En effet, les banques publiques assurent trois-quarts des prêts du pays et les banques étrangères ont une part de marché limitée à 5%. La banque centrale du pays, « relativement indépendante » impose aux banques d’investir 23% de leurs dépôts en bons du trésor et d’en déposer 4% chez elle. Enfin, 40% des prêts vers les secteurs prioritaires, notamment l’agriculture.

Lire la suite

Les infos dont on parle peu - par D.Anderson, avec L.Chamla, J-P.Petit et J.Moadab

Voici un nouvel épisode des "Infos dont on parle peu" par David Anderson alias Capitaine Anderson. A 24mn, vous pourrez entendre Lior Chamla parler du Marché Transatlantique (et vous pouvez aussi lire son dernier article sur le site de la Théorie du Tout), puis Jean-Pierre Petit sur le nucléaire, et Jonathan Moadab du Cercle des Volontaires sur l'interdiction du financement de l'Etat par sa banque centrale imposée par le Traité de Maastricht.

Le chômage, mystérieux bien que de plus en plus visible - par Descartes et les Volontaires

Commentaire de Pablito Waal :  le billet de Descartes a une bonne valeur pédagogique pour ceux qui n'ont jamais ou peu suivi de cours d'économie. Cependant, Descartes n'aborde quasiment pas la question de la croissance, sur laquelle les deux articles suivants des Volontaires apportent des signaux d'alarme.

Le chômage et ses mystères - par Descartes

Crise systémique 2013 : sous les records des Bourses, l’imminente plongée en récession de la planète - par le Cercle des volontaires

La Banque de France exhorte le gouvernement à geler le SMIC et les retraites - par le Cercle des volontaires

Lire la suite

Chypre, l'île piratée - par Tomgu, Y.Duval, J.Halpern et Descartes

Commentaire de Pablito Waal : La décision de taxation sur les dépôts ne relève pas, contrairement à ce que dit Tomgu, d'une politique "ultralibérale", bien au contraire...Mais au moins, Tomgu ne s'est jamais dit de gauche, contrairement aux partis qui, en France, s'élèvent soudain en défenseurs absolus de la propriété privée. L'analyse la plus percutante parmi celles qui suivent me semble être celle de Descartes, qui considère que, plus que la taxation elle-même, c'est son imposition par l'Eurozone - par l'Allemagne, soyons clair - qui est le plus grand couac de ce nouveau rebondissement euroméditerranéen...

Addendum du 28/03 : lire aussi le texte de Joël Halpern, qui reprend en partie la position de Descartes.

chypre.jpg

Plumer les banques pour sauver les peuples, pas l'inverse ! - par Tomgu 

Chypre : pour sauver l'euro et les banques, ils volent les épargnants - par Yohann Duval 

Le prix Nobel de la paix déclare la guerre au bon sens - par Yohann Duval 

Chypre, miroir de l'Europe - par Descartes 

Quelques remarques sur la crise chypriote - par Joël Halpern, repris sur le site de V.A.R.

Lire la suite

Jacques Sapir annonce un défaut grec d'ici à juin 2013

Un entretien avec Jacques Sapir, sur BFM, du 11 février dernier.

Les prédictions de Jacques Sapir finiront-elles comme sa prédiction sur la fin de l'euro en 2011, ou sur la sortie de la Grèce de l'eurozone en décembre 2012 ? En tout cas, les devenirs de Chypre, de la Grèce et de l'Italie vont à nouveau mettre à l'épreuve le M.E.S....

Voir aussi le site de Jacques Sapir, Russeurope.

Union bancaire européenne et non-scission des banques - par Laurent Pinsolle et Olivier Berruyer

    [Reprise] Jérôme Cazes, - par Olivier Berruyer

    J’ai rencontré il y a peu Jérôme Cazes, brillant ENArque, ancien directeur général de l’assureur Coface, enseignant à HEC en gestion des grands risques financiers. Courageusement, il prône lui assez courageusement la séparation des activités bancaires, et il a un regard très intéressant sur notre système démocratique.

    http://www.manifestepourundebatsurlelibreechange.eu/WordPress3/wp-content/uploads/2012/12/photo-jerome-cazes.jpg


    L’accord scandaleux sur la supervision bancaire de la zone euro - par Laurent Pinsolle

    Les dirigeants européens n’ont pas reculé devant le ridicule pour parler d’un « accord historique », comme le dit Michel Barnier. Pourtant, les évènements des trois dernières années devraient les inciter à plus de prudence. Pire, le contenu de l’accord est absolument révoltant, comme je l’ai expliqué sur France 24. Les conséquences plutôt que les causes.

    http://media.rtl.fr/online/image/2012/1213/7755826115_le-mecanisme-de-supervision-bancaire-europeen.JPG


    [Scission des banques] La VRAIE question… - par Olivier Berruyer

    Je signale la création d’un collectif “Scinder les banques“, qui regroupe des banquiers et des non-banquiers, qui pousse à la scission des banques. Ils lancent leur site aujourd’hui : www. scinder-les-banques. fr, avec des informations intéressantes sur la thématique, et un blog.


    [Reprise] Réforme bancaire: des lobbys très investis - par Olivier Berruyer

    Un fantastique article de l’Expansion, qui explique en partie pourquoi nous risquons de pas avoir la réforme bancaire à laquelle nous avons droit… Les banquiers français ont fait feu de tout bois pour empêcher une mise en cause de leur modèle économique. Les dispositions arrêtées par le gouvernement devraient leur donner satisfaction. C’est une régulation a minima des activités spéculatives qui se profile.

    KRIZ : d’une crise à l’autre - par le Cercle des Volontaires

    Par le Cercle des Volontaires, sur leur blog

    http://www.cercledesvolontaires.fr

    Voir également une présentation de ce livre sur le forum démocratique.

    Présentation des auteurs :

    Morad El Hattab est conseiller-expert en ingéniérie financière et en intelligence économique. Egalement écrivain et philosophe, il a publié Chroniques d'un buveur de lune (Albin Michel, 2006). Il est le lauréat du Prix littéraire pour la Paix et la Tolérance. Philippe Jumel est professeur agrégé d'histoire. Il est notamment co-auteur de La Génération 68 au service de la mondialisation (Editions David Reinharc, 2008).
     

    Jérôme et Jonathan ont interviewé Philippe Jumel à propos de son dernier ouvrage KRIZ, d’une crise à l’autre, qu’il a coécrit avec Morad El Hattab, édité par Leo Scheer

    Lire la suite

    À propos de l’Espagne - par l'Association pour une Constituante

    Par Jacky Eouzan, sur le site de l'Association pour une Constituante

    http://pouruneconstituante.fr

    Notre ami Jacky Eouzan, qui vient de passer plusieurs mois en Espagne, nous livre son analyse de ce pays en grave crise.

    ***

    La construction européenne, et son corollaire la défense de l’euro, se poursuivent inexorablement au profit des puissances financières et au détriment des citoyens par un assujettissement toujours plus grand de ces derniers au profit des premières. L’inter-médiation d’ une pratique institutionnelle non démocratique toujours croissante dans les domaines les plus divers est la marque de fabrique de cette construction européenne.

    Lire la suite

    Doléance du Collectif " Pour un Pôle public financier au service des Droits !" - par l'Association pour une Constituante

    Par le Collectif "Pour un Pôle public financier au service des droits !", sur le site de l'Association pour une Constituante

    http://pouruneconstituante.fr

    Commentaire de Pablito Waal : je publie encore un texte qui suscite en moi quelques doutes. Cet article est une lettre adressée par une coalition de syndicats et d'associations de gauche pour que le gouvernement oriente la naissante "Banque Publique d'Investissement" de sorte à ce qu'elle serve prioritairement certains objectifs (la "reconversion écologique de l'économie", le service aux TPE, la construction de logements sociaux, etc...). Ce qui me pose problème, c'est que cette lettre illustre une certaine conception de la gauche selon laquelle des syndicats et des associations de (plus ou moins) économistes de gauche pourraient agir au nom du peuple, "au service des droits" (de qui?). Pour ma part, je pense que l'un des principaux problèmes des entreprises et établissements productifs publics, c'est qu'ils ne sont pas gérés par ceux à qui ils sont censés appartenir : les citoyens. A gauche, on maintient la fiction que syndicats, associations d'intellectuels et partis auraient une réelle représentativité sur les citoyens.

    Pour ma part, le seul moyen concret pour que les individus que nous sommes contrôlent cette propriété collective, ce serait que chaque citoyen soit actionnaire du secteur public (sans possibilité de vendre ce titre et les droits afférents, pas plus qu'on ne peut vendre sa carte d'électeur), et détienne un droit de vote pour décider des orientations et des directions dans chaque établissement public. En ayant bien sûr la possibilité de déléguer ce droit de vote (mais aussi de le reprendre) à des associations intermédiaires, qui seraient pour le coup réellement représentatives. Les questions abordées dans le texte ci-dessous (les orientations, les fonctions, la dotation attribuée à un établissement comme la BPI) pourront être posées naturellement au parlement, par demande spontanée des citoyens-actionnaires, sans être confiées à des organisations à la représentativité incertaine comme celles qui signent cette doléance.

    ***

    Suite au choix fait par le gouvernement pour la "Banque Publique d’Investissement", le collectif "Pour un Pôle public financier au service des Droits !" regroupant plus d’une trentaine d’organisations a adressé Lettre ouverte au Président de la République la lettre ouverte ci-dessous qui a été envoyé par ailleurs aux parlementaires. Nous avons souligné en gras des éléments faisant référence à des débats déjà développés sur ce site

    ***
    Un autre choix est possible, un autre choix doit être fait.

    Lire la suite

    Micro-débat sur l'indépendance des banques centrales - par l'ARSIN

    Par l'ARSIN

     Un nouveau micro-débat, sur la question cruciale des banques centrales, et de la souveraineté de l'Etat sur la monnaie, à partir d'un article de Gecodia   :

    Lire la suite

    RETOUR A L'ACCUEIL

    Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

    ×