Bernard Friot

A propos du "salaire de vie" de Bernard Friot

Texte d'une réponse écrite sur Quora le 15 septembre 2017, pour la question :  "Que pensez-vous du salaire à vie de l'économiste marxiste Bernard Friot ?"

 

Puisque je suis le premier à répondre, je vais prendre des risques.

Je précise tout de suite : je n'ai pas lu les livres de B.Friot. J'ai connu son projet par des résumés comme la vidéo du youtubeur Usul sur le susnommé économiste, et par d'autres vidéos dudit “Réseau salariat”.

Pour résumer ce que j'en ai compris :

dans l'économie où le “salaire de vie” existe, une part (très) importante de la valeur ajoutée des entreprises est prélevée (par l'État/des caisses de sécurité sociale…). Et cette part conséquente du PIB est redistribuée à toute la population sous la forme d'un salaire versé au simple motif que vous vivez dans le pays (on ne distingue même pas les nationaux et les étrangers). Le montant de ce salaire variera non pas en fonction d'une performance productive de l'individu, que celle-ci soit mesurée “objectivement” (ou très soviétiquement) par un quelconque bureau, ou qu'elle soit mesurée subjectivement par un employeur (puisque le but du “salaire à vie” est de nous “libérer du marché du travail” et de l'obligation de “savoir se vendre”), mais en fonction de “grades”. En clair, vous pouvez passer des concours ou des épreuves au cours de votre vie qui vous permettraient de gagner des grades, comme dans les catégories (A,B,C) de l'administration. Le projet “Friotiste” se fait une fierté de prendre la fonction publique comme un modèle social global. Et les inégalités de revenus seraient globalement contenues entre ces niveaux de grades.

Ainsi, non seulement le chômage n'existerait plus, mais le marché de l'emploi non plus, et chacun pourrait se consacrer aux tâches qui lui sembleraient passionnantes et utiles.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site