chevènement

Européennes : visons les 80 % - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : un article à mettre en balance avec celui de Nationaliste Jacobin.

1Il semblerait bien que les propagandistes de l’union « sans cesse plus étroite » (des grands capitalistes) soient aujourd’hui aux abois. Ils sont acculés. Ils sont fatigués. Pour nous fourguer leur came, ils en sont réduits à nous proposer un vague plan cul (ci-contre, c’est l’union sans cesse plus étroite), ou une séance de catéchisme à se rouler par terre (vidéo dans l'article original : « un concentré de phrases cultes », ai-je lu sur Facebook à l’instant, c’est tout à fait ça). Y croient-ils encore eux-mêmes, d’ailleurs ? On peut commencer à en douter. Pris dans un vent glacial de panique, ils en sont réduits à « communiquer » sur ce mode crépusculaire et gesticulant, tantôt trash tantôt sirupeux. Les arguments un peu plus consistants ayant perdu toute crédibilité, il reste ça.

Lire la suite

La dévaluation suffit-elle pour échapper à l’« économie de l’offre » ? - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur sur son blog

Independance

On ne le dit sans doute pas assez, mais la (trop) fameuse « économie de l’offre » est assez incontournable dans une économie aussi extravertie que la nôtre (pour schématiser, 400 milliards d’exportation et 500 milliards d’importations, soit 20 et 25 % du PIB, ici les chiffres de 2012). Surtout quand :

-La facture énergétique atteint 70 milliards ;
-Le déficit commercial atteint bientôt 100 milliards.

C’est d’ailleurs ce que le Che semble admettre dans son dernier livre (1914-2014 – L’Europe sortie de l’histoire ?) comme dans ses récentes déclarations.

Lire la suite

Diagnostics et solutions pour l’Europe : entretien avec Jean-Pierre Chevènement - par Contre la Cour

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

chevenement liiortube

Mercredi 11 décembre, nous avons rencontré Jean-Pierre Chevènement qui a accepté de répondre à nos questions.

Il nous a livré son diagnostic sur les problèmes économiques et sociaux connus par les États européens causés notamment par l’euro, monnaie unique, et par un système institutionnel inadapté.
L’ancien ministre, connu pour son engagement contre le Traité de Maastricht, plaide pour une monnaie commune et pour des institutions européennes plus respectueuses des démocraties nationales.
Nous avons eu également l’occasion d’aborder la question, peu traitée par ailleurs, de la place des Parlements nationaux dans le processus de décision européen.

Lire la suite

Le choix de François Hollande - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : je peux comprendre le respect que la personne et le parcours de J-P. Chevènement inspirent à Jacques Sapir. Mais, outre le fait que je doute qu'une majorité de français pensent encore à l'ancien ministre, le désistement récent du "Lion de Belfort" au profit de F.Hollande, en 2012, sans même tenter une candidature de témoignage pour présenter ses analyses et son projet aux Français pendant la présidentielle, réduisent à mes yeux l'autorité morale qu'on peut lui prêter. Et quand bien même J-P.Chevènement arriverait à Matignon, aurait-il les moyens politiques d'entamer la sortie de l'euro (vers le franc seul ou l'euro "monnaie commune") que J.Sapir comme moi-même appellons de nos voeux?

Côte des bonnes et des mauvaises opinions de François Hollande Cotes popu FH

Source : Sondage BVA et Express

Le gouvernement français vient donc d’être contraint à deux reculs, l’un sur la taxation rétroactive des revenus de l’épargne et l’autre sur l’écotaxe. Ces deux mesures ont cristallisé un mécontentement latent et le recul sur l’écotaxe est particulièrement symbolique. Il s’est fait dans des conditions politiques très dégradées. Mais ce recul ne change rien aux problèmes de la Bretagne. On voit bien comment l’Euro, mais aussi les différentes réglementations européennes ruinent l’économie de cette région et de la France en général. On le voit une nouvelle fois avec les problèmes des abattoirs, de sociétés comme Doux et Gad. Un nouvel exemple est donné par l’usine Tilly-Sabco de Guerlesquin (Finistère). La production de poulets entiers devrait s’y arrêter en janvier 2014. Ce volailler est en réalité numéro 2 européen ; c’est donc une entreprise importante. Les exportations y représentent 90 % de la production. Mais avec un Euro fort, la concurrence des pays émergents et la suppression des aides européennes, cette entreprise accumule les pertes, ce qui a contraint le directeur à annoncer la suspension de l’activité.

Lire la suite

L’hommage presque unanime à Pierre Mauroy - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

J’ai découvert ces jours-ci avec grand plaisir que le blogueur Yann avait repris ses activités, et même qu’il partageait à peu près mon point de vue sur le mariage civil - ce qui ne m’a pas vraiment étonné car je connais ses penchants modernistes. Et du coup je me dis que je dois m’y remettre aussi… quitte à me contenter de quelques réflexions diverses. Au fait, on attend toujours le retour de Malakine, qui devait nous parler de sa « nouvelle orientation ». Franchement, vous savez que je n’ai guère d’affinité avec le Front « national », mais lire Malakine sur le sujet, après qu’il a franchi cette sorte de Rubicon, ce serait carrément intéressant. Je dis ça je dis rien.

L’adieu à Pierre Mauroy

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×