déclin

Le capitalisme est en train d'échouer (IV) - par Pablito Waal

(suite du précédent)

Conclusions

Le constat est donc le suivant : exception faite des BRIC (ou plutôt BIC, Brésil – Inde – Chine) qui rattrapent le temps perdu, le monde est engagé sur la voie d’une croissance molle, et déclinante dans de nombreux cas, voire partout lorsqu’il s’agit d’économies « matures », au développement déjà ancien. Les efforts de libéralisation, d’ouverture des frontières, l’alternance des gouvernements n’y ont pas changé grand-chose.

Et que faut-il y voir de particulier, me direz-vous ? Que le capitalisme est en train de connaître une évolution comparable à celle des pays du Comecon dans les années 1970-1980 : l’économie ne s’effondre pas (encore), mais elle se dirige vers la croissance zéro comme horizon quasi-certain. La miraculeuse faculté du capitalisme à « créer de la richesse », déjà discutable en cela que nombre de ces richesses bénéficient ou résultent d’efforts collectifs (programmes spatiaux, militaires, nucléaires, informatiques…) peu capitalistes, paraît caler.

Lire la suite

Ce que le classement PISA dit de notre système éducatif - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

Bien sûr, les classements internationaux n’ont pas tous de la valeur. Certains étant mal faits, d’autres biaisés idéologiquement. Mais l’étude PISA a bonne réputation et ses résultats vont globalement dans le sens de ce que l’on ressent. Les résultats de la France sont mauvais, mais moins que certains ne le disent.
Une situation très médiocre stabilisée
Bien sûr, la France perd trois rangs dans le classement en mathématiques, reculant à la 25ème place. Mais outre le fait qu’il y ait 65 pays classés, notre score est stable, la glissade ayant eu lieu de 2000 à 2006. Sur le seul périmètre des pays de l’OCDE, nous pointons en 18ème place sur 34. Bien sûr, ce n’est pas glorieux, d’autant plus que la France avait une bien meilleure position en mathématiques dans le passé, mais nous sommes devant les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, l’Espagne ou l’Italie. En revanche, il faut noter que l’Allemagne fait un grand bon en avant et nous dépasse nettement.

Lire la suite

Le capitalisme est en train d'échouer (III) - par Pablito Waal

Suite du précédent

La croissance se raréfie-t-elle parce que nous ne serions pas assez libéraux ?

Plusieurs gouvernements ont été ici passés en revue, de lignes politiques fort différentes. Je pourrais m’attarder sur les contextes qui expliqueraient les insuccès, qu’il s’agisse des héritages du passé (l’inflation tant reprochée aux gouvernements travaillistes par les thatchériens en est un exemple), ou des entraves que les oppositions leur imposèrent (ainsi les reaganiens expliquent-ils que Ronald n’ait pu réellement diminuer les dépenses publiques américaines au cours de ses deux mandats). Mais arrêtons-nous sur un point : aucun gouvernement, qu’il fut libéral, social-démocrate, ou un quelconque mélange entre les deux, ou même encore vaguement protectionniste, bien que la tendance n’y soit plus depuis quelques décennies, n’a trouvé de réponses durables et décisives au ralentissement de la prospérité de son pays.

Lire la suite

Le capitalisme est en train d'échouer (II) - par Pablito Waal

(suite du précédent)

Après le constat global, nous allons voir maintenant que la régression des taux de croissance n’est pas due à un certain nombre de pays, par exemple ceux de la « Vieille Europe », surfiscalisés et surréglementés, qui plomberaient la dynamique des pays riches, dynamique qui ne subsisterait que dans les pays libéraux. Les austères graphes qui suivent montrent qu’à l’exception de petits pays (parmi lesquels figurent des cas surprenants, comme la Suède, qui malgré ses réformes libérales, reste l’un des pays les plus socialisés d’Europe), la tendance des taux de progression annuelle du PIB, par tête et en parité de pouvoir d’achat, est partout en déclin. Et que la France, si elle est arrivée plus vite que d’autres à une quasi-nullité de sa « croissance potentielle », n’a fait que sauter quelques étapes avant de se faire rattraper. Nous limiterons notre constat aux trente dernières années, excluant donc la cassure de la dynamique des « Trente Glorieuses » dans les années septante, et montrant que le « cycle de Kondratieff » que certains voient commencer dans les années 1970-1980 ne s’est jamais traduit par un rythme soutenu et long d'élargissement du PIB.

Lire la suite

Le capitalisme est en train d'échouer (I) - par Pablito Waal

http://humboldtsentinel.com/wp-content/uploads/2013/05/GB-mission-accomplished.jpg

Bah, tant qu'on sauve les apparences...

Vous connaissez sans doute l’argument ultime des défenseurs du capitalisme : « Le Capitalisme crée des richesses, tout de même ». Oui oui, l’argument est souvent formulé de cette façon assez grossière, qui permettrait qu’on lui réponde qu’après tout, techniquement, l’URSS et son économie planifiée en créaient également, des richesses. « Oui, mais plus » vous dira votre interlocuteur. « Et de plus en plus », ajoutera-t-il au cas où vous auriez l’idée de préciser que les économies du COMECON ont aussi connu la croissance, en l’espace de quelques décennies, sans quoi leur état dans les années 1980 aurait à peine été supérieur à celui qu’on constatait dans les décombres de l’Europe orientale en 1945.

« Et de plus en plus ». La réussite du capitalisme doit se lire dans les taux de croissance, de surcroît eux-mêmes croissants, et surtout dans les économies où les réformes libérales sont appliquées. Pour ceux qui ont vécu les années 90, et même jusqu’à 2007, rappelez-vous, les « modèles » anglo-saxons étaient portés au pinacle. Leur avantage se résumait en ce point, voire double point de croissance annuelle du PIB qu’ils avaient en plus, par comparaison aux pauvres performances de notre Hexagone étatisé.

Et bien, vous savez quoi ? Cet argument de la croissance comme preuve aboutie du succès du capitalisme, vous pouvez l’encadrer, le fixer sur un mur, et le garder en réserve pour vos descendants émus.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×