déficit

Le Haut Conseil des finances publiques déclenche la règle d’or budgétaire - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog

Les déficits budgétaires de l'Etat, prévus et réellement accomplis :

La règle d'or

Lecture du graphique : en noir, la courbe des déficits programmés par la LPFP (Loi de Programmation des Finances Publiques). En gris, et en tirets à partir de 2013, la réalité des déficits, qui sont constamment plus profonds que prévus. Il s'agit là des déficits de l'Etat, et non des administrations publiques dans leur ensemble, qui sont en général plus élevés d'un point (cf. les chiffres INSEE).

Le Haut Conseil des finances publiques a adopté, vendredi 23 mai 2014, son avis relatif au solde structurel des administrations publiques présenté dans le projet de loi de règlement de 2013.
Celle-ci est venue arrêter le montant définitif des dépenses et des recettes de l’État.
Elle permet ainsi de comparer avec précision le résultat budgétaire de l’année 2013 avec les objectifs adoptés fin 2012.

Mais plus qu’un état des lieux, la loi de règlement va pour la première fois induire le déclenchement de la fameuse règle d’or budgétaire adoptée en novembre 2012 suite à la ratification controversée du « Pacte budgétaire européen ».

Lire la suite

Bilan financier de l’Etat fédéral et de l’économie américaine : les apparences sont trompeuses - par Onubre Einz

Par Onubre Einz, sur le site d'Olivier Berruyer

Source : Maison-Blanche

Nous faisons une courte infographie sur la dette fédérale et le rôle qu’elle joue dans la croissance américaine. Nous avons établi nos calculs sur la base de diverses sources américaines afin de montrer que les présentations officielles doivent être prises avec prudence.  Une réflexion critique, utilisant les données disponibles, modifie le discours lénifiant tenu sur la consolidation de la reprise en cours et le recul de l’endettement public américain.

Ce papier montera à quel point la reprise dépend encore des déficits publics. Il rendra justice à la thèse d’une baisse historique de l’endettement public fédérale en 2013. En soutenant cette thèse, les observateurs ont en effet oublié de noter que la FED s’était mise à financer la construction en achetant chaque mois 40 Md de $ de créances immobilières titrisées des agences américaines (RMBS de Fannie Mae et Ginnie Mae) ; elle a ainsi pris le relais dès l’automne 2012 d’un trésor allant la crise de la dette de 2013. La prise en considération de telles sommes modifie la donne financière : ce n’est plus le déficit fédéral qu’il faut examiner, c’est le déficit cumulé du Trésor et de la FED quand il se donne la main et/ou se passe le relais du soutien de l’économie.

Lire la suite

Déficit commercial : symptôme de l’échec économique du gouvernement - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

2328829 ide commerce exterieur novembre 2013 web 01 jpg 2007366
Un constat ravageur
Certes, le déficit commercial du pays devrait légèrement dépasser 60 milliards d’euros en 2013, soit environ 10 milliards de moins qu’en 2011. Mais ce n’est pas à ce rythme que notre pays aura une balance équilibrée en 2017, contrairement aux promesses du candidat socialiste. Pire, les derniers mois semblent indiquer une nouvelle détérioration, avec une baisse préoccupante des exportations, au plus bas depuis deux ans. Le déficit est passé de 4,8 à 5,7 milliards d’euros en un mois, quand la situation s’améliore en Allemagne et en Espagne, comme le rapporte cet article du Point, bien documenté.

Lire la suite

La Belgique approuve sa règle d’or budgétaire [décryptage] - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son site

1194759880208

La Belgique a [enfin] ratifié le Pacte budgétaire. Si je dis « enfin », cela ne signifie en aucune manière que je ressentais là une quelconque impatience. Reste que, depuis la signature dudit Traité par les chefs d’Etat le 2 mars 2012, le Parlement de la fédération Wallonie-Bruxelles clôture quand même plus de 20 mois de débat national !
La Belgique est ainsi le dernier Etat partie au Traité à le ratifier.

Lire la suite

Euro et croissance : concert à deux voies - articles de J.Sapir et G.Sorman

L'ARSIN.fr étant vraiment un site de débat, nous publions un article pro-euro et pro-libéral de Guy Sorman paru sur Contrepoints.org...puis un autre de Jacques Sapir.

"La crise de l'euro est terminée" dit Sorman. On voudrait pas savoir à quoi on aurait droit dans le cas contraire...

Wolfgang Schäuble et la tentation monétaire - par le journal Contrepoints

(Commentaire de Pablito Waal : Sorman croit encore qu'il y a des pays en Europe qui se dirigent "vers la croissance et l'emploi" alors que la tendance de long terme, c'est la croissance zéro pour tous. Et il est navrant de voir des gens "sérieux" s'ébahir sur les fantastiques 0.5% de croissance annuels teutons prévus par Bruxelles pour 2013, soit à peine un demi-point de plus que la France. Deustchland über alles...)

L’Euro et la croissance - par Jacques Sapir

Lire la suite

Démocratie Réelle propose le tirage au sort de ses candidats aux européennes - par les Volontaires

Commentaire de Pablito Waal : le mouvement "Démocratie réelle" tente ici, par la constitution au tirage au sort de listes de candidats, d'appliquer les idées de la "lotocratie" (ou stochastocratie pour les chouardistes, ou clérocratie selon F. Amanrich...) pour participer à une élection. A suivre.

Est-on toujours obligé d'être d'accord avec Montesquieu?

Démocratie Réelle – Devenez député européen, adoptez le « système D » !  - par le Cercle des volontaires

Lire la suite

Le procès de Solférino - par L'Oeil de Brutus

Commentaire de Pablito Waal : le raisonnement qui fonde l'analyse de l'Oeil de Brutus rencontre les mêmes problèmes que je rencontre chez les adversaires de l'austérité. Le premier, c'est que Brutus dit que les gouvernements français ont, depuis 40 ans, fait de la rigueur pendant les crises et du déficit pendant les périodes de croissance. C'est très discutable : Jospin a réduit les déficits pendant le "boom" des années 98-2000, et à l'inverse Sarkozy a fait de généreux déficits (en partie seulement dûs aux sauvetages bancaires et intereuropéens) à partir de 2008. Mais l'essentiel n'est pas là. Il est dans le fait que tous les pays développés connaissent une réduction de la croissance sur le long terme, que ce soit en Europe, Amérique du Nord ou Extrême-Orient. Et ceci est plus profond, plus anciens que les problématiques telles que l'euro, l'émergence des pays à bas coûts de production. Les relances budgétaires n'y changent quasiment rien : ainsi, les USA, avec leurs déficits à 8% du PIB, n'ont eu que 1% de croissance du PIB par tête en 2012... En vouloir absolument aux gouvernements PS-UMP pour ces faits qui les dépassent me semble abusif. En revanche, il est tout à fait clair qu'on puisse leur reprocher de ne pas mettre en place les investissements de long terme qui pourraient changer cette tendance (mais pas avant plusieurs décennies, je le crains...).

Le parti des 170.000 traîtres - par L'Oeil de Brutus

Les shadoks de la rigueur - par L'Oeil de Brutus

Le président des rentiers - par L'Oeil de Brutus

Lire la suite

Micro-débat sur l'indépendance des banques centrales - par l'ARSIN

Par l'ARSIN

 Un nouveau micro-débat, sur la question cruciale des banques centrales, et de la souveraineté de l'Etat sur la monnaie, à partir d'un article de Gecodia   :

Lire la suite

Le coup d'Etat tranquille - par l'Association pour une Constituante

Par l'Association pour une Constituante, sur leur site

http://pouruneconstituante.fr

La décision du Conseil Constitutionnel de reconnaitre qu’une loi organique est suffisante pour inscrire la fameuse règle d’or sur l’équilibre budgétaire dans nos pratiques institutionnelles semble faire la une des commentaires.

C’est ainsi qu’une astuce politique permet de valider un coup d’État en prenant position sur une virgule institutionnelle. Car la question n’est pas de savoir si le Parlement peut décider de l’équilibre budgétaire, mais si les parlements nationaux sont dessaisis de leur souveraineté en la matière.

Lire la suite

Réflexions sur le Rapport de la Cour des Comptes (2 et 3/4) - par l'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com

Avec ces éléments, vous êtes censés équilibrer le budget et relancer la croissance. Vous avez deux heures.

 

2/ L’HERITAGE DE NICOLAS SARKOZY

Pour éviter les polémiques, le rapport de la Cour des comptes ne s’attaque pas au bilan du quinquennat révolu. Pourtant, lorsqu’on y lit entre les lignes, ce bilan est bien là et il n’est pas flatteur.

Lire la suite

Dette et croissance : la politique du pire - par Joël Halpern

Par Joël Halpern, sur son blog

...et le site de Valeurs et Actions Républicaines  


 

Peut-on avoir de la croissance sans investissements ?

Peut-on avoir des investissements sans emprunter ?

« Quelques cyniques, ayant suivi le raisonnement jusqu'à ce point concluront que seule une guerre peut mettre fin ne crise majeure [...]. En temps de paix, timides, timorés, hésitants, manquant de persévérance et de détermination, ils pensent qu'un emprunt n'est qu'une dette, et non un moyen de transformer en actifs utiles un surplus de ressources qui autrement serait gaspillé [...].Il ne devrait pas être difficile de comprendre que 100 000 maisons constituent un capital national et 1 million de chômeurs une charge pour la nation »

John Maynard Keynes : « Les moyens de restaurer la prospérité », in : La pauvreté dans l’abondance, Gallimard 2002 p. 185.

Lire la suite

Le choix de la défaite - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://descartes.over-blog.fr

http://lililena.free.fr/dessin%20clarys/silhouette%20sport/pedalo/pedalo.gif

Une des rares prédictions justes de Mélenchon sur Hollande

Mes amis, je suis très déprimé. Et c'est étrange, parce qu'un pessimiste ne devrait jamais être déprimé, particulièrement lorsque les faits lui donnent raison. Mais si je suis déprimé, ce n'est pas à cause du discours de politique général de Jean-Marc Ayrault ou des premiers pas de la présidence Hollande. Je n'en attendais rien, je ne peux donc pas être déçu. Ce qui m'énerve, m'attriste et finalement me déprime c'est l'incapacité de nos élites politiques, journalistiques et - pour partie seulement - administratives à élaborer une analyse globale, qui aille au delà de telle ou telle mesure, de tel ou tel impôt, de telle ou telle loi. Avant de dire ce qu'il faut - ou faudrait - faire, il est absolument nécessaire de poser un diagnostic: qu'est ce qui se passe exactement ? Pourquoi en sommes nous là ? Quels sont les mécanismes à l'oeuvre ?

Lire la suite

Comprendre la non-viabilité de la zone euro (2/5)- par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com


bce


Note de l'ARSIN : Pylome et Therul étant des métaphores de la France et de l'Allemagne, toutes deux membres de l'OTAN, on a bien du mal à imaginer une option militaire de la part de l'Allemagne en réponse à un éventuel protectionnisme français...

Pour accéder à la première partie de cet article : cliquer ici

2ePARTIE

Solution 1 (S1).

Therul et Pylome se conçoivent comme un peuple unit, c'est-à-dire qu’à travers une identité et des valeurs communes, ils s’imaginent un avenir commun. Dans ce cadre, ils conçoivent l’un et l’autre des sacrifices au profit de cet avenir.

Lire la suite

Pacte budgétaire: le changement, c'est pas maintenant - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

http://contrelacour.over-blog.fr

Le Pacte budgétaire ne change rien. Les règles budgétaires sont déjà inscrites dans le droit européen.

En effet, alors que les politiques s'achoppent sur le futur Pacte budgétaire et sa règle d'or budgétaire, les institutions européennes élaborent discrètement deux nouveaux règlements européens (dits "Two-pack") visant à renforcer la discipline budgétaire.

Et si le Pacte budgétaire n'était là que pour détourner notre attention des véritables réformes décidées à Bruxelles?

 

322511_la-chanceliere-allemande-angela-merkel-et-le-preside.jpg

 

Lire la suite

Des nouvelles du Pacte budgétaire (TSCG) en Europe: l'heure des ratifications - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog

http://contrelacour.over-blog.fr

signature picl

Jeudi et vendredi se tient le Conseil européen réunissant l'ensemble des chefs d'État ou de gouvernement des 27 pays membres de l'Union européenne.


Parmi les points fixés à l'ordre du jour, un Traité dont on ne parle plus très souvent sur la scène politique française, alors que François Hollande avait fait de sa négociation un axe fondamental de sa campagne: le Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance au sein de l'Union économique et monétaire (TSCG), plus communément appelé "Pacte budgétaire".

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×