dépôt

Stop à la dérive des banques et de la finance (Claude Simon et le collectif Roosevelt) - par L'Espoir

Par Theux, sur le site de L'Espoir

Le taureau de Wall StreetLe taureau de Wall Street

Le livre que viennent d’écrire Claude Simon et le collectif Roosevelt, proches du parti politique Nouvelle Donne, constitue une parfaite synthèse des dérives du monde de la finance. Le principal intérêt de ce livre est sa dimension pédagogique, qui permet aux profanes de parfaitement comprendre la situation actuelle.

Le livre se divise en trois chapitres dont le premier s’efforce d’expliquer les concepts de base (banque, monnaie, finance, marchés), le deuxième  s’attache à analyser les raisons de la survenance de la crise de 2008 et le troisième consiste à proposer des solutions à ces dysfonctionnements.

Lire la suite

Union bancaire : la victoire par KO de Berlin - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

L’accord sur l’union bancaire auxquels sont parvenus les 27 hier n’est en aucun cas historique. D’abord, il ne résoud pas grand chose avec son fond ridicule de 55 milliards. Mais en plus, il consacre la toute-puissance de Berlin, qui y trouve un moyen de défaire en partie ce qui avait été fait avec le MES.
L’Allemagne obtient tout ce qu’elle veut

Il est assez étonnant que cela ne soit pas tellement souligné dans l’analyse médiatique de l’accord trouvé par les ministres de l’économie des 27 mercredi. Dans le détail, les membres de l’Union Européenne, après s’être mis d’accord pour faire de la BCE l’instance de régulation des grandes banques de la région,  se sont accordés sur des règles communes pour renflouer ou liquider les banques européennes qui en auraient le besoin. L’Allemagne a bien protégé ses intérêts en obtenant que le seuil retenu pour la supervision des banques épargne ses caisses d’épargne régionales, qui financent l’industrie.

Lire la suite

Chypre, l'île piratée - par Tomgu, Y.Duval, J.Halpern et Descartes

Commentaire de Pablito Waal : La décision de taxation sur les dépôts ne relève pas, contrairement à ce que dit Tomgu, d'une politique "ultralibérale", bien au contraire...Mais au moins, Tomgu ne s'est jamais dit de gauche, contrairement aux partis qui, en France, s'élèvent soudain en défenseurs absolus de la propriété privée. L'analyse la plus percutante parmi celles qui suivent me semble être celle de Descartes, qui considère que, plus que la taxation elle-même, c'est son imposition par l'Eurozone - par l'Allemagne, soyons clair - qui est le plus grand couac de ce nouveau rebondissement euroméditerranéen...

Addendum du 28/03 : lire aussi le texte de Joël Halpern, qui reprend en partie la position de Descartes.

chypre.jpg

Plumer les banques pour sauver les peuples, pas l'inverse ! - par Tomgu 

Chypre : pour sauver l'euro et les banques, ils volent les épargnants - par Yohann Duval 

Le prix Nobel de la paix déclare la guerre au bon sens - par Yohann Duval 

Chypre, miroir de l'Europe - par Descartes 

Quelques remarques sur la crise chypriote - par Joël Halpern, repris sur le site de V.A.R.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×