Espagne

La guerre pour le sens de l'existence (2)

(lire la partie précédente)

Bouclier ct america

Partie 2 : Trump, Brexit, Le Pen, AfD : de quoi sont-ils les noms ?

 

Réduits au larmoiement sur ces millions d’électeurs qui « sortent du cercle de la Raison », nos plumitifs et autres encombrants des ondes et des réseaux nous parlent du « repli sur soi », des « peurs identitaires », ou, quand leurs capacités conceptuelles sont encore plus basses, de la montée du « populisme ». « Populisme » étant, dans les années 2010, le successeur de ce que fut « communautarisme » dans les années 2000, à savoir un terme flou servant d’épouvantail, qu’il y ait un début de pertinence dans la critique des faits mis derrière ce terme, ou non.

 

Bien qu’ils tombent dans le moralisme et le psychologisme de bas étage, les larmoyants n’ont pas tout faux. Qu’il y ait un mouvement de défense identitaire à l’œuvre chez un nombre croissant de peuples – les Allemands s’y sont ajoutés depuis 2013 et la création d’Alternativ fur Deutschland (AfD) -, c’est un fait. Mais sa motivation profonde échappe à la raison médiatique, qui n’y voit que peur et autres sentiments déplorables. Et ce à cause des limitations du logiciel dominant dans la caste médiatique.

Lire la suite

Christian Noyer vs Manuel Valls - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

Pacte de responsabilité : Christian Noyer se dit 'confiant' sur les contreparties liées à l'emploi...

Je n'ai pas une grande sympathie a priori pour Manuel Valls. Il me paraît bien trop souple avec les puissants, et dur avec les faibles, pour être adapté à des temps difficiles.

Au moins est-il responsable devant l'Assemblée nationale, et a-t-il été élu.

Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France, a été nommé à sa place par Jacques Chirac et renouvelé par Sarkozy. Il est intouchable en raison du statut de la Banque de France qui, depuis l'euro, lui interdit de recevoir aucune instruction du gouvernement.

Lire la suite

Stiglitz : sortir de l'euro c'est douloureux, y rester c'est pire - par Edgar

Commentaire de Pablito Waal : à noter également, le débat entre l'Oeil de Brutus et Hans-Kristian Colletis-Wahl, sur le blog de l'Oeil de Brutus.

SORTIR DE L'EURO : La réponse de M. Colletis-Wahl

Donc, côté euro, Stiglitz met les points sur les i : sortir de l'euro, c'est douloureux, mais y rester est encore pire. Stiglitz évoque la situation de l'Espagne et de la Grèce particulièrement.

Il ajoute une réflexion que je trouve très juste : la pire des situations est celle à laquelle nous assistons. Quand la situation devient intenable, on lache quelques mesures sociales, un prêt de quelques milliards, et on repart. C'est une mort à (plus ou moins) petit feu, qui fait que l'on continue dans un jeu où, l'un dans l'autre, c'est Stiglitz qui l'ajoute, la zone euro a probablement, depuis sa création, causé plus de dégâts qu'elle n'a amené d'avantages.

Lire la suite

Loin des urnes, citoyens ! - par Pablito Waal

2014 sera, en France, l’année de deux convocations électorales : les municipales et les européennes. Pour ces dernières, des prédictions parues en Octobre nous agitent une fois de plus que le Front National risque de passer la barre des 20% et même de devenir le premier parti du pays. Une annonce que j’accueille avec scepticisme, tant l’épouvantail lepéniste a servi tant de fois, crédité de performances surprenantes, par exemple pour la dernière présidentielle, pour laquelle il devait déjà faire plus de 20%. Une autre raison de mon scepticisme est que les élections européennes sont traditionnellement un moment de forte abstention de l’électorat lepéniste, peu enthousiaste de dépêcher des représentants dans un Parlement dont il se soucie peu, voire dont il conteste l’existence même, tout comme le fait l’auteur de ces lignes.

Lire la suite

Le capitalisme est en train d'échouer (II) - par Pablito Waal

(suite du précédent)

Après le constat global, nous allons voir maintenant que la régression des taux de croissance n’est pas due à un certain nombre de pays, par exemple ceux de la « Vieille Europe », surfiscalisés et surréglementés, qui plomberaient la dynamique des pays riches, dynamique qui ne subsisterait que dans les pays libéraux. Les austères graphes qui suivent montrent qu’à l’exception de petits pays (parmi lesquels figurent des cas surprenants, comme la Suède, qui malgré ses réformes libérales, reste l’un des pays les plus socialisés d’Europe), la tendance des taux de progression annuelle du PIB, par tête et en parité de pouvoir d’achat, est partout en déclin. Et que la France, si elle est arrivée plus vite que d’autres à une quasi-nullité de sa « croissance potentielle », n’a fait que sauter quelques étapes avant de se faire rattraper. Nous limiterons notre constat aux trente dernières années, excluant donc la cassure de la dynamique des « Trente Glorieuses » dans les années septante, et montrant que le « cycle de Kondratieff » que certains voient commencer dans les années 1970-1980 ne s’est jamais traduit par un rythme soutenu et long d'élargissement du PIB.

Lire la suite

De Clichy à Trappes, pour finir par la Lanterne - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Notre Président s’est donc rendu à Clichy-sous-bois d’où étaient parties les émeutes de 2005. Il eut été plus opportun de se rendre à Trappes, mais le courage politique n’est pas réellement le fort de François Hollande. Notre Président tient un discours optimiste, que ce soit sur la croissance ou sur l’emploi. Mais, son Ministre des Finances, Pierre Moscovici laisse entendre que le déficit budgétaire va déraper et atteindre autour de 4% cette année, tandis que les chiffres de croissance sont constamment révisés à la baisse : de +0,8% à -0,1% pour cette année, et de +1,2% à +0,6% pour 2014. Les chiffres ne sont pas le fort de François Hollande. Notre Président annonce la création de près de 100 000 emplois d’avenir d’ici à la fin de l’année 2013. Mais, sur le terrain, le dispositif ne se met en place qu’avec les plus extrêmes difficultés. La réalité n’est pas le fort de François Hollande. Et, à vrai dire, on ne sait pas où est le fort de notre Président (si ce n’est à Brégançon, mais c’est une autre histoire).

I.Vous avez dit amélioration ?

Lire la suite

2012, année de la lose - Que sont les Indignés devenus ?

Suite du précédent...passage en revue des faux succès et vrais ratages de l'année passée :

http://strasbourgcurieux.free.fr/agenda/strasbourgSql/agenda/images/image_16514.jpg

Les Indignés : votre serviteur n’a jamais été très entiché de ce mouvement. Je ne vais pas aller jusqu’à en nier la continuité, bien que les médias ne leur accordent plus l’attention qu’ils avaient obtenu en 2011. L'auteur de ces lignes était pourtant, en Septembre dernier, parti à leur rencontre sur Paris, pour ne trouver qu'une parodie des débats des groupuscules gauchistes, un cran encore en-dessous du Rassemblement antilibéral de 2006.

Les Indignés espagnols continuent pourtant de se réunir, moins nombreux que les supposés millions de participants du printemps 2011. Mais ils n’ont ni empêché l’arrivée au pouvoir du Partido Popular et de Mariano Rajoy en 2011. Pas plus que la baisse des dépenses publiques (donc la mise en place de l’austérité) en Espagne à partir de 2011 (source Eurostats). Actifs également en Grèce, les Indignés n’ont pas plus triomphé dans leur rejet de l’austérité que ne l’ont fait Alexis Tsipras et Syriza en juin 2012.

Lire la suite

Ce n'est pas encore la fin du monde pour l'austérité et l'euro - par Contrepoints, Tomgu, Yohann Duval, Laurent Pinsolle

Quelques articles en cette non-apocalypse...Avec des points de vue très divers, hostiles ou partisans de l'austérité ou des relances budgétaires.

Nouriel Roubini [Reprise] Ultime sursis pour l’euro, par Joseph Stiglitz - par Olivier Berruyer
Sujet(s) : Austérité, Euro
http://sancerre.cg18.fr/vinon/fiches/village-eglise/maitre-autel/phMaitreAutel.jpg

Ne sacrifions pas le social sur l’autel du sociétal !  - par Tomgu
Sujet(s) : Austérité, Euro, Protectionnisme
Mariano Rajoy

Et si l'austérité marchait ? - par le journal Contrepoints
Sujet(s) : Austérité, Euro, Protectionnisme
http://www.assetstorage.co.uk/AssetStorageService.svc/GetImageFriendly/721253528/700/700/0/0/1/80/ResizeBestFit/0/PressAssociation/C1E307C79E7C037E2E98647DC29342E7/german-peace-talks-munich.jpg

Chômage : le Munich social continue - par Laurent Pinsolle
Sujet(s) : Austérité, Euro, Protectionnisme

http://www.particip-up.org/images/despotisme.jpg

Europe : l’intégration mène au néolibéralisme et au despotisme - par Laurent Pinsolle
Sujet(s) : Austérité, Euro, Protectionnisme
euros

 



L'Union Européenne, cette prison qui nous coûte cher  - par Yohann Duval
Sujet(s) : Austérité, Euro, Union Européenne
Les relances ne fonctionnent pas à cause des gens !  - par le journal Contrepoints

Sujet(s) : Austérité, Euro, Union Européenne


Lire la suite

Aurora Martin, la "gauche radicale" et le droit - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://descartes.over-blog.fr

Toute la finesse du séparatisme basque en une illustration...

Le 1er novembre une citoyenne française qui était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen émis par un juge espagnol pour un délit commis en Espagne, a été extradée. Arrêtée lors d'un banal contrôle routier, les policiers l'ont remis à la justice française, plus précisément à la Cour d'Appel de Pau. La Cour, conformément à la loi, a vérifié la conformité du mandat avec le droit, et a validé l'extradition. La personne en question a donc été remise à la justice espagnole. Rien que de très banal en somme.

A première vue, pas de quoi fouetter un chat... sauf que cette personne n'était pas n'importe qui. C'était une militante indépendantiste basque. Et bien entendu, cela change tout. Ou devrait tout changer, si l'on croit les déclarations proprement stupéfiantes d'une partie des élus du pays basque, et représentants des partis de la "gauche radicale" au niveau national. Il y aurait dans notre belle République, si l'on écoute ces gens-là, deux sortes de personnes: celles auxquelles les lois s'appliquent, et celles auxquelles les lois ne s'appliquent pas.

Lire la suite

À propos de l’Espagne - par l'Association pour une Constituante

Par Jacky Eouzan, sur le site de l'Association pour une Constituante

http://pouruneconstituante.fr

Notre ami Jacky Eouzan, qui vient de passer plusieurs mois en Espagne, nous livre son analyse de ce pays en grave crise.

***

La construction européenne, et son corollaire la défense de l’euro, se poursuivent inexorablement au profit des puissances financières et au détriment des citoyens par un assujettissement toujours plus grand de ces derniers au profit des premières. L’inter-médiation d’ une pratique institutionnelle non démocratique toujours croissante dans les domaines les plus divers est la marque de fabrique de cette construction européenne.

Lire la suite

L’Union Européenne mise à mal par le peuple espagnol - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires

http://www.cercledesvolontaires.fr

Après la Grèce, une partie des espagnols semblent prêts à se débarasser de leurs gouvernants, comme le souhaiterait aussi Yann...

L’État espagnol a tremblé mardi 25 septembre, alors que des milliers de manifestants s’étaient donnés rendez-vous dans la capitale pour encercler et tenter de prendre le Congrès (l’équivalent de notre Assemblée Nationale). 1 500 policiers antiémeutes étaient mobilisés pour contenir la colère populaire.

Lire la suite

Espagne, Islande : les européens voient-ils des sorties à la crise ? - par l'ARSIN

Par l'ARSIN

Trois vidéos d'un coup, sur ... plus que trois pays, puisqu'on va d'abord voir les avis des européens sur les issues de la crise grecque et de la zone euro en général, d'après un article d'Olivier Berruyer :

Côté espagnol, l'heure n'est pas à résoudre une crise selon Yann du Bon Dosage, mais à éviter le suicide économique :

...L'Islande représente-t-elle un modèle pour les états européens ? Selon Pinsolle et Krugman, ce serait possible. Mais les défauts ne résolvent pas tout, comme on l'a déjà vu.

Emploi et crise européenne : deux résumés de Laurent Pinsolle - par l'ARSIN

Par l'ARSIN

Voici deux nouveaux essais de résumés audios d'articles. Cette fois-ci, c'est le porte-parole de DLR Laurent Pinsolle, mais aussi indirectement Jacques Sapir, qui sont à l'honneur.

sapir.jpgJacques Sapir

D'abord un article sur l'emploi dans les commerces, menacé selon Pinsolle par les caisses automatiques :

http://www.gaullistelibre.com/2012/09/faut-il-interdire-les-caisses.html

Puis une analyse de Jacques Sapir résumée par Pinsolle...puis moi-même (le résumé au carré...) :

http://www.gaullistelibre.com/2012/09/la-crise-ses-causes-ses-dilemnes-et-ses.html

Dans la continuité de la politique européenne : la crise en Espagne s'aggrave - par le Cercle des Volontaires

Par Lisandro Dias, sur le site du Cercle des Volontaires

http://cercledesvolontaires.wordpress.com

Dessin satirique de Babouse


Si les secteurs économiques et financiers ont été frappés de plein fouet dès le lendemain de la crise de 2008, c’est maintenant que les répercussions se font sentir, essentiellement dans les pays de l’Europe du Sud. C’est à présent au tour du secteur social de subir les conséquences des exactions des traders de Wall Street.

Lire la suite

Sur la Toile : Blogs et Médias - 29 juillet 2012 - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com

http://liesidotorg.files.wordpress.com/2012/07/s2-reutersmedia-net.jpg?w=645

Chaque semaine, je vous propose de retrouver le meilleur (ou le pire …) de ce que j’ai pu découvrir et lire sur la toile. N’hésitez pas à donner votre avis. (Pour lire un article, cliquer sur son titre).

ARNAUD MONTEBOURG

Ce que devrait faire le ministre Montebourg s'il voulait être fidèle au Montebourg des primaires, Jacques Sapir, Atlantico.fr, 17-juil.-12. Mots clés : Montebourg PS gauche inflation structurelle Sapir économie France Allemagne protectionnisme dévaluation.

Lire la suite

Le "peuple européen", ce mythe qui a la vie dure - par Yohann Duval

Par Yohann Duval, sur son blog

http://duvalyohann.over-blog.fr

Les délires européens se multiplient, à mesure que la crise de l'euro s'aggrave. Il y a quelques jours, Laurent Pinsolle avait exprimé sa stupeur en découvrant les propos farfelus (et inquiétants) tenus par Cecilia Malmström, commissaire européenne aux affaires intérieures, concernant l'immigration. Selon elle, il faudrait "s'élever au-dessus des contingences nationales" et exiger toujours plus de migrants, car il s'agit là d'une politique "nécessaire" et même d'une "chance". Une vision d'un dogmatisme absolu, qui ne tient manifestement pas compte de la réalité sociale d'une Europe en crise...

 

 

ue.jpg

Lire la suite

Dette et croissance : la politique du pire - par Joël Halpern

Par Joël Halpern, sur son blog

...et le site de Valeurs et Actions Républicaines  


 

Peut-on avoir de la croissance sans investissements ?

Peut-on avoir des investissements sans emprunter ?

« Quelques cyniques, ayant suivi le raisonnement jusqu'à ce point concluront que seule une guerre peut mettre fin ne crise majeure [...]. En temps de paix, timides, timorés, hésitants, manquant de persévérance et de détermination, ils pensent qu'un emprunt n'est qu'une dette, et non un moyen de transformer en actifs utiles un surplus de ressources qui autrement serait gaspillé [...].Il ne devrait pas être difficile de comprendre que 100 000 maisons constituent un capital national et 1 million de chômeurs une charge pour la nation »

John Maynard Keynes : « Les moyens de restaurer la prospérité », in : La pauvreté dans l’abondance, Gallimard 2002 p. 185.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×