gouvernement

Pourquoi "l'Etat Islamique" ? - par Valeurs & Actions Républicaines

Par Valeurs & Actions Républicaines, sur leur site

Aqmi flag svg

Bannière du prétendu "l'Etat Islamique"

En Irak comme en Syrie « l’Etat Islamique », appellation d’une organisation islamiste ultra-radicale, multiplie les crimes. Certes la région ne manque pas de groupes meurtriers, mais l’EI se distingue par la publicité qu’il apporte à ses crimes. A commencer par l’assassinat de journalistes occidentaux et de nombreux civils.

D’où vient cette organisation ?

Lire la suite

Tout ça pour ça - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://oumma.com/sites/default/files/manuel-valls-enerve.png

En regardant la composition du gouvernement annoncée le 2 avril (1) par Manuel Valls, on ne sait s’il faut pleurer ou s’il faut rire. Quelques jours plus tôt, les électeurs avaient manifesté sans équivoque un mécontentement qui n’aurait du surprendre personne, tant la popularité du président de la République et celle du chef du gouvernement avaient coulé à des profondeurs rarement atteintes. Et qu’avons-nous en sortie ? Ce n’est même pas « tout changer pour que rien ne change » : Sur seize ministres, quatorze – sans compter le Premier ministre – l’étaient déjà dans le gouvernement précédent. Et si l’on croit les rumeurs qui circulent, sur la quinzaine des ministres du gouvernement Ayrault ayant perdu leur portefeuille une fraction non négligeable serait déjà pressentie pour revenir au gouvernement avec le rang de secrétaire d’Etat.

Lire la suite

Félicitations à Manuel Valls !

Tribune libre de Pablito Waal

http://i.huffpost.com/gen/1405662/thumbs/o-VALLS-CONTENT-facebook.jpg

Avant même de connaître la composition du nouveau gouvernement, je ne peux qu'exprimer ma joie de voir un serviteur de la Nation aussi dévoué  que Manuel Valls accéder à une des plus hautes fonctions de l'Etat. Finis déficits, chômage et croissance atone ! Chacun ne peut que constater le consensus qui s'est établi sur la pertinence des idées exprimées par celui qui était jusque là ministre de l'Intérieur, et ce sur tous les sujets. Que ce soit sur l'économie, sur la résorption de de la délinquance ou le respect des libertés civiles, notre nouveau chef de gouvernement a désarmé tous ses contradicteurs.

Je ne vois d'ailleurs même pas pourquoi ce blog continue d'être alimenté d'articles critiques sur la construction européenne, l'euro, l'OTAN ou le capitalisme : tout cela sera bientôt sans objet.

Toute mention de la date n'est pas superflue. Pour un véritable article, lire ceci.

Référendum en Crimée - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

http://a54.idata.over-blog.com/0/32/46/53/Cartes-pays-2/crimee-kosovo.jpg

Comment dénoncer la sécession criméenne, si l'on a accepté celle du Kosovo ?

Les résultats du référendum ont confirmé la volonté d’une majorité de la population de la Crimée de rejoindre la Russie. Ils ont aussi confirmé l’incapacité des dirigeants, qu’ils soient français ou de l’UE et des Etats-Unis, de saisir la nature de ce vote. On rappelle donc dans le texte qui suit quelques points d’importance.

1.La Crimée fut attribuée administrativement de la Russie à l’Ukraine dans le cadre de l’URSS en 1954. Ceci ne fit l’objet d’aucun vote des populations concernées. Lors de la dissolution de l’URSS en 1991, il fut admis que la Crimée resterait dans l’Ukraine, moyennant la reconnaissance de son statut de république autonome et le respect de la constitution.

2. Il y a eu, à la suite de 21 février 2014, une interruption de l’ordre constitutionnel en Ukraine. Ceci est reconnu par les pays occidentaux qui qualifient le gouvernement de « révolutionnaire ». Ceci découle surtout du fait que nulle autorité qualifiée (la Cour Constitutionnelle étant dissoute par le nouveau pouvoir) n’a constaté la vacance du pouvoir. Le nouveau gouvernement est d’ailleurs loin de représenter tous les Ukrainiens, comme on aurait pu s’y attendre logiquement. C’est donc une autorité de fait.

Lire la suite

Une solution raisonnable pour l’Ukraine - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

http://www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/paulgrisot@gmail.com/1812-UkraineTIOUNINE.jpg

En réaction à me dernière note[1], La Crimée et le Droit, Steve Ohana[2] m’a posé la question de savoir qu’est-ce qu’un gouvernement ukrainien « raisonnable » devrait faire pour éviter l’explosion du pays. Je le rappelle, je considère qu’une telle explosion serait la pire des solutions tant pour les pays européens que pour la Russie[3]. Écrivant cela, je suis pleinement conscient que les acteurs politiques évoluent dans un monde de représentations qui peut diverger assez largement des réalités. Ce n’est donc pas parce qu’une solution apparaît « rationnellement » correspondre aux intérêts qu’elle sera adoptée. Pourtant, je persiste à croire qu’il est de l’intérêt du pouvoir en Ukraine d’aboutir à une situation qui soit acceptable par tous et qui préserve une Ukraine unie et indépendante. Énonçons donc les conditions minimales :

Lire la suite

La situation économique au Venezuela - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Évolutions des deux taux de change (dollar/dollar)

Source : Banque Centrale du Venezuela

La situation économique du Venezuela est marquée par une série de provocations des forces de l’opposition qui cherchent à contester dans la rue le résultat des différents scrutins de 2013. Mais, ceci est aussi possible en raison d’une détérioration de la situation économique, sensible depuis le début de l’automne 2012. Invité par le gouvernement du Venezuela, j’ai fait une mission au début du mois de novembre 2013, à la suite de laquelle j’ai rédigé la note suivante pour le gouvernement. Les autorités du Venezuela m’ont autorisé aujourd’hui à la publier. Je rappelle que ces lignes n’engagent que moi et nullement le gouvernement du Venezuela, que je veux remercier de sa confiance et de l’ampleur de la documentation reçue.

Jacques SAPIR

Lire la suite

Déficit commercial : symptôme de l’échec économique du gouvernement - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

2328829 ide commerce exterieur novembre 2013 web 01 jpg 2007366
Un constat ravageur
Certes, le déficit commercial du pays devrait légèrement dépasser 60 milliards d’euros en 2013, soit environ 10 milliards de moins qu’en 2011. Mais ce n’est pas à ce rythme que notre pays aura une balance équilibrée en 2017, contrairement aux promesses du candidat socialiste. Pire, les derniers mois semblent indiquer une nouvelle détérioration, avec une baisse préoccupante des exportations, au plus bas depuis deux ans. Le déficit est passé de 4,8 à 5,7 milliards d’euros en un mois, quand la situation s’améliore en Allemagne et en Espagne, comme le rapporte cet article du Point, bien documenté.

Lire la suite

Le choix de François Hollande - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : je peux comprendre le respect que la personne et le parcours de J-P. Chevènement inspirent à Jacques Sapir. Mais, outre le fait que je doute qu'une majorité de français pensent encore à l'ancien ministre, le désistement récent du "Lion de Belfort" au profit de F.Hollande, en 2012, sans même tenter une candidature de témoignage pour présenter ses analyses et son projet aux Français pendant la présidentielle, réduisent à mes yeux l'autorité morale qu'on peut lui prêter. Et quand bien même J-P.Chevènement arriverait à Matignon, aurait-il les moyens politiques d'entamer la sortie de l'euro (vers le franc seul ou l'euro "monnaie commune") que J.Sapir comme moi-même appellons de nos voeux?

Côte des bonnes et des mauvaises opinions de François Hollande Cotes popu FH

Source : Sondage BVA et Express

Le gouvernement français vient donc d’être contraint à deux reculs, l’un sur la taxation rétroactive des revenus de l’épargne et l’autre sur l’écotaxe. Ces deux mesures ont cristallisé un mécontentement latent et le recul sur l’écotaxe est particulièrement symbolique. Il s’est fait dans des conditions politiques très dégradées. Mais ce recul ne change rien aux problèmes de la Bretagne. On voit bien comment l’Euro, mais aussi les différentes réglementations européennes ruinent l’économie de cette région et de la France en général. On le voit une nouvelle fois avec les problèmes des abattoirs, de sociétés comme Doux et Gad. Un nouvel exemple est donné par l’usine Tilly-Sabco de Guerlesquin (Finistère). La production de poulets entiers devrait s’y arrêter en janvier 2014. Ce volailler est en réalité numéro 2 européen ; c’est donc une entreprise importante. Les exportations y représentent 90 % de la production. Mais avec un Euro fort, la concurrence des pays émergents et la suppression des aides européennes, cette entreprise accumule les pertes, ce qui a contraint le directeur à annoncer la suspension de l’activité.

Lire la suite

Dmitry Orlov : la société américaine est moins préparée à l'effondrement que celle de l'ex-URSS

Par Dmitry Orlov, repris sur le site d'Olivier Berruyer

Combler le retard d'effondrement, par Dmitry Orlov

Commentaire de Pablito Waal : on peut ne pas approuver la prophétie d'effondrement de l'économie américaine que fait D.Orlov. D'ailleurs, ses articles datent de 2005-2006, et le sommet de la production de gaz qu'il annonce semble contrecarré par les gazs de schistes. Mais son analyse des sociétés soviétique et américaine, et surtout de leur aptitude à survivre à l'effondrement économique, vaut le détour, surtout pour ceux de ma génération (et plus encore mes cadets) qui n'ont pu connaître l'URSS.

Combler le retar d'effondrement, par Dmitry Orlov - sur le site d'Olivier Berruyer

Leçons post-soviétiques pour un siècle post-américain - sur le site d'Olivier Berruyer

Lire la suite

Le chômage et les (faux) espoirs du gouvernement - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : ô lecteur avide d'optimisme et de bonnes nouvelles, ne lis pas cet article.

 Graphique 1

Graph-1

Sources: données de la DARES

(et ceci ne représente pas tous les chômeurs, malheureusement...)

Le chiffre de 6300 demandeurs d’emploi enregistré en juillet 2013 a été salué comme un « succès » par le gouvernement, qui voit (ou espère voir) là la confirmation d’une stabilisation du chômage. Mais, ce chiffre ne couvre que la catégorie « A ». Pour les catégories « B » et « C », l’augmentation a été de 45 900 demandeurs d’emplois. Que recouvrent donc les catégories de la DARES (ou Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques dépendant du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social), et quelle est donc la catégorie pertinente[1] ?

Lire la suite

A propos des pigeons - par l'ARSIN

Par l'ARSIN

Quelques réflexions à propos du mouvement des "pigeons", né récemment sur Internet, en s'inspirant de l'article qu'y a consacré Yohann Duval.

Lire la suite

Sur l'esclavage. Pour en finir avec la repentance - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com

 images-copie-1.jpg

Dans une sortie confuse dont il en a tristement pris l’habitude le gouvernement Ayrault a évoqué la possibilité d’offrir des réparations aux victimes de l’esclavage[1]. Comme pour tout, on peut largement présager qu’il n’en sortira rien de concret. Mettant en cela leurs pas dans ceux de l’ère Nicolas Sarkozy, les sbires de M. Hollande – et le président de la République lui-même – ont fait de leur stratégie de communication la clé de voute de leur action politique (ou plutôt de leur immobilisme), une fin en soi dans laquelle ne comptent que le tapage et l’agitation stérile en vue d’occuper le terrain médiatique, espérant par là détourner les Français des questions qui comptent (l’emploi, les plans sociaux, l’inégalité, la mise en place d’une tyrannie technocratique, etc.).

Lire la suite

Les ravages sociaux de l'euro, une stratégie délibérée - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

http://www.lalettrevolee.net

 

http://2.bp.blogspot.com/_yYLaIq8-zg0/SApKM06GyVI/AAAAAAAAAig/uWrSvEkkIdk/s400/zone%2Bmon%25C3%25A9taire%2Boptimal.bmp


Le texte ci-dessous est la traduction par Gilles, un lecteur régulier, d'un article du Guardian. L'auteur, essayiste à succès dans le domaine économique, y explique comment Mundell, théoricien des zones monétaires optimales mais aussi apôtre du reaganisme, considérait l'euro comme une arme. Privés de l'arme monétaire, les gouvernements seraient contraints de sabrer dans leurs budgets. Nous sommes donc en plein dans cette phase. J'ajoute, par pure mesquinerie, que le Front de gauche soutient toujours l'euro.

Robert Mundell, le malin génie de l'euro - Par Greg Palast

Lire la suite

Putain, cinq ans... - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://descartes.over-blog.fr

Rentrée scolaire : ci-contre, un élève qui ne fait pas partie, comme moi il y a quelques années, de cette "immense majorité" d'heureux dont parle Descartes

C'est la rentrée. Nos chères petites têtes blondes se préparent à prendre le chemin de l'école, pendant que nous, parents, descendons à la cave planches à voile, chaises de plage et parasols et tremblons à la perspective de devoir arpenter les allées des grandes surfaces liste de fournitures scolaires en main. D'ailleurs, est-ce que quelqu'un pourrait m'expliquer pourquoi l'expérience des coopératives d'achat qui marchent si bien dans certaines écoles - avec l'avantage supplémentaire d'obliger les enseignants à standardiser leurs demandes, ce qui est peut-être un petit pas pour l'enseignant, mais c'est un grand pas pour l'humanité - ne sont pas généralisées. Voilà un champ que la "gauche radicale" pourrait investir. Cela lui permettrait de montrer qu'elle est capable d'organiser une activité solidaire avant de prétendre devant les électeurs organiser l'Etat. J'y reviendrai.

Lire la suite

Mariage gay et pénalisation de la prostitution : quand la classe politique touche le fond - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com

ps-copie-1.jpg

 Commentaire de Pablito Waal : si je suis assez d'accord avec Brutus sur le mariage gay, la question de la pénalisation des clients de prostituées est tout de même un débat qui peut retenir l'attention. D'une part parce qu'il est inquiétant de voir un gouvernement qui, sur fond de bonnes intentions, promet une mesure qui, pour être efficace, nécessiterait une complète violation de la vie privée (pour pénaliser les clients de toutes les formes de prostitution, il faudrait mettre tous les hommes sous surveillance...). N'en déplaise aux féministes radicales/aux, on ne peut pas mettre, sauf cas de proxénétisme avéré, sur un même plan la passe et le viol, car une prostituée indépendante n'a pas de raison de porter plainte après avoir été payée par un client qui n'aurait pas été outrageant avec elle. Mais, à l'inverse, chez ceux qui s'opposent à cette pénalisation des clients, on attend toujours les propositions concrètes pour mettre fin aux réseaux d'esclavage sexuel. De plus, quand Brutus dit que les clients des prostituées, s'ils se voyaient réprimés, iraient assouvir leurs bas instincts d'une autre manière (sous-entendu: par le viol), il s'agit d'un vieil argument non démontré statistiquement. Ce qui fait qu'il y a quand même un débat non-abyssal sur cette question.

Ce sont peut-être les deux sujets majeurs de la rentrée politique. Au risque de choquer, je m’en contrefous.

Dans un pays qui compte plus de 4 millions de chômeurs, une dette pharaonique, dans lequel les forces de police se font tirer dessus dans des zones de non-droit, où l’éducation nationale ne semble plus à même de tenir son rôle tant dans son cadre social que dans celui de l’insertion professionnelle, et alors que l’on est sur le point de nous faire passer en catimini un traité qui confiera notre budgets à des technocrates non-élus, il y a des sujets autrement plus importants que des questions sociétales qui ne touchent qu’une infime minorité dont on cherche par clientélisme électoral à s’assurer le vote.

Lire la suite

Lettre ouverte aux parlementaires français: Pacte budgétaire et compagnie - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

http://contrelacour.over-blog.fr

HPIM0411

Excellent texte de Magali Pernin, qui a entre autres le mérite de rappeler la distinction entre la souveraineté nationale qui, en soi, n'appartient qu'aux peuples, et l'exercice de ses prérogatives, qui elle est déléguée aux élus. Et de renvoyer dans les cordes l'argument usé selon lequel demander un référendum sur un transfert de souveraineté serait de l'antiparlementarisme primaire.

Mesdames, Messieurs les députés français,

Certains d'entre vous ont choisi, en mars dernier, de ratifier le Traité établissant un Mécanisme européen de stabilité (MES).
Lors des débats, rien n'a été fait pour encadrer les négociations futures qui seront menées par le ministre des finances pour déterminer le montant des aides accordées.

Lire la suite

Le choix de la défaite - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://descartes.over-blog.fr

http://lililena.free.fr/dessin%20clarys/silhouette%20sport/pedalo/pedalo.gif

Une des rares prédictions justes de Mélenchon sur Hollande

Mes amis, je suis très déprimé. Et c'est étrange, parce qu'un pessimiste ne devrait jamais être déprimé, particulièrement lorsque les faits lui donnent raison. Mais si je suis déprimé, ce n'est pas à cause du discours de politique général de Jean-Marc Ayrault ou des premiers pas de la présidence Hollande. Je n'en attendais rien, je ne peux donc pas être déçu. Ce qui m'énerve, m'attriste et finalement me déprime c'est l'incapacité de nos élites politiques, journalistiques et - pour partie seulement - administratives à élaborer une analyse globale, qui aille au delà de telle ou telle mesure, de tel ou tel impôt, de telle ou telle loi. Avant de dire ce qu'il faut - ou faudrait - faire, il est absolument nécessaire de poser un diagnostic: qu'est ce qui se passe exactement ? Pourquoi en sommes nous là ? Quels sont les mécanismes à l'oeuvre ?

Lire la suite

Front de Gauche : repenser les alliances - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

http://descartes.over-blog.fr

On pourrait se dire "encore un article de Descartes sur le Front de Gauche"...Et nous aurions pu en publier d'autres. Mais celui-là est particulièrement intéressant car Descartes, à rebours de nombreux auteurs du Web, défend certaines institutions électorales de la Vème République, dont le refus de la proportionnelle. Son article semble se conclure par un avis de décès de la gauche radicale...ou plutôt sa "trotskysation", à savoir la réduction des partis du Front de Gauche à un rôle marginal, comme LO-NPA. Mais la conclusion que j'en tirerai sera différente : il faut agir autrement que par les partis politiques, et plutôt miner ceux-ci...

http://genealogie.cantalpassion.com/images/sabotage.jpg

Hier, la décision est finalement tombée: le PCF ne participera pas au gouvernement de Jean-Marc Ayrault. La décision ne surprendra personne. Elle ne fait que traduire les résultats des élections législatives. La faiblesse du Front de Gauche et les excellents résultats du PS ont réduit la marge de négociation des communistes à néant. Dans ces conditions, une participation ne peut se faire qu'aux conditions du PS, c'est à dire, le ralliement pur et simple. D'autre part, comme les socialistes ont bien marqué qu'ils n'étaient pas prêts à faire la moindre concession au PG, participer au gouvernement impliquait tourner le dos définitivement à la stratégie de Front de Gauche, et donc pour les dirigeants du PCF à manger leur chapeaux.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×