insee

Le chômage et les (faux) espoirs du gouvernement - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : ô lecteur avide d'optimisme et de bonnes nouvelles, ne lis pas cet article.

 Graphique 1

Graph-1

Sources: données de la DARES

(et ceci ne représente pas tous les chômeurs, malheureusement...)

Le chiffre de 6300 demandeurs d’emploi enregistré en juillet 2013 a été salué comme un « succès » par le gouvernement, qui voit (ou espère voir) là la confirmation d’une stabilisation du chômage. Mais, ce chiffre ne couvre que la catégorie « A ». Pour les catégories « B » et « C », l’augmentation a été de 45 900 demandeurs d’emplois. Que recouvrent donc les catégories de la DARES (ou Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques dépendant du Ministère du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue social), et quelle est donc la catégorie pertinente[1] ?

Lire la suite

L'arnaque du calcul de l'inflation (partie 2/2) - par L'Œil de Brutus

Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/
 Retrouver la première partie de cet article : cliquer ici. 
Le vif du sujet : la part des différentes dépenses dans le calcul de l’inflation

Le site de l’INSEE permet d’avoir accès la courbe suivante d’évolution de l’inflation de ces douze dernières années :

Diapositive1-copie-3.JPG


Lire la suite

L'arnaque du calcul de l'inflation (Partie 1 / 2) - par L'Œil de Brutus

Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/

Commentaire de Pablito Waal : statisticien moi-même, je suis interpellé par cette question. La polémique sur la prise en compte des changements qualitatifs n'est pas nouvelle : quand une version supérieure d'un produit remplace une ancienne version sur le marché, il est normal que son prix soit différent, même si l'utilité du produit reste globalement la même. L'INSEE a raison de ne pas considérer cela comme pure inflation. Le fait que les producteurs fassent des recettes en nous vendant, directement ou indirectement, des services dont on n'a pas vraiment besoin (cf. les exemples donnés par Brutus) est plutôt à imputer à la logique même du capitalisme, où l'appareil productif n'est pas, quoi qu'en disent ses apologistes, soumis aux désirs de la majorité des consommateurs.

images-copie-4.jpg

C’est le seul et unique objectif de la BCE[i] : la maîtrise de l’inflation (inférieure à 2%). Qui suit quelque peu les questions économiques entend d’ailleurs régulièrement que cela est indispensable à la bonne santé de l’économie. On pourra épiloguer plus tard sur la pertinence de cette assertion. Mais avant de cela, il faudrait plutôt voir si l’inflation est réellement maîtrisée, car telle ne semble pas être la perception de nombre de Français[ii]. 
PARTIE 1

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×