Israel

Dieudonné, fais moi peur ! - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

Voir aussi l'article de Valeurs & Actions Républicaines.

Commentaire de Pablito Waal : globalement d'accord avec Descartes, excepté le paragraphe où il est question d'un "contexte de « victimisme » généralisé ou nous vivons, dans lequel les organisations sionistes exercent un terrorisme intellectuel permanent". Ce terrorisme intellectuel, je n'ai pas l'impression de le vivre en permanence. Et pourtant j'ai vu de près la LDJ à l'oeuvre...Il faut revenir à la raison : non, toute personne qui critique l'action de l'Etat d'Israël en France n'est pas vouée à une mort sociale en tant "qu'antisémite" (sinon, beaucoup de membres du Front de Gauche ou du FN auraient dû prendre le maquis...), du moins tant que ses propos ne sont pas incontestablement antisémites. Il y aura toujours des sites tenus par quelques membres de la communauté juive pour employer cette accusation d'antisémitisme à tout va, mais quel est leur impact réel?

Non, le fait de "contester la prééminence du génocide des juifs sur tous les autres" ne vous vaut pas systématiquement d'être taxé d'antisémite non plus. Ce qui concerne Dieudonné et ses amis va bien au-delà : c'est la négation même du génocide en question. Mais en revanche, vous pouvez parfaitement dire que "Staline a tué plus de gens qu'Hitler" sur un plateau de télévision, et vous faire applaudir, alors que vous aurez pourtant relativisé l'ampleur de la Shoah (et proféré un mensonge historique).

Et il faut distinguer la réalité télévisuelle de celle d'Internet, où le rapport de force entre pro- et anti-israéliens n'est pas celui que l'on croit. Sur Youtube, les vidéos relatives à Israël (par exemple sur son hymne "Hatikvah") désactivent souvent leurs commentaires, et sinon sont inondées de vociférations des contempteurs de l'Etat juif. Je sais parfaitement que tous les sionistes ne se distinguent pas non plus par leur élégance, mais le rapport de force numérique sur la Toile m'apparaît clairement en leur défaveur. Plus encore, le vote français en faveur de l'admission de la Palestine comme état observateur à l'ONU en 2012, a contrario des USA et d'Israël, montre que le gouvernement français est loin d'être soumis aux sionistes les plus radicaux.

http://www.teteamodeler.com/images/illustration/Image/pavcentral/epouvantail.jpg

Machiavel le disait déjà, il y a deux manières de gouverner les hommes : par la séduction et par la peur. Dans « le Prince », il écrit que le prince doit être aimé et craint, mais que s’il doit choisir, il lui faut choisir la crainte. Ce que le diplomate florentin ne pouvait pas prévoir, c’est que la peur peut prendre plusieurs formes. Aujourd’hui, nos princes ne sont plus craints – lorsqu’on pense au couple Hollande/Ayrault, le mot « crainte » n’est pas celui qui nous vient en premier à l’esprit – mais ils nous gouvernent quand même par la peur. La peur des calamités dont on remplit notre imagination et dont ils sont, bien entendus, les seuls à pouvoir nous protéger.

Lire la suite

Implosion ? - par Valeurs & Actions Républicaines

Par Valeurs & Actions Républicaines, sur leur site

Commentaire de Pablito Waal : je ne pense pas, contrairement à l'auteur de l'article, que A. Dekhar soit d'une manière ou une autre un symptôme de la colère d'un certain nombre de français. On constate que l'analyse plaçant les classes moyennes comme socle de la République est à mettre en perspective avec les analyses de Descartes, qui voit ces mêmes classes, non comme base de la République, mais des politiques eurolibérales qui, ici, leur retombent dessus.

Hollande et son équipe battent des records d'impopularité. Suivant la pente de Sarkozy l'exécutif s'use à mesure que le pays implose lentement. Partout un mécontentement sourd touche pratiquement toutes les couches de la population. Pourquoi ? Et surtout quelles solutions pourraient sortir le pays de l'ornière ?

 

Un pays trop plein ?

La France n'en finit pas de s'enfoncer dans la crise ou plutôt les crises : emploi, logement, santé, éducation... Pratiquement tous les domaines sont dans le rouge. Le "ras-le-bol" fiscal n'est qu'une étape de plus dans le défilé du mécontement populaire qui, originalité, touche autant le PS que l'UMP. En effet, peu milite pour le retour de Sarkozy et 73 % des sondés jugent négativement Copé. On ignore Fillon et on laisse Le Pen incarner (par défaut) la coalition des déçus de toutes sortes. Or, le FN reste stérile (lien).

Lire la suite

Géopolitique de la guerre en Syrie - par V.A.R.

Par Valeurs et Actions Républicaines, sur leur site

Commentaire de Pablito Waal : un résumé assez intéressant, plutôt fidèle aux faits en ma connaissance.

Depuis la prise de pouvoir par la famille Assad (1970) la Syrie n’a jamais été un facteur de stabilité. Prise en tenaille entre un Liban en guerre civile et un Etat d’Israël surpuissant Damas a cherché à préserver son régime dont le seul avantage était d’être durable. En interne, il fut toujours d'une brutalité impressionnante, et en externe, il utilisa toutes les techniques interdites pour décourager les velléités d'intervention.

Tout était bon pour durer : le régime fut avec les preneurs d’otages libanais dans les années 80, aux côtés des Etats-Unis contre l’Irak en 1991, et derrière les « palestiniens » mais uniquement dans le but de manipuler leurs organisations… De même il aida la PKK contre la Turquie avant de se retourner contre lui et de nier toute autonomie aux syriens kurdophones.

L’arrivée aux affaires de B. el-Assad en 2000, fils du fondateur du régime, laissa espérer une relative ouverture… vite liquidée au nom des intérêts des clans au pouvoir !

Lire la suite

Bande de Gaza : encore et toujours la même histoire - par Tomgu

Par Tomgu, sur son blog
http://lactualite.over-blog.com/

Cet article donne le point de vue de Tomgu, pas nécessairement celui de l'ARSIN.

Près de quatre ans après l'opération Plomb durci, une nouvelle opération militaire est donc actuellement menée dans la bande de Gaza par l'armée israélienne. Comme toujours lorsqu'il est question du conflit israélo-palestinien, le monde est en émoi et d'importantes manifestations de soutien sont organisées. 
Comme d'habitude, les manifestants mettent en cause les grands méchants Israéliens qui attaquent et tuent sans raison les pauvres Palestiniens sans défense. Nous nous trouvons ici, bien évidemment, devant une situation caricaturale qui faut savoir dépasser. Comme je l'avais fait dans deux précédents articles, à l'occasion de l'opération Plomb durci ou de l'attaque de la flottille humanitaire, il convient de nuancer ses prises de position tant l'affaire est complexe. 

Lire la suite

Qu'est-ce que le Cercle des Volontaires ? - par eux-mêmes

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

http://www.cercledesvolontaires.fr/

Le Cercle des Volontaires connaît une rentrée turbulente : nombreuses calomnies à notre égard, et même intimidations physiques. Nous ne reviendrons pas sur ces dernières, nous nous concentrerons uniquement sur le fond du mécontentement à notre égard. Il est opportun de définir qui nous sommes. En effet, notre jeune collectif de journalistes indépendants s’est vu tour à tour qualifié de mouvement fasciste, anti-sioniste, complotiste et nationaliste. Alors, qu’en est-il ? Qui sommes-nous ?

Raphaël Berland et Jonathan Moadab, 1 mois avant la création du Cercle des Volontaires

Lire la suite

« Judéo-christianisme » et autres élucubrations : et mon cul, c’est du porc ?* - par Joe Liqueur

Par Joe Liqueur, sur son blog

http://communisme-liberal.blogspot.fr

 Nous abordons rarement la question israélo-palestinienne, beaucoup trop passionnée sur le Net. En publiant cet article de Joe Liqueur, nous ne prenons pas parti pour le travail historique de Shlomo Sand sur la question de l'origine réelle des juifs israéliens. Savoir s'il faut prôner un état unique et binational ou la solution à deux états est plus intéressant. Et, pour ma part (Pablito Waal), je dirai que, oui, les militants européens que nous sommes ne peuvent rien faire pour les palestiniens. Ce sont eux-mêmes, par leur natalité, qui défendront leur cause : plus les arabes musulmans de Cisjordanie seront nombreux, plus il sera difficile pour Israël de les cantonner, impossible de les expulser, et encore moins de les assimiler dans Israël, qui risquerait alors de ne plus être un état juif. Alors la séparation en deux états sera la seule solution.
Sur l'idée, à mon avis mal inspirée, d'état unique, voir aussi la position de Eric Hazan.
Voilà donc un nouveau livre de l’historien israëlien Shlomo Sand, à lire d’urgence - et d’ailleurs je me suis déjà précipité dessus, sans égard pour mon compte en banque (mais je dois d’abord finir celui de Naomi Klein, La stratégie du choc, décidément passionnant). J’avais trouvé le précédent tout à fait stimulant (Comment le peuple juif fut inventé, Fayard), et en réalité ce type qui a été honteusement calomnié (et récupéré aussi) semble effectivement être un modéré : « Mes analyses [c’est moi qui souligne] sont sans concession, mais je suis un modéré », dit-il en substance. Il prône surtout la laïcité… [1] En deux mots, une République israëlienne, oui, un « Etat juif », non, ainsi peut-on résumer son credo, si j’ai bien suivi (et j’espère ne pas trahir la pensée du citoyen Sand). Accessoirement, il a la même barbe que Sean Connery (mais on s’en fout) et il a l’air plus malin que Paul Jorion (pour rester dans les barbus).

Lire la suite

Mohammed Sifaoui, pourfendeur utile de l'islamisme (Les intellectuels faussaires) - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com

http://bakchich-old.static.ddz.fr/IMG/jpg_M-Sifaoui_jpeg.jpg

Commentaire de Pablito Waal : en lisant cet article, on retrouve un argument qui vaudrait également pour d'autres articles critiques envers la montée de l'islamisme politique dans les pays arabes : sans avoir aucune empathie pour l'extrémisme musulman, le minimum serait de définir ce que l'on entend par "islamiste", et les diverses nuances qui peuvent exister dans cette mouvance. Notons aussi qu'il s'agit d'un article sur un livre de Pascal Boniface, qui a tendance à interpréter l'actualité en donnant beaucoup d'importance à la question israélo-palestinienne (plus que Sifaoui lui-même?).

LES INTELLECTUELS FAUSSAIRES Pascal Boniface Edition de référence : Jean-Claude Gawsewitch, 2011.

Ceci est un extrait des notes de lecture. Retrouver la présentation générale de cet ouvrage : cliquer ici.

Lire la suite

Alexandre Adler (Les Intellectuels Faussaires) - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog  

http://loeildebrutus.over-blog.com  

LES INTELLECTUELS FAUSSAIRES (Pascal Boniface)

Alexandre Adler

Alexandre_Adler-2009-1-.jpg

Spécialiste des relations internationales, Alexandre Adler est un fervent soutien de la politique d’Israël. Mais ce soutien sait connaître ses exceptions : il n’a jamais critiqué les positions pro-arabes de Jacques Chirac. Mais il faut dire que son épouse,

Blandine Kriegel,

était conseillère à l’Elysée (page 96).

Lire la suite

Sur la Toile : Blogs et Médias - 12 août 2012 - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

http://loeildebrutus.over-blog.com

http://darkearth2.free.fr/wordpress/wp-content/uploads/img-top-10-les-bras-de-fer_x300_arton114687.png

CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Unilatéralisme palestinien, unilatéralisme israélien, Alain Gresh, Blog Le Monde diplomatique, 01-août-12. Mots clés : Unilatéralisme Palestine Israël colonisation.

Lire la suite

Attentat de Burgas : le grand bluff israélien contre l'Iran et le Hezbollah - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

http://cercledesvolontaires.wordpress.com

La suite de l'enquête de Jonathan Moadab sur les attentats de Burgas...

Notre premier article sur l’attentat de Bourgas, qui ne semble pas intéresser les rédactions françaises, soulignait déjà qu’Israël avait très -trop ?- rapidement accusé l’Iran et le Hezbollah d’être à l’origine de l’explosion qui a tué cinq israéliens. L’Iran a vivement démenti toute implication, mais les diplomates israéliens continuent leur lobbying politico-médiatique visant à faire reconnaître le Hezbollah comme une organisation terroriste par l’Union Européenne d’une part, et de poursuivre la diabolisation de l’Iran. Tout ceci, sans apporter la moindre preuve de l’implication de la République Islamique, ou de l’organisation libanaise…

Lire la suite

Attentat de Burgas : Casus Belli contre l'Iran ? - par le Cercle des Volontaires

Par Jonathan M., sur le site du Cercle des Volontaires

http://cercledesvolontaires.wordpress.com

Nous retransmettons avec un jour de décalage le travail de recherche du Cercle des Volontaires sur l'attentat de Burgas (Bulgarie) :

Images du suspect de l’attentat de Burgas

Difficile de garder la tête froide lorsque des événements effroyables comme ceux-ci arrivent. Si les médias français ont surtout axé le traitement de cet attentat meurtier ayant coûté la vie à sept personnes sur l’aspect émotif, certains médias israéliens s’interrogent sur l’instrumentalisation de cet événement, qui pourrait servir de prétexte à une guerre contre l’Iran.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×