Paris

Manuel Valls insulte la France

Voir la vidéo sur :

http://www.francetvinfo.fr/france/video-oui-la-france-etait-a-vichy-dit-valls-a-la-commemoration-de-la-rafle-du-vel-d-hiv_651851.html

Aujourd'hui, "notre" premier ministre, Manuel Valls, s'est permis de dire, dans un discours commémorant la rafle du Vel d'Hiv', ces propos :

"Oui, la France était à Vichy."

Ou, plus précisément, dans le contexte :

"Oui, la France était à Vichy. Et elle était à Paris. Là, des gens, des personnages hargneux, animés des pires préjugés théorisaient la supériorité de certains hommes sur d'autres hommes, et appelaient à la 'haine du juif'. Ils croyaient en une patrie pure, purifiée, fantasmée, en la prétendue nécessité de la régénérer et de chasser les ennemis qui se cachaient en son sein."

Donc le premier ministre que la France ne mérite pas a pris position dans cette polémique : Vichy, était-ce la France ou pas ? Pour les naïfs, il ne s'agit pas de nier que cette ville se situe en France. Ni que le régime de fait qui a sévit entre Juillet 1940 et la Libération n'était pas composé de français. La question est : "La Nation française porte-t-elle la responsabilité de l'existence, ainsi que des méfaits, de ce régime ?". Sur l'Arsin.fr, nous avons déjà répondu avec cet article.

En disant "Oui, la France était à Vichy", Manuel Valls prend une position. Elle est injurieuse pour notre pays.

Lire la suite

Descartes et les municipales (l'entre-deux-tours)

Alors que nous venons juste d'apprendre l'élection d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, voici deux articles de Descartes sur les municipales, et notamment les turpitudes entre PG et PCF, l'un des sujets préférés du blogueur.

http://www.connexion-emploi.com/system/images/19/original/n%C3%A9gociation_salariale_en_Allemagne.jpg?1246707954

Lendemain de bataille - par Descartes, sur son blog

Alexis Corbière : autopsie d'une négociation - par Descartes, sur son blog

Parlons des élections - par l'Association pour une Constituante

Par Anne-Cécile Robert, sur le site de l'Association pour une Constituante

"Interview croisée entre Nathalie Koscuisko-Morizet (UMP) et Anne Hidalgo (PS), candidates favorites à la Mairie de Paris", propose Télérama le 15 février dans un numéro qui affiche les visages de deux femmes en une. Où sont passés les autres candidats ?

Le Parisien organise lui aussi le second tour sans passer par le premier : « Municipales à Paris : les enseignements du débat NKM/Hidalgo », annonce le quotidien du 30 janvier 2014. Apparemment factuel, le titre révèle pourtant l’état d’esprit des journalistes : à Paris, il n’y a que deux candidates.

Lire la suite

Articles de V.A.R. sur la Révolution Française

Articles de Valeurs & Actions Républicaines

A l'heure où une partie de la "Dissidence" (qui n'est rien d'autre que la vieille tradition monarchiste catholique renommée) prétend "déconstruire" le "mythe" de la Révolution Française (en ne faisant que des "révélations" déjà largement connues des historiens, comme l'adhésion aléatoire du peuple français à la Révolution), une mise en perspective de ces évènements par rapport au XVIIIème siècle est bienvenue.

Les massacres de la révolution en questions - par V.A.R. 

A l’ombre des lumières : la peur, les peurs - par V.A.R.

L'émeute d'avril 1789 - par V.A.R.

Le 14 juillet 1789 - par V.A.R.

Lire la suite

Front de gauche: fluctuat et mergitur ? - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : A nouveau, Descartes tape sur le Parti de Gauche, sur sa politique politicienne comme sur le nucléaire. Et c'est tant mieux.

Il se passe des tas de choses au Front de Gauche. Des choses dont on ne parle jamais. La raison ? En fait il y en a deux : la première, c’est que en dehors de la petite famille groupusculaire du gauchisme français, ces choses n’intéressent absolument personne. Prenons par exemple la création de « Ensemble ». Ah… vous n’aviez pas remarqué ? Et pourtant, ca ne date pas d’hier : c’est au cours « d’assises nationales » - on s’assied beaucoup à gauche de nos jours – tenues le 23 et 24 novembre 2013 qu’une véritable révolution copernicienne qui devrait changer notre mode de concevoir la politique a eu lieu. Pensez-y : des organisations aussi puissantes que la FASE, la Gauche Anticapitaliste, les Alternatifs, Convergence et Alternative, la Gauche Unitaire (1) unissent leurs considérables efforts pour constituer une organisation commune. Enfin, « commune » c’est une façon de parler, parce qu’en fait il s’agit d’un « processus transitoire dans lequel les composantes d’origine continuent à exister, chacune pouvant décider de se dissoudre quand elle le désirera ». On attend avec curiosité la première décision d’autodissolution. Mais sans trop d’espoir : quant on sait que la plupart de ces groupuscules s’est constituée pour donner de la visibilité à un ou des leaders charismatiques, on voit mal ces personnages auto-dissoudre la structure qui leur permet d’exister politiquement alors que leurs amis et concurrents gardent la leur. Déjà la FASE, qui est elle-même une fédération, avait été créée avec ce principe. Et personne ne s’est jamais « auto-dissout ».

Lire la suite

Les bretons divisent - articles d'Edgar et de Descartes

Commentaire de Pablito Waal : je ne partage ni le mépris de Descartes pour la "révolte bretonne" (bretonne parce qu'elle est en Bretagne, certes, mais qui ne rassemble certainement pas tous les bretons), ni l'enthousiasme d'Edgar et Emmanuel Todd en faveur des bonnets rouges. La raison étant dans un article que je consacrerai prochainement à la question fiscale.

Todd et la "révolte bretonne" - par Edgar

Ils ont des chapeaux ronds, à bas les bretons ! - par Descartes

(Titre provocateur, ne vous en irritez pas outre mesure, amis bretons...)

Lire la suite

Paris vaut bien une messe - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

Oyez la triste mais véridique histoire de la "gauche antilibérale"...

L’actualité ne donne que peu d’occasions de s’amuser. Il faut donc en profiter chaque fois qu’une occasion se présente. Je vous propose donc, mes chers lecteurs, de laisser de côté pour un moment les affaires sérieuses et de revenir au meilleur spectacle comique de l’année, à savoir, la préparation des élections municipales au Front de Gauche et notamment les tribulations parisiennes du Front. Un spectacle qui contient tous les éléments du vaudeville : l’époux trompé, l’amant caché dans l’armoire, les portes qui claquent… ce dont on peut douter par contre, c’est que la fin soit heureuse.

Mais pour comprendre les dernières aventures du Front de Gauche, il n’est pas inutile de faire un petit plongeon dans le passé. Venez donc, petits saligauds, tonton Descartes va raconter une histoire…

Lire la suite

Le jansénisme, un puritanisme révolutionnaire ? - par V.A.R.

Par Valeurs et Actions Républicaines, sur leur site

Max Weber a démontré dès 1905 que le protestantisme avait joué un rôle dans l’essor du capitalisme. Pour vraie que soit cette hypothèse, ce mouvement s’est tout de même fait à l’insu des premiers intéressés qui ne cherchaient qu’à se conformer aux « saintes écritures ».

Il en fut de même du jansénisme qui, comme mouvement religieux, attisa le bouillonnement culturel qui favorisa la révolution française et ses suites. Une ironie de l’histoire quand on connaît la rudesse du programme janséniste…

 

Lire la suite

10 février 1763 : le jour où la France a perdu son avenir - par Pablito Waal

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f8/Nouvelle-France1750.png/550px-Nouvelle-France1750.png

 

Il y a une semaine, nous aurions pu commémorer le 250ème anniversaire de ce qui est probablement le pire évènement de l’Histoire de France.  Une évènement d’une gravité supérieure même au 10 mai 1940, à la percée allemande dans les Ardennes, et l’invasion de la France qui s’en suivit, puisque, après tout, même cette défaite fut réversible.

Vous ne savez sans doute pas ce qui s’est produit le 10 février 1763. Quasiment aucun manuel scolaire n’en parle, un peu comme s’il s’agissait d’une histoire insignifiante, d’une obscure péripétie mettant fin à un passé qu’on préfère ne plus évoquer, comme s’il n’avait rien à nous apprendre.

Le 10 février 1763, la France signait le Traité de Paris, mettant fin à la guerre qui opposait, sur plusieurs continents, depuis 1756 (de facto depuis 1754 en Amérique du Nord) la coalition formée par les plus grandes puissances de l’époque (la France, l’Espagne, l’Autriche, la Russie) face à une autre, au pouvoir nettement plus improbable sur le sol européen : la Grande-Bretagne, la Prusse, le Portugal. C’est pourtant le second camp qui l’emporta, et de loin.

Lire la suite

M.Maung : "Ils veulent un état Arakhan bouddhiste, sans les musulmans rohingyas" - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

http://cercledesvolontaires.wordpress.com


Vendredi 3 août, une manifestation était organisée en solidarité avec le peuple Rohingya, qui est l’objet de persécution de la part de la communauté bouddhiste depuis plusieurs semaines. Des citoyens se sont alors mobilisés pour tâcher d’alerter l’opinion publique sur cette problématique. Le Cercle des Volontaires était présent lors de cette manifestation.

Lire la suite

Compte rendu de la réunion du Cercle Paris Ile de France du 26 juin 2012 - par l'Association pour une Constituante

Par l'Association pour une Constituante, sur leur site

http://pouruneconstituante.fr

1.Le thème proposé à notre réflexion était : « Le peuple, ses assemblées primaires, ses doléances, ses délégués, leurs mandats, leur contrôle, le potentiel des formes actuelles et atrophiées de souveraineté populaire.  »

2. Il n’est pas facile de surmonter la contradiction actuellement croissante entre un nombre croissant de citoyen (65 millions), un pouvoir de plus en plus concentré. D’autant que les « échelons intermédiaires » expriment toujours davantage la volonté « d’en haut » face à des volontés atomisées et concurrentes.

Lire la suite

24 juin, journée du Québec libre ! - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur son site

 http://cercledesvolontaires.wordpress.com

Une partie de l’équipe du Cercle des Volontaires est allée soutenir les québécois en lutte depuis de longs mois contre le gouvernement libéral de Jean Charest qui vise à augmenter de façon considérable les frais de scolarité. Le conflit social s’est aujourd’hui cristallisé et condense de nombreuses luttes sociales diverses et variées. Le mouvement populaire du Printemps érable a soulevé un élan d’enthousiasme et de solidarité dans le monde entier, et le 24 juin, jour de fête nationale du Québec, a été une journée d’action mondiale en solidarité avec ceux qui luttent avec courage et détermination face aux libéraux au service des intérêts privés…

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×