président

Commentaire de "Soumission" de Michel Houellebecq

Par Pablito Waal
 

Soumission 2

Attention, on s’poile. Et non, je ne ferai pas d’article sur tout ce que je lis.

Initialement, je ne voulais pas lire le « phénomène » qu’est le dernier Houellebecq. Je l’ai fait…dans un mélange du contexte des attentats des 7 et 9 janvier, ou de la mauvaise publicité (donc publicité quand même) faite sur ce livre, et sur l’avis d’un ami qui l’a lu en me disant que, non, ce livre n’est pas « islamophobe » (ce n’est pourtant pas un caractère qui me ferait fuir).

Je précise que j’avais déjà lu deux œuvres du même auteur : « Extension du domaine de la lutte » (EDDDLL) et « La possibilité d’une île » (LPDUI). Je me suis même tapé le film de 2007 tiré du second titre (et mon avis sur ce film est : que dire qu’il n’y a rien dedans serait insulter le Rien ; par contre, il y a Arielle Dombasle qui y joue, ce qui n’est généralement pas bon signe).

Après avoir refermé « Soumission », j’ai donc quelques remarques à faire, que je vais organiser point par point, pour éviter d’être trop décousu, sans pour autant avoir à structurer toute une dissertation que ce livre, sans être mauvais, ne mérite pas. S’il y a un risque  que ce commentaire soit décousu, c’est avant tout parce qu’il est difficile de savoir si Houellebecq a voulu pratiquer la psychologie inversée dans son histoire (susciter chez ses lecteurs un comportement inverse de celui de ses personnages)…ou s’il s’agit d’une histoire et d’idées à prendre au premier degré.

Lire la suite

Remuez méninges ! - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

Il est toujours dangereux de commenter l’actualité sans attendre que les faits se soient décantés. Mais pour une fois je vais courir le risque. Après tout, un commentateur se doit aussi de prendre les risques. Je vais donc vous parler aujourd’hui de la réorganisation en cours au Parti de Gauche. Le terme « réorganisation » est bien entendu un peu excessif, et cela pour deux raisons : la première, parce que cela suppose qu’il y avait une forme d’organisation au départ, la seconde, parce que cela suppose qu’il y ait une forme d’organisation à l’arrivée. Dans le cas d’espèce, il n’est pas évident que l’une ou l’autre de ces deux conditions soient remplies. Mais bon, il faut faire avec les ressources que la langue française met à notre disposition, et je ne vois aucun mot de notre belle langue qui s’ajuste mieux à la situation. Va donc pour « réorganisation », d’autant plus que c’est le terme utilisé par Mélenchon lui-même dans son étrange conférence de presse.

Lire la suite

Religion et politique - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Colloquium Heptaplomeres

Une illustration de l'Heptaplomeres de Jean Bodin (supposé écrit vers 1587)

Estimer que c’est à travers des formes d’organisation politique dans le sens le plus large que se constitue et se maintient une société pose immédiatement le problème de la souveraineté. La souveraineté devient essentielle non seulement pour l’existence de la communauté politique mais aussi comme source fondatrice de son droit, donc de ses lois et règles. Or, cette notion a provoqué de nombreux débats que ce soit en science politique ou en droit constitutionnel. Retenons ici deux des attributs de la souveraineté ; tout d’abord :

Lire la suite

L'électeur européen avait le choix entre Juncker et Schulz... - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

Rappel : ceux qu'Edgar appelle "souverainistes européens" sont les eurofédéralistes (qui veulent la souveraineté de l'Union Européenne en lieu et place des souverainetés nationales).

Martin Schulz (L) and Jean-Claude Juncker

 Il aura Juncker et Schulz.

Les souverainistes européens se sont réjouis de la nomination de Juncker comme président de la Commission européenne, symbole de la politisation de l'élection du Parlement européen, gage du respect absolu de la volonté des électeurs.

Lire la suite

Sarkozy remis à sa place par les suisses - par l'UPR

Par l'UPR, sur leur site

Le journal suisse Le Matin vient de révéler - ce lundi 9 juin 2014 - que Nicolas Sarkozy, qui était invité au "Swiss Economic Forum", un mini-Davos organisé la semaine dernière à Interlaken, s'est fait vertement remettre à sa place par Adolf Ogi, ancien président de la Confédération helvétique.

Selon le journal Le Matin, l'intervention de Sarkozy, qui « devait être un débat » a en réalité « tournée au one man-show», ce qui a profondément agacé les responsables politiques helvétiques présents.

Mais le plus beau restait à venir : lors d'une rencontre avec des personnalités et des industriels qui finançaient la rencontre, Nicolas Sarkozy n'a rien trouvé de mieux à faire que de critiquer le système fédéral helvétique. Selon le journal, « il s’est mis à expliquer que la Suisse devait entrer dans l’Union européenne. Qu’un pays ne peut pas être gouverné par un président qui change chaque année. Ou que notre système avec sept conseillers fédéraux est inefficace, désuet. »

Lire la suite

Hollande : vie privée, vie publique - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : cet article sera, je l'espère, l'unique concession de notre site à l'affaire Hollande-Gayet.

http://www.besnob.fr/wp-content/uploads/2014/01/besnob-Scooter-man-Hollande.jpg

Un petit jeu pour se détendre...

La légende dit qu’en apprenant la mort du président Félix Faure des suites d’une crise cardiaque consécutive à des ébats avec sa maîtresse, Clémenceau eut cette phrase lapidaire : « il voulait être César, mais il mourut Pompée ». Au-delà du goût douteux du jeu de mots, celui-ci résume bien le problème : les petites affaires de la chambre à coucher se marient mal avec les grandes affaires de l’Etat. Et lorsqu’on mélange les genres, c’est l’Etat qui y perd.

Lire la suite

Le Président, le “contrat de responsabilité”, et la déflation - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Pour ceux qui se sentent d'attaque pour lire un article scientifique, voir aussi ce papier sur l'investissement, le profit, la demande et la monnaie.

 G2-OMT InflaBis

Contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, la crise budgétaire est loin de s'éloigner, comme le montre l'évolution des taux réels sur les obligations d'Etat.

Source : INSEE

Les promesses d’abaissement des charges faites par François Hollande lors de sa conférence de presse du 14 janvier ont été bien accueillies par le patronat. C’est assez normal, mais cela montre aussi un raisonnement à courte vue. Si, pour financer ces baisses de charges, le gouvernement réduit les dépenses publiques, dans un contexte où l’économie est déjà fortement déprimée, ceci risque d’avoir des conséquences désastreuses sur l’économie française.

Lire la suite

Cette gauche qui préfère les immigrés illégaux aux classes populaires - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

Voir également les articles de Descartes (celui-là et celui-ci) et l'article de Yohann Duval.

Commentaire de Pablito Waal : après avoir publié l'article d'Edgar, qui ne contestait pas la légitimité des expulsions en tant que telles, mais les circonstances et les moyens, nous diffusons un point de vue assez différent par Laurent Pinsolle. Aujourd'hui même, François Hollande a rabaissé la fonction présidentielle en commentant une affaire qui aurait au pire dû concerner le ministère de l'Intérieur, et en faisant une proposition (le retour de Leonarda seule en France) apportant plus de problèmes que de solutions. On pourra bien entendu se poser la question de la pertinence d'opposer immigrés illégaux et classes populaires. Cependant, on a rarement vu des manifestations lycéennes (totalement spontanées, cela va de soi) contre une délocalisation ou les ravages de l'euro...

http://www.ouest-france.fr/photos/2013/10/18/131018141014030_86_000_apx_470_.jpg
Ca va cinq minutes, mais faut pas abuser, QUAND MEME !
Rappel des faits
Bien sûr, savoir qu’une fille de 15 ans aurait été arrêtée dans son bus qui partait pour un voyage scolaire, devant ses camarades pour être expulsée touche la corde sensible de toute personne. Cependant, il faut savoir garder la tête froide. Après tout, on peut supposer que l’histoire de presque tous les immigrés illégaux peut déclencher la compassion, entre voyages dangereux entre les mains de passeurs peu scrupuleux et avides, et destin forcément difficile dans un nouveau pays dont ils ne parlent pas forcément la langue. Mais il faut savoir ne pas se laisser dicter son attitude par l’émotion.

Lire la suite

Hausse de la CFE, à qui la faute ? L'exemple dunkerquois - par Yohann Duval

Par Yohann Duval, sur son blog
http://duvalyohann.over-blog.fr/
J'expliquais dans l'article précédent que les hausses de CFE avaient été décidées en dépit du bon sens, sans réelle analyse des conséquences potentielles. Je voudrais illustrer cette affirmation par un exemple éloquent. 
cud.jpg

Lire la suite

L'UMP, un parti Copé en deux ? - par Tomgu

Par Tomgu, sur son blog
http://lactualite.over-blog.com/
C'est donc dimanche 18 novembre qu'avait lieu partout en France l'élection du nouveau président de l'UMP. Comme chacun aura pu le constater depuis quelques jours, cette élection prend une tournure plutôt inattendue et surtout très dramatique. En effet, chaque camp a tout d'abord revendiqué la victoire avant que la COCOE (Commission de Contrôle des Opérations Électorales) ne prononce finalement lundi soir la victoire de Jean-François Copé avec 50,03 % contre 49,97 % pour François Fillon, soit une avance de seulement 98 voix. 
Pour beaucoup, cette élection à l'UMP ressemble comme deux gouttes d'eau au congrès de Reims du PS en 2008. Il est vrai que des similitudes existent, notamment au niveau des accusations de fraude. En revanche, il apparaît clairement que le PS a su rapidement se rassembler derrière sa nouvelle chef, ce que n'a toujours pas su faire l'UMP au plus grand malheur des adhérents. 

Lire la suite

L'euthanasie de la démocratie - par l'Association pour une Constituante

Par André Bellon, sur le site de l'Association pour une Constituante

http://pouruneconstituante.fr

http://a404.idata.over-blog.com/2/59/63/53/europe-democraty-death.jpg

En ce jour anniversaire de la proclamation de la 3ème République, la rentrée politique n’incite pas à se réjouir de la vitalité démocratique.

***

La rentrée politique 2012 va caractériser pour longtemps l’action de la nouvelle majorité ; d’autant plus qu’on entend, de-ci de-là, que celle-ci détient tous les pouvoirs, phénomène unique sous la 5ème République. Tous ? C’est oublier bien vite que les principales décisions émanent de Bruxelles et que les opérateurs financiers conditionnent l’essentiel des décisions économiques. Au-delà donc des soubresauts de l’actualité immédiate, l’interrogation politique principale porte ainsi de plus en plus sur la survie même de la démocratie et de la souveraineté populaire.

Lire la suite

Les Islandais remercient celui qui leur a rendu la parole - par l'Association pour une Constituante

Par Christian Berthier, sur le site de l'Association pour une Constituante

http://pouruneconstituante.fr

L’Association pour une Constituante a été une des premières, sinon la première, à attirer l’attention sur la situation en Islande, en particulier par les articles de notre ami Christian Berthier ( Voir http://www.pouruneconstituante.fr/s... du 29 novembre 2010 ). Depuis lors, beaucoup de péripéties ont eu lieu dans ce petit pays où le peuple a marqué sa capacité d’indépendance et sa susceptibilité démocratique. Le résultat de l’élection présidentielle (l’article ci-dessous de Christian Berthier est daté du 11 juillet) n’en est que plus significatif.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×