référendum

Le Royaume-Uni est le premier pays à quitter l'Union Européenne

Brexit 1462470589paa

 

D'abord, félicitations aux 17 millions d'électeurs britanniques qui ont voté "Leave". Aucune aigreur pour les 16 millions d'autres qui ont cru bien faire en votant "Remain".

Quelques observations et réflexions en vrac sur le Brexit :

- oui, en soi, ça ne changera rien au quotidien des Britanniques dans les deux ans à venir. Mais cela écarte pour très longtemps la possibilité d'une entrée du R-U dans l'Euro (la monnaie) et permettra de changer la politique migratoire britannique;

- pour rappel, le R-U est le pays d'Europe de l'Ouest qui, sur le long terme (en excluant l'année 2015) reçoit le plus d'immigrants par an (500 000, moitié UE et moitié hors UE);

- oui, le vote "Leave" avait majoritairement des motivations "de droite" : réduire l'immigration, reprendre le contrôle des frontières;

Lire la suite

Référendum en Crimée - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

http://a54.idata.over-blog.com/0/32/46/53/Cartes-pays-2/crimee-kosovo.jpg

Comment dénoncer la sécession criméenne, si l'on a accepté celle du Kosovo ?

Les résultats du référendum ont confirmé la volonté d’une majorité de la population de la Crimée de rejoindre la Russie. Ils ont aussi confirmé l’incapacité des dirigeants, qu’ils soient français ou de l’UE et des Etats-Unis, de saisir la nature de ce vote. On rappelle donc dans le texte qui suit quelques points d’importance.

1.La Crimée fut attribuée administrativement de la Russie à l’Ukraine dans le cadre de l’URSS en 1954. Ceci ne fit l’objet d’aucun vote des populations concernées. Lors de la dissolution de l’URSS en 1991, il fut admis que la Crimée resterait dans l’Ukraine, moyennant la reconnaissance de son statut de république autonome et le respect de la constitution.

2. Il y a eu, à la suite de 21 février 2014, une interruption de l’ordre constitutionnel en Ukraine. Ceci est reconnu par les pays occidentaux qui qualifient le gouvernement de « révolutionnaire ». Ceci découle surtout du fait que nulle autorité qualifiée (la Cour Constitutionnelle étant dissoute par le nouveau pouvoir) n’a constaté la vacance du pouvoir. Le nouveau gouvernement est d’ailleurs loin de représenter tous les Ukrainiens, comme on aurait pu s’y attendre logiquement. C’est donc une autorité de fait.

Lire la suite

Une solution raisonnable pour l’Ukraine - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

http://www.courrierinternational.com/files/imagecache/article/paulgrisot@gmail.com/1812-UkraineTIOUNINE.jpg

En réaction à me dernière note[1], La Crimée et le Droit, Steve Ohana[2] m’a posé la question de savoir qu’est-ce qu’un gouvernement ukrainien « raisonnable » devrait faire pour éviter l’explosion du pays. Je le rappelle, je considère qu’une telle explosion serait la pire des solutions tant pour les pays européens que pour la Russie[3]. Écrivant cela, je suis pleinement conscient que les acteurs politiques évoluent dans un monde de représentations qui peut diverger assez largement des réalités. Ce n’est donc pas parce qu’une solution apparaît « rationnellement » correspondre aux intérêts qu’elle sera adoptée. Pourtant, je persiste à croire qu’il est de l’intérêt du pouvoir en Ukraine d’aboutir à une situation qui soit acceptable par tous et qui préserve une Ukraine unie et indépendante. Énonçons donc les conditions minimales :

Lire la suite

De la Grèce à l'Ukraine - par L'Oeil de Brutus

Par l'Oeil de Brutus, sur son blog

DE LA GRECE A L'UKRAINE

GRECE (2010-2014).

Même si ses racines plongent bien avant, la crise grecque démarre effectivement en avril 2010 lorsque le gouvernement grec accepte de se placer sous la tutelle de la Troïka (BCE, Commission européenne, FMI). Les mesure d’austérité et « plans de sauvetage » s’enchaînent alors, plongeant le pays dans un chaos économique sans pour autant parvenir à faire baisser le niveau de l’endettement public. Devant cette « stratégie du choc », une grande partie du peuple grec refuse de plus en plus vertement ce suicide économique et social.

Lire la suite

Paris vaut bien une messe - par Descartes

Par Descartes, sur son blog

Oyez la triste mais véridique histoire de la "gauche antilibérale"...

L’actualité ne donne que peu d’occasions de s’amuser. Il faut donc en profiter chaque fois qu’une occasion se présente. Je vous propose donc, mes chers lecteurs, de laisser de côté pour un moment les affaires sérieuses et de revenir au meilleur spectacle comique de l’année, à savoir, la préparation des élections municipales au Front de Gauche et notamment les tribulations parisiennes du Front. Un spectacle qui contient tous les éléments du vaudeville : l’époux trompé, l’amant caché dans l’armoire, les portes qui claquent… ce dont on peut douter par contre, c’est que la fin soit heureuse.

Mais pour comprendre les dernières aventures du Front de Gauche, il n’est pas inutile de faire un petit plongeon dans le passé. Venez donc, petits saligauds, tonton Descartes va raconter une histoire…

Lire la suite

Projet de Constitution - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : comme déjà dit sur ce site, les rédactions de programmes ou de constitutions, pourvu qu'on n'y passe pas trop de temps, ne sont pas des exercices inutiles, du moment qu'ils permettent de synthétiser et de hiérarchiser les réflexions et les prises de positions sur un sujet particulier, et d'y faire apparaître une pensée cohérente. Dans cet essai, Brutus reste globalement fidèle à l'esprit initial de la Cinquième République, en y intégrant des exigences actuelles, notamment sur le renforcement du référendum. Mais il introduit aussi quelques instruments, tels qu'un Conseil Citoyen tiré au sort, sans pouvoir de voter les lois, mais principalement un contre-pouvoir pour empêcher une oligarchie de se maintenir au pouvoir (voir ici les limites du tirage au sort, notamment dans la version d'Etienne Chouard).

PROJET DE CONSTITUTION

Il en est de plus en plus nombreux à voir dans la crise actuelle une crise institutionnelle et à estimer donc, logiquement, qu’une réforme de fond de nos institutions serait un préalable indispensable à toute sortie de crise.

Il est vrai que les dérives foncièrement oligarchiques de la Ve République, avec une démocratie confisquée par une dyarchie de plus en plus méprisante à l’égard du peuple – y compris et surtout lorsque celui-ci s’exprime par voie référendaire –, ne peuvent qu’amener à s’interroger. Il ne faut cependant pas se bercer d’illusions : la crise que nous connaissons n’est pas seulement institutionnelle – sinon elle serait centrée sur la France – mais systémique. Elle est l’achèvement logique de la révolution néolibérale lancée il y a plus de 30 ans, et ce non seulement dans les domaines économiques et financiers, mais aussi sociétaux, politiques et sociaux.

Un changement constitutionnel sera donc probablement une condition nécessaire à cette sortie de crise, mais certainement pas une condition suffisante.

Lire la suite

Le régime porte maintenant atteinte a sa propre légitimité - par l'Association pour une Constituante

Par Christian Berthier, sur le site de l'Association pour une Constituante

Au cours de la discussion du instaurant les métropoles et par la voix du député de Savoie, Gaymard, le groupe UMP a proposé a l’Assemblée Nationale l’abrogation le paragraphe II des articles L. 3114 1, L. 4122 1 1, L. 4123 1 et L. 4124 1 du code général des collectivités territoriales ( amendement 745).

Le projet de loi gouvernemental permet sans consultation des électeurs intéressées, la création de nouvelles collectivités territoriales au sens de l’article 72 de la Constitution, avec l’absorption du Conseil Général du Rhône par le Grand Lyon.

Aucune consultation des populations n’est prévue non plus s’agissant du de Paris Métropole ou de la Métropole d’Aix-Marseille. L’UMP demande d’aller plus loin en excluant totalement le peuple de l’organisation territoriale de la République. Les limites des communes, communautés, départements, métropoles et régions seraient fixées d’en haut par un acte administratif.

Lire la suite

L’article 9 bis B qui éviterait le référendum - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

 
L’Assemblée nationale a adopté un amendement qui supprime la condition du référendum pour redécouper ou regrouper certaines collectivités locales. Si le Sénat la suit, le texte qui a servi au référendum alsacien n’existera bientôt plus.
 
C’est Hervé Gaymard, député UMP de Savoie, qui a défendu le 18 juillet cet amendement. Il aboutit à supprimer la condition du référendum dans quatre cas de remodelage des collectivités locales : le regroupement de départements (article L3114-1), le changement de limites d’une région (L4122-1-1), le regroupement de régions (L4123-1) et la fusion d’une région et des départements qui la composent (L4124-1).
 

Dans les quatre cas, le code général des collectivités territoriales, depuis 2010, imposait une consultation au suffrage universel, constatant l’accord de la majorité absolue des suffrages exprimés représentant au moins le quart des électeurs inscrits.

Lire la suite

La « constitution » du peuple en corps : un problème national ! - par l'Association pour une Constituante

Par Christian Berthier, sur le site de l'Association pour une Constituante

 

Le caractère insupportable, pour une grande partie du peuple en France, des mesures de rigueur budgétaire prises par les gouvernements de droite comme de gauche provoquent de légitimes oppositions et manifestations. Les conséquences de cette politique au niveau des budgets et des services des collectivités locales sont évidentes pour tous. Et aujourd’hui, c’est l’existence même des communes et des départements qui est remise en cause par la RGPP, la MAP, l’acte 3 de la régionalisation et le non paiement des dettes de l’état aux départements.

Le gouvernement tente maintenant de contenir la résistance assemblées locales et des élus départementaux et municipaux en instaurant des « métropoles » a géométrie variable.

 

Lire la suite

Auront-ils l'Alsace (et la Lorraine) ? - par Edgar et l'Association pour une Constituante

Un article commentant le décès de Hugo Chavez paraîtra en fin de semaine. Vous pouvez déjà lire l'article de l'Association pour une Constituante.

Deux articles en lien avec le référendum à venir sur l'unification des collectivités départementales et régionales en Alsace. Un cas très particulier, puisque le patriote jacobin sentira immédiatement la menace du surgissement d'une "eurorégion", et donc une tentative de vider la France de l'intérieur. Ceci dit, la prétention à réduire le nombre d'élus et de postes sur un territoire relativement dense n'est pas en soi problématique, pour un site comme le notre où la question de l'austérité n'est pas taboue. Mais, quitte à faire des économies d'échelle...pourquoi ne pas carrément fusionner l'Alsace et la Lorraine ? 

8/03/2013 : un autre article d'Edgar, et l'un des commentaires qui s'y rapportent, donne plus d'arguments pour le vote "non". Amis français rhénans, faites le bon choix !

Si ça ne vous dit rien...

Bis repetita placent (l'Alsace, l'ANI, l'inspection du travail et le FESPACO) - par Edgar

Halte au coup d'état en Alsace - par l'Association pour une Constituante

Le référendum alsacien, pourquoi non ? - par Edgar

Lire la suite

Les implications d’une sortie de l’UE de la Grande-Bretagne - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog
http://www.gaullistelibre.com/

Le débat grandit outre-Manche sous la pression de UKIP et de l’aile eurosceptique des conservateurs, qui n’a pas hésité à défier David Cameron récemment. Sous leur influence, le Premier Ministre pourrait bien organiser un référendum sur la sortie de l’UE, dont l’issue est très incertaine. 
Entre conflits et liens qui se distendent

Lire la suite

Entretien entre Etienne Chouard et Magali Pernin sur la loi de 1973 - par le Cercle des volontaires

Par le Cercle des volontaires, sur leur site
http://www.cercledesvolontaires.fr/

Cyril Romano a filmé, lors de l’Université d’Automne du M’PEP à Aix-en-Provence, un entretien entre Etienne Chouard (Plan C) et Magali Pernin (contrelacour) sur la loi du 3 janvier 1973, et sur la création monétaire. L’exercice de la Démocratie, la crise actuelle, ainsi que d’autres sujets sont également abordés. 

Lire la suite

Malgré le non au référendum, la réforme constitutionnelle de 2005 n'a pas été abrogée - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

http://contrelacour.over-blog.fr/

constitution.jpg

Cette fin de semaine, j'étais à l'Université d'automne du M'PEP. J'y ai fait la connaissance de Roger, militant cheminot, qui a eu la bonne idée de se plonger dans le droit public français.

« Savez-vous que malgré le non des français au référendum de 2005, l'article 88-1 de la Constitution n'a pas été abrogé? ». J'avoue que je n'y ai pas cru. Comment une réforme constitutionnelle nécessaire à une ratification pourrait-elle survivre à une ratification avortée?

Lire la suite

Actio Populi - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

http://www.cercledesvolontaires.fr

Commentaire de Pablito Waal : une initiative intéressante, qui a des chances d'aboutir, puisqu'elle prône une forme de démocratie directe qui existe dans certains pays. De plus, les analyses de la situation belge donnée sur le site de ce mouvement ne versent pas dans le gauchisme ou le simplisme anti-finance et anti-élites qu'on trouve trop souvent chez les Indignés & consorts en France.

Depuis quelques temps, un parfum de changement, un parfum révolutionnaire, un parfum de (vraie) démocratie envahit peu à peu les consciences des peuples à travers le monde dit « libre », comme si, justement, les gens ne se sentaient finalement pas aussi libre que cela…

Il y a eut la crise financière de 2008, que certains n’ont pas hésité à comparer au crash financier de 1929, bien que ce dernier, dit-on, ait eut des répercutions plus dévastatrices sur le plan social (ce qui reste encore à démontrer).

Or, une crise, rappelons-le, est « une phase grave dans une évolution » (in Le Robert). Une crise impose brutalement une prise de conscience que « quelque chose » ne tourne pas rond, que « quelque chose » ne va plus, et appelle à changer ce qui doit être changé, à évoluer.

 

Lire la suite

Islande : La Constituante entravée, mais la Constituante quand même ! - par l'Association pour une Constituante

Par l'Association pour une Constituante, sur leur site

http://pouruneconstituante.fr

Depuis maintenant plus de deux ans, l’Islande nous offre un laboratoire des espoirs et des difficultés de la démocratie. La Constituante, élément clef pour l’établissement de la souveraineté populaire, a finalement été mise en œuvre et c’est un symbole fort pour l’avenir. Néanmoins, tout a été tenté par les forces au pouvoir pour en affaiblir la force et la portée : légitimité affaiblie par un choix de constituants tirés au sort, questions multiples et décisions soumises (même après le référendum) à l’aval des députés en place,...

Lire la suite

Le TSCG pour les nuls - par le Cercle des Volontaires

Par le Cercle des Volontaires, sur leur site

 http://www.cercledesvolontaires.fr

Le TSCG (Traité sur la stabilité, la coordination et la gouvernance), également appelé « Pacte budgétaire européen», kesako ? Encore une entourloupe de nos élites eurolâtres ? Et oui, malheureusement… Nous vous proposons de visionner une courte vidéo ; personnellement, ele m’a permis de comprendre de quoi il s’agissait (en plus, elle a le mérite d’aborder le problème de la création monétaire) :

Lire la suite

De droite mais contre le Pacte budgétaire? J'ai ce qu'il vous faut! - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

http://contrelacour.over-blog.fr

Etat des lieux des pétitions en cours pour demander un référendum sur le Pacte budgétaire européen.

droite-tscg.jpg

Car oui, on peut être pour la règle d'or, mais contre la perte de souveraineté.
Et l'inverse est vrai aussi.

Lire la suite

Lettre ouverte aux parlementaires français: Pacte budgétaire et compagnie - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur Contre la Cour

http://contrelacour.over-blog.fr

HPIM0411

Excellent texte de Magali Pernin, qui a entre autres le mérite de rappeler la distinction entre la souveraineté nationale qui, en soi, n'appartient qu'aux peuples, et l'exercice de ses prérogatives, qui elle est déléguée aux élus. Et de renvoyer dans les cordes l'argument usé selon lequel demander un référendum sur un transfert de souveraineté serait de l'antiparlementarisme primaire.

Mesdames, Messieurs les députés français,

Certains d'entre vous ont choisi, en mars dernier, de ratifier le Traité établissant un Mécanisme européen de stabilité (MES).
Lors des débats, rien n'a été fait pour encadrer les négociations futures qui seront menées par le ministre des finances pour déterminer le montant des aides accordées.

Lire la suite

La bataille contre le TSCG ne fait que commencer - par Yohann Duval

Par Yohann Duval, sur son blog

http://duvalyohann.over-blog.fr/

referendumnow.jpgL'heure de vérité approche pour les partisans du dernier traité européen. Alors que le TSCG doit être soumis au Parlement en Octobre et que ses opposants sont fermement décidés à faire entendre leur voix, l'autoritarisme de ses défenseurs se manifeste avec une violence indéniable : le gouvernement socialiste fait bloc et refuse toute contestation, usant de menaces à peine voilées. La bataille est mal engagée, mais la guerre, elle, est loin d'être terminée.

Lire la suite

TSCG : vers une adoption en catimini - par Yohann Duval

Par Yohann Duval, sur son blog

http://duvalyohann.over-blog.fr

cc.jpg

Le conseil constitutionnel a rendu son verdict : l'adoption du TSCG  (ou "pacte budgétaire") ne nécessitera pas d'amendement à la Constitution . François Hollande n'aura donc besoin que d'une simple loi organique pour avaliser un texte, conçu par le couple Merkel - Sarkozy, qu'il s'était engagé à renégocier au cours de la campagne présidentielle avant de capituler en rase campagne en échange d'un modeste "volet de croissance". Une concession qui s'apparente davantage à un plat de lentilles : il y a peu, Jacques Sapir ne mâchait pas ses mots pour dénoncer ce tour de passe-passe grotesque .

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×