taux

Dexia et l’économie-casino au (dé)service des collectivités locales - par L'Oeil de Brutus

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

Dexia et l’économie-casino au (dé)service des collectivités locales

Commentaire : lorsque l'on parle de taux (comme l'Euribor, taux interbancaire de référence européen), il faut toujours préciser de quel horizon temporel il s'agit... Cela manque un peu à ce court article.

L’ensemble des faits relatés ci-après sont extraits de La Caste cannibale de Sophie Coignard et Romain Gubert (Albin Michel 2013).

Comme de nombreuses autres collectivités, Saint-Cast-le-Guildo (Côtés d’Armor, 3 400 habitants) s’est vu offrir, par Dexia, des prêts absolument incompréhensibles du profane.

Cela a commencé en 2004 avec « TIPTOP EURO » (!), un prêt fixe à 4,64% si l’EURIBOR est inférieure à 5,50% et à la moyenne de celui-ci sur les 12 derniers mois plus 0,15% s’il dépasse ce seuil. Tout juste un an plus tard, Dexia revient à Saint-Cast pour remplacer TIPTOP EURO par EUROTECH, celui-ci indexé sur la différence entre l’EURIBOR et le TEC10 (l’indice moyen des rendements des bons du Trésor français à 10 ans).

Lire la suite

Quand The Economist flingue la retraite par capitalisation - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

C’est une des raisons pour lesquelles j’apprécie de lire The Economist : malgré un dogmatisme parfois effrayant, se glisse finalement assez souvent des articles qui donnent de l’eau au moulin des critiques du néolibéralisme. Nouvel exemple avec cet article sur les retraites par capitalisation.
La folie de la capitalisation
Dans cet article au titre en français « Pensions à la mode », The Economist s’appuie sur une récente étude de l’OCDE et une autre d’un fond de pension anglo-saxon. A dire vrai, le seul graphique de l’OCDE montre parfaitement à quel point la capitalisation est bien trop aléatoire pour être considérée comme un bon moyen de financer les retraites. Ce graphique montre le niveau de la pension en proportion du dernier salaire pour tous les retraités de l’année pour des salariés qui auraient mis de côté 5% de leur salaire pendant 40 ans, dans un fond réparti à 60% en actions et 40% en bons du trésor. Du fait des variations erratiques des marchés, le niveau varie brutalement d’une année à l’autre.

Lire la suite

La bêtise des marchés n’a pas de limites - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog

Du jugement des dettes souveraines
Le succès récent de la vente de bons du trésor grec illustre le nouveau changement d’humeur des marchés. Début 2009, tous les Etats de la zone euro pouvaient emprunter à peu près au même taux, une absurdité quand on examinait un tant soit peu les différences colossales entre Berlin, Madrid, Paris ou Athènes. La crise qui a suivi a démontré la faillite des marchés à produire des taux justes puisqu’ils ont nourri un excès de dettes (privé, plus encore que public) dans de nombreux pays (Espagne et Irlande notamment), qui ont mené à la crise de la zone euro. Bref, la main invisible était celle d’un dealer vendant sa marchandise à si bas coûts que cela a provoqué quelques overdoses...

Lire la suite

La situation économique au Venezuela - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Évolutions des deux taux de change (dollar/dollar)

Source : Banque Centrale du Venezuela

La situation économique du Venezuela est marquée par une série de provocations des forces de l’opposition qui cherchent à contester dans la rue le résultat des différents scrutins de 2013. Mais, ceci est aussi possible en raison d’une détérioration de la situation économique, sensible depuis le début de l’automne 2012. Invité par le gouvernement du Venezuela, j’ai fait une mission au début du mois de novembre 2013, à la suite de laquelle j’ai rédigé la note suivante pour le gouvernement. Les autorités du Venezuela m’ont autorisé aujourd’hui à la publier. Je rappelle que ces lignes n’engagent que moi et nullement le gouvernement du Venezuela, que je veux remercier de sa confiance et de l’ampleur de la documentation reçue.

Jacques SAPIR

Lire la suite

Le Président, le “contrat de responsabilité”, et la déflation - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Pour ceux qui se sentent d'attaque pour lire un article scientifique, voir aussi ce papier sur l'investissement, le profit, la demande et la monnaie.

 G2-OMT InflaBis

Contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, la crise budgétaire est loin de s'éloigner, comme le montre l'évolution des taux réels sur les obligations d'Etat.

Source : INSEE

Les promesses d’abaissement des charges faites par François Hollande lors de sa conférence de presse du 14 janvier ont été bien accueillies par le patronat. C’est assez normal, mais cela montre aussi un raisonnement à courte vue. Si, pour financer ces baisses de charges, le gouvernement réduit les dépenses publiques, dans un contexte où l’économie est déjà fortement déprimée, ceci risque d’avoir des conséquences désastreuses sur l’économie française.

Lire la suite

Chez ces gens-là, monsieur... - par Jacques Sapir

Par Jacques Sapir, sur son blog

Commentaire de Pablito Waal : comme toujours, le blog de Jacques Sapir propose des articles d'actualité comme des articles de réflexion plus qu'intéressants. Pour ceux qui aiment la méthodologie et l'épistémologie, ne manquez pas cet article que le vulgo-Poppérien que je suis a trouvé fort instructif.

Nos ministres, et en particulier l’inénarrable Pierre Moscovici, ne cessent de nous répéter que la situation est bonne en zone Euro, et que les craintes ne sont pas rationnellement fondées. Pour ce faire, ils exhibent, tels des montreurs d’ours, la courbe des taux d’intérêts sur les bons du Trésor français à 10 ans. Ah, certes, ces taux baissent. Mais, si l’on regarde ces dernières années, on constatera que l’inflation baisse, elle aussi.

G2-OMT Infla

Lire la suite

Rappel sur le Mécanisme Européen de Stabilité - par Lior Chamla

Par Lior Chamla, sur la Théorie du Tout

Une autre vidéo didactique de Lior Chamla, parue il y a quinze mois maintenant, mais qui constitue, en une heure, un bon rattrapage pour ceux qui voudraient se remémorer ce qu'est le Mécanisme Européen de Stabilité...alors que Jacques Sapir nous annonce un défaut grec Juin 2013, voire avant.

Un article beaucoup plus complet sur le MES avait été publié sur la Théorie du Tout en mars 2012.

L'arnaque du calcul de l'inflation (partie 2/2) - par L'Œil de Brutus

Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/
 Retrouver la première partie de cet article : cliquer ici. 
Le vif du sujet : la part des différentes dépenses dans le calcul de l’inflation

Le site de l’INSEE permet d’avoir accès la courbe suivante d’évolution de l’inflation de ces douze dernières années :

Diapositive1-copie-3.JPG


Lire la suite

L'arnaque du calcul de l'inflation (Partie 1 / 2) - par L'Œil de Brutus

Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/

Commentaire de Pablito Waal : statisticien moi-même, je suis interpellé par cette question. La polémique sur la prise en compte des changements qualitatifs n'est pas nouvelle : quand une version supérieure d'un produit remplace une ancienne version sur le marché, il est normal que son prix soit différent, même si l'utilité du produit reste globalement la même. L'INSEE a raison de ne pas considérer cela comme pure inflation. Le fait que les producteurs fassent des recettes en nous vendant, directement ou indirectement, des services dont on n'a pas vraiment besoin (cf. les exemples donnés par Brutus) est plutôt à imputer à la logique même du capitalisme, où l'appareil productif n'est pas, quoi qu'en disent ses apologistes, soumis aux désirs de la majorité des consommateurs.

images-copie-4.jpg

C’est le seul et unique objectif de la BCE[i] : la maîtrise de l’inflation (inférieure à 2%). Qui suit quelque peu les questions économiques entend d’ailleurs régulièrement que cela est indispensable à la bonne santé de l’économie. On pourra épiloguer plus tard sur la pertinence de cette assertion. Mais avant de cela, il faudrait plutôt voir si l’inflation est réellement maîtrisée, car telle ne semble pas être la perception de nombre de Français[ii]. 
PARTIE 1

Lire la suite

C'est l'euro qu'il nous faut - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

http://www.lalettrevolee.net

http://prix-immobilier.info/wordpress/wp-content/uploads/2012/09/europe-recession.jpg

L'Europe ne s'est pas encore réveillée...

Depuis le temps que nous n'avions pas publié des articles d'Edgar, nous devons nous rattraper avec trois articles d'un coup. Ci-dessous un nouvel article (au titre ironique) de bilan (à charge) de l'euro; mais voyez aussi sur le soi-disant risque fatal pour l'Allemagne d'une sortie de l'euro, et sur l'illusion des initiatives citoyennes dans la "démocratie européenne" .

Notons que lors de l'université d'été de l'UPR, le 22 septembre dernier, Myret Zaki a remis en cause l'un des arguments de Jacques Sapir, qui prétend que le dollar a accru sa part dans les réserves des banques centrales du monde. Selon Zaki, les réserves des banques centrales ne sont que partiellement connues, et le vrai critère d'importance d'une monnaie serait son usage dans les flux de marchandises internationaux, où l'euro serait en progression. Voir le débat qu'elle a fait avec François Asselineau ici.

Ce titre n'est pas de moi, il pourrait être de Jean-Luc Mélenchon.

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×