vote

Européennes 2014 : quels partis profitent le plus de la montée du chômage ? - par L'Espoir

Par L'Espoir, sur leur site

Comme nous l'avons expliqué dans un de nos précédents articles, les résultats des dernières élections européennes correspondent à un choc qu'il convient de ne surtout pas sous-estimer. Il importe pour cela de bien analyser les résultats. Dans cet objectif, nous avons répertorié les résultats (source Ministère de l'Intérieur) par région des 8 partis qui nous paraissent les plus importants: L'Union pour un Mouvement Populaire (UMP), le Parti socialiste (PS), l'UDI-Modem, Europe Ecologie Les Verts (EELV), le Front National (FN), le Front de Gauche (FdG), Debout la République (DLR) et Nouvelle Donne (ND). Afin de permettre une comparaison pertinente nous n'avons pris en compte que les régions métropolitaines et la Corse car les régions d'outre-mer ne présentaient pas l'ensemble de ces listes. Nous avons ensuite comparé les résultats de ces différents partis avec le taux de chômage au 4ème trimestre 2013 (source INSEE) des régions considérées afin de déterminer si une corrélation existait.

Lire la suite

Dix bonnes raisons d'aller voter aux européennes - par Nationaliste Jacobin

Par Nationaliste Jacobin, sur son blog

http://www.lexpress.fr/medias/300/1tauxdabstention_113.jpg

Y a-t-il un niveau d'abstention qui suffise à remettre en cause le système européen ? Probablement pas.

Dix bonnes raisons d'aller voter...

...Mais pas pour les européistes de service de l’UMP, du PS, de l’UDI-MODEM ou des Verts.

Les résultats aux élections municipales me laissent penser que mes compatriotes sont las, excédés, en colère ou peut-être désespérés. Ils sont de plus en plus nombreux à bouder les urnes. Le phénomène pourrait encore s’amplifier lors des élections européennes, un scrutin traditionnellement propice à l’abstention, à la fin du mois de mai. Certains eurosceptiques, comme Emmanuel Todd, sont même tentés d’en faire la promotion : si personne ne va voter, argumente-t-il, le système perdra toute légitimité et s’effondrera de lui-même. Mais supposer cela, c’est se tromper lourdement. D’abord, les européistes se moquent de la démocratie (on va y revenir), ensuite, dans une démocratie représentative, ce sont ceux qui vont glisser leur bulletin dans l’urne qui décident et tant pis pour les autres. Par conséquent, il faut le dire, le répéter et le marteler : l’ « abstention militante », c’est de la foutaise.

Lire la suite

Le Parlement européen, sa loi d’Hondt, son jeu des compromis et ses séances de votes rythmées - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog

223007625_7

Connaissez-vous la loi d’Hondt ? Cette règle, non écrite, est pourtant fondamentale dans le fonctionnement du Parlement européen. C’est elle qui, par un savant partage de points entre les groupes parlementaires selon leur poids respectif, permet d’attribuer les rapports ainsi que les postes dans les 22 Commissions composant le Parlement.

Ainsi, les groupes politiques positionnent leurs « points » sur les Commissions qu’ils souhaitent présider.

Lire la suite

Dix votes clés des eurodéputés français (2009- 2014) - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog

Un article fort utile pour Mai prochain !

1718530_3_36fb_le-parlement-europeen-a-decide-jeudi-14-juin_d67f7b110ea13dd937458806306a4fa2

Les élections européennes approchant, j’ai pensé qu’il serait utile de faire un point sur les votes des parlementaires européens français durant cette mandature. Sont ci-dessous décryptés 10 votes clés, à la fois sur les questions environnementales, économiques et institutionnelles.

Ils serviront aux lecteurs, non seulement à prendre connaissance du travail des eurodéputés sortants mais également de circonstances plus méconnues (erreur de vote, compromis entre la majorité et des groupes d’opposition, courte majorité obtenues à la faveur des absences et des abstentions).

Lire la suite

Après le vote suisse - par l'Association pour une Constituante

Par Etienne Tarride, sur le site de l'Association pour une Constituante

Le vote des suisses a donné lieu à une avalanche de commentaires, souvent marqués plus par la passion que par la raison. Etienne Tarride donne ci-dessous une analyse différente, cherchant à remonter aux sources du problème.

***

Il est sans doute possible de tirer de nombreuses conclusions du vote Suisse relatif aux règles d’immigration. Il faudra y réfléchir posément plutôt que d’adopter une position toute faite.
Pour ma part, je retiens d’abord de cet épisode une leçon essentielle : Quand les peuples de l’Europe, membres ou non de l’Union Européenne sont interrogés au suffrage universel sur la construction en cours, ils manifestent leurs refus ou, au moins, leurs réserves. Tel est le cas du peuple Suisse qui s’est refusé à valider les résultats contraignants d’une négociation avec l’Union Européenne, tel fut le cas des peuples déjà inscrits dans cette Union, les Français et les Hollandais qui ont voté « non » en 2005, mais aussi les Irlandais et les Danois qu’il a fallu faire voter autant de fois qu’il était nécessaire pour obtenir enfin un « Oui » à l’Europe ou à l’Euro.

Lire la suite

Loin des urnes, citoyens ! - par Pablito Waal

2014 sera, en France, l’année de deux convocations électorales : les municipales et les européennes. Pour ces dernières, des prédictions parues en Octobre nous agitent une fois de plus que le Front National risque de passer la barre des 20% et même de devenir le premier parti du pays. Une annonce que j’accueille avec scepticisme, tant l’épouvantail lepéniste a servi tant de fois, crédité de performances surprenantes, par exemple pour la dernière présidentielle, pour laquelle il devait déjà faire plus de 20%. Une autre raison de mon scepticisme est que les élections européennes sont traditionnellement un moment de forte abstention de l’électorat lepéniste, peu enthousiaste de dépêcher des représentants dans un Parlement dont il se soucie peu, voire dont il conteste l’existence même, tout comme le fait l’auteur de ces lignes.

Lire la suite

Le régime porte maintenant atteinte a sa propre légitimité - par l'Association pour une Constituante

Par Christian Berthier, sur le site de l'Association pour une Constituante

Au cours de la discussion du instaurant les métropoles et par la voix du député de Savoie, Gaymard, le groupe UMP a proposé a l’Assemblée Nationale l’abrogation le paragraphe II des articles L. 3114 1, L. 4122 1 1, L. 4123 1 et L. 4124 1 du code général des collectivités territoriales ( amendement 745).

Le projet de loi gouvernemental permet sans consultation des électeurs intéressées, la création de nouvelles collectivités territoriales au sens de l’article 72 de la Constitution, avec l’absorption du Conseil Général du Rhône par le Grand Lyon.

Aucune consultation des populations n’est prévue non plus s’agissant du de Paris Métropole ou de la Métropole d’Aix-Marseille. L’UMP demande d’aller plus loin en excluant totalement le peuple de l’organisation territoriale de la République. Les limites des communes, communautés, départements, métropoles et régions seraient fixées d’en haut par un acte administratif.

Lire la suite

Syrie : les 5 fautes graves de François Hollande - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle,  sur son blog

Aujourd’hui a lieu un débat au parlement sur une possible intervention militaire en Syrie. Mais contrairement aux parlements britannique et étasunien, il n’y aura pas de vote. Une grave faute de François Hollande, qui gère le dossier syrien en dépit du bon sens, donnant un sentiment d’amateurisme confondant.
 
L’absence de vote au Parlement
Bien sûr, la constitution n’impose pas que le président de la République consulte les parlementaires. Mais étant donné que les deux autres principaux pays de la coalition putative le font et qu’il y a un vrai débat sur la question, il semble très cavalier de ne pas vouloir consulter les parlementaires, d’autant plus que notre pays n’est pas menacé par le régime syrien.

Lire la suite

Non, le « mariage pour tous » n’a rien à voir avec Mai 68. Au contraire - par Joe Liqueur

Commentaire de Pablito Waal : Le projet de loi sur le "mariage pour tous" ayant été adopté définitivement le 23 avril, voici la conclusion qu'en tire Joe Liqueur, du blog Communisme Libéral. On n'est pas obligé d'être d'accord sur tout, notamment sur l'absence d'intérêt du mariage (cf. les comparatifs entre les conditions des mariés, pacsés et concubins ici ou ici), mais il est très pertinent, comme l'avait jadis noté Descartes, que la revendication du "mariage pour tous" est bel et bien une déviation par rapport à l'esprit de 68 si souvent aperçu derrière cette loi.

Par Joe Liqueur, sur son blog

J’entends à l’instant l’inénarrable Christine Boutin conspuer les valeurs « libérales-libertaires », issues de Mai 68 et dont découlerait la loi sur le « mariage pour tous ». Refrain entonné par de nombreux porte-parole et simples manifestants anonymes. Il y a là un non-sens, un contresens et un fantasme.
D’abord, le non-sens des valeurs « libérales-libertaires ». Accoler ces deux termes n’a aucun sens, et j’en fais régulièrement le reproche à des auteurs qui me sont par ailleurs sympathiques, tels que les blogueurs Coralie Delaume, Descartes, Laurent Pinsolle et consorts, tendance réac-souverainiste de gauche ou de droite. Comme vous le savez, je suis à la fois socialiste (dans le domaine de la politique économique) et libertaire dans le domaine « sociétal ». Et je ne pense pas être (tout à fait) un cas social.

Lire la suite

2012, année de la lose - DLR, seuls contre tous?

Suite du précédent ...passage en revue des parcours incertains de l'année passée :

http://photo.europe1.fr/infos/nicolas-dupont-aignan-baillon-assemblee-nationale/16399907-1-fre-FR/Nicolas-Dupont-Aignan-baillon-Assemblee-nationale_scalewidth_630.jpg

DLR : Comment qualifier la performance de l’ex-branche de l’UMP, indépendante depuis 2007 ? En tout cas, mieux que celle de Chevènement. Faire près de 2% (1.5% des inscrits) avec un parti qui n’existait pas lors de la précédente présidentielle, sans grande promotion des médias (ou alors défavorable), c’est loin d’être déméritant. L’origine politique de Nicolas Dupont-Aignan le coupait d’un électorat de gauche, tandis que celui de droite se répartissait entre Le Pen et le « vote utile » sarkozyste. DLR a des bases réelles pour se lancer aux européennes de 2014… Tout comme l’UPR, avec laquelle une union semble impossible, tant pour des raisons de personnalités entre Asselineau et Dupont-Aignan, que pour des positions de fond comme la sortie de l’Union Européenne en tant qu’impératif absolu, la sortie totale de l’euro ou le passage à la monnaie commune…

Lire la suite

Un vote blanc enfin reconnu mais toujours non comptabilisé parmi les suffrages exprimés - par Magali Pernin

Par Magali Pernin, sur son blog
http://contrelacour.over-blog.fr/

vote-blanc.jpg

Bonne nouvelle! Les députés ont décidé aujourd'hui à l'unanimité de reconnaitre [enfin] le vote blanc. 
Oui mais non. 

Lire la suite

L’UMP vote, et perd - par Laurent Pinsolle

Par Laurent Pinsolle, sur son blog
http://www.gaullistelibre.com/
Des militants qui attendent des heures pour voter, accusations de fraudes de part et d’autres, les deux camps qui proclament leur victoire peu avant minuit, une commission incapable de proclamer les résultats : c’est bien le pire scénario qui s’est produit à l’UMP hier…
Journée noire à l’UMP

Lire la suite

La France n'est plus un Etat-Nation libre et souverain ! - par Darthe-Payan le Jacobin & alii.

Par Darthe-Payan et alii, sur son blog

http://darthe-payan-lejacobin.over-blog.com

Lire aussi l'article de Yohann Duval à ce sujet. Pour notre part, nous rappellerons les très bons articles de Magali Pernin, dont celui-ci, rappelant que le TSCG ne crée rien de nouveau en termes de discipline budgétaire par rapport à Maastricht, seulement le renforcement des moyens de contrainte.

Après l'Assemblée Nationale, mardi, le Sénat vient d'autoriser, aujourd'hui, le Président de la République à ratifier le TCSF. Une très large majorité de Sénateurs (306 pour contre 32) s'est donc prononcée dans le sens de l'acceptation du dit Traité.

Lire la suite

Notes sur le TSCG - par Edgar

Par Edgar, sur son blog

http://www.lalettrevolee.net

 

Il n'est pas du genre de l'ARSIN de publier des points Godwin; ça tombe bien, Edgar, dans cet extrait d'un article récent, n'en fait pas un, mais discute celui fait par Nicolas Dupon-Aignan à propos du vote des députés sur le TSCG hier. Vous ne trouverez pas de listes d'honneur ou de la honte sur ce site, pour la simple raison que le TSCG n'est pas en soi le crime, mais juste un de ses développements de la forfaiture originelle maastrichtienne.

 

Ce billet est rédigé le jour où l'Assemblée nationale a voté le TSCG. Nicolas Dupont-Aignan a comparé le vote contre de 70 députés au refus de 80 parlementaires, en 1940, d'accorder les pleins pouvoirs à Pétain. C'est maladroit. Mais il y a un point commun direct, non entre l'Union européenne et Pétain, mais entre les parlementaires qui ont voté oui en 1940 et en 2012. Je les crois animés, pour un bon nombre d'entre eux, d'une farouche volonté de ne pas voir, ni savoir. Pétain hier abaissait la France, l'Union européenne et l'euro, aujourd'hui, ruinent l'Europe. Il faut faire de très grands efforts, en 2012, pour ne pas comprendre que le vote d'aujourd'hui prolonge un régime inacceptable, certes à un degré moindre.

 

Lire la suite

Cercle de l’Oise : Réflexions sur le mode de scrutin - par l'Association pour une Constituante

Par l'Association pour une Constituante, sur son site

http://pouruneconstituante.fr

Le mode de scrutin est et sera, on s’en doute, un des points importants de discussion pour la démocratie dans l’avenir. Nous reproduisons ci-dessous les réflexions du cercle de l’Oise sur cette question fondamentale. Nous ne doutons pas que cela donnera lieu à de nombreux débats contradictoires.

***

Lire la suite

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×