Démocratie en berne - par Magali Pernin et l'Oeil de Brutus

  • Par arsin
  • Le 16/12/2012
  • Commentaires (0)
Quelle est la place d'un député européiste à l'Assemblée nationale?  - par Magali Pernin
Par Magali Pernin, sur son blog
http://contrelacour.over-blog.fr/
Pré-scriptum / alerte / recommandation: cet article est uniquement consacré à la satisfaction de mon lectorat souverainiste. Les lecteurs européistes, ouverts d'esprit et qui n'ont pas froid aux yeux, peuvent lire également :)
Avez-vous déjà entendu cet argument qui consiste à remettre en question la pertinence des mandats souverainistes au Parlement européen?
Par exemple (le sujet est pris au hasard): mais pourquoi donc Marine Le Pen siège-t-elle dans une institution dont elle s'emploie à remettre en cause la légitimité?
La question est pertinente et rejoint la problématique plus globale de l'utilisation ou non du système politique, juridique, économique ou, que sais-je encore, journalistique, que l'on entend pourtant remettre en cause. 
Lire la suite sur le site de Magali Pernin
PREPARER L'AVENIR (HENRI HUDE) : Les décideurs, la philosophie et la crise, l’idéologie.  - par L'Œil de Brutus
Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/
Henri Hude
Economica 2012. 
 Cette série d'articles est issue des notes de lecture de cet ouvrage. Elle ne dispense en rien de s'y plonger ! 
1/ L’AUTEUR. 
Lire la suite sur le site de L'Œil de Brutus
LE PRESIDENT, SA MARIE-ANTOINETTE ET LA JUSTICE  - par L'Œil de Brutus
Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/
LE PRESIDENT, SA MARIE-ANTOINETTE ET LA JUSTICE
Après les années bling-bling de Nicolas Sarkozy, on pouvait s’attendre à une présidence (très) quelconque, pour ne pas dire médiocre, de François Hollande. Au final, on tombe bien plus bas que ça. 
Flanqué d’un premier ministre serial-menteur (comme sur le TSCGou sur Florange[1]), le président de la République multiplie les atermoiement et les effets de com’, s’efforce de réaliser son discours journalier pour passer au JT de 20H et … au final rien, ou pas grand-chose, si ce n’est dans la ligne de pensée néolibérale-européiste de son prédécesseur (effort sur la politique de l’offre, « choc de compétitivité », hausse de la TVA, non remise en cause des dogmes libre-échangistes et monétaristes, etc. ). Bref, du Sarkozy-light, la flamboyance et les talents d’imposteur en moins. 
Toutefois, après les déboires de son prédécesseur (Karachi, Bettencourt, espionnage des journalistes du Monde, sondages de l’Elysée, etc. ),  on aurait au moins pu penser qu’il se montrerait un tantinet respectueux de la justice. C’est d’ailleurs ce qu’il avait annoncé : « j’interdirai les interventions du gouvernement dans les dossiers individuels «  (engagement de campagne n°53). Il n’en est rien : François Hollande a directement écrit au tribunal chargé de traiter la plainte déposée par sa compagne contre les auteurs de La Frondeuse, une biographie non autorisée peu amène avec Mme. Trierweiller. Son ministre de l’intérieur, Manuel Valls, en a fait de même, mais pour sa part, il a carrément utilisé le papier à en-être de sa charge ministérielle[2]. 
Lire la suite sur le site de L'Œil de Brutus

décideurs démocratie idéologie Schultz Hollande Trierweiler justice nation assemblée Europe président

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×