Entre François et Nicolas, je choisis ... Laurent - par Tomgu

  • Par arsin
  • Le 05/05/2012
  • Commentaires (0)

Par Tomgu, sur son blog

http://lactualite.over-blog.com

Laurent Blanc 23.jpg

A moins que Tomgu n'ait voulu parler de Gérard ?

Demain, les Français seront une nouvelle fois appelés aux urnes pour le second tour de l'élection présidentielle.

Demain, la France se verra doté d'un nouveau président de la République.

Demain, l'avenir du pays sera entre les mains d'un nouvel homme.

 

Comme c'est la tradition sur ce blog, et toujours dans une volonté de transparence, je vais aujourd'hui faire part de mon choix pour ce scrutin. Fondamentalement quatre possibilités s'offrent à moi : voter Hollande, voter Sarkozy, voter blanc et m'abstenir. La décision n'est pas évidente pour moi qui aie voté Nicolas Dupont-Aignan au premier tour. Mais après réflexion, mon choix est fait.

 

Clairement l'abstention n'est pas une solution pour moi. Certes un tel comportement viendrait gonfler un taux déjà élevé et donc entacher la légitimité du président nouvellement élu. Pour autant, je suis trop attaché à notre système démocratique pour le renier aujourd'hui. En outre, je crois que ce serait un affront pour nos ancêtres qui se sont longuement battus pour obtenir ce droit mais également pour tous les peuples du monde qui n'ont pas cette chance.

Donc quoi qu'il arrive j'irai voter demain.

 

Si l'abstention n'est pas envisageable, le vote Sarkozy ne l'est pas non plus. Bien que j'ai été l'un de ses soutiens en 2007, j'en suis revenu depuis et me suis opposé à sa politique à de nombreuses reprises. Dès lors, il m'est impossible de soutenir un individu que j'ai combattu longuement sur ce blog. Comme chacune de mes prises de position, celle-ci est bien évidemment réfléchie. Il ne s'agit en aucun cas d'antisarkozysme primaire mais de divergences de fond avec le candidat, tant sur son bilan (paquet fiscal, politique européenne et étrangère ...) que sur son projet et sa campagne (rapport à l'europe, course à l'extrême-droite ...).

 

Souhaiter la défaite de Nicolas Sarkozy signifie-t-il forcément vouloir la victoire de François Hollande ? Oui et non.

Dans l'absolu je préfère effectivement un succès du socialiste même si je doute de ses capacités. Je pense d'ailleurs qu'une accession de la gauche au pouvoir permettrait de prouver aux Français que celle-ci n'est pas plus efficace ni plus capable que la droite et donc de faire émerger une alternative à l'UMPS.

Néanmoins je ne glisserai pas un bulletin Hollande dans l'urne. En effet, malgré des différences fondamentales sur la forme, je ne suis pas convaincu que la politique menée sera fondamentalement en rupture avec celle du président sortant. De plus, je n'oublie pas qu'Hollande est le fils spirituel de Jacques Delors et de Lionel Jospin, qui ne sont pas des modèles de vertu pour moi. Je n'oublie pas non plus les passages des socialistes au pouvoir, périodes durant lesquelles les Français ont été plusieurs fois trahis.
Pour toutes ces raisons, mais également pour des désaccords de fond (droit de vote des étrangers, politique européenne ...), mon choix ne se portera pas sur le candidat socialiste.

 

En toute logique, et surtout de manière cohérente avec mes convictions, je voterai donc blanc lors de ce second tour. Malgré un léger doute suite au débat de mercredi soir, je ne peux me résoudre à choisir François Hollande. Sans la "jurisprudence" de 2007 qui m'a quelque peu échaudée, ma position aurait probablement été toute autre. Mais depuis cette date, j'ai appris à me concentrer sur les actes plus que sur les mots. J'invite d'ailleurs l'ensemble de nos concitoyens à faire de même et à voter en leur âme et conscience pour ne pas regretter leur choix plus tard.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site