Ethique du crédit, immoralité de l'usure - par L'Oeil de Brutus

  • Par arsin
  • Le 29/08/2013
  • Commentaires (0)

Par L'Oeil de Brutus, sur son blog

Pourquoi l’argent devrait-il créer de l’argent ? La question est étrangement absente du débat public alors même que depuis l’antiquité elle a largement agité les débats philosophiques, religieux et politiques. Dans l’antiquité grecque, Aristote affirmait déjà que l’« art d'acquérir a deux formes : une forme commerciale et une forme familiale : celle-ci est indispensable et louable, celle qui concerne l'échange, par contre, est blâmée à juste titre car elle n'est pas naturelle mais se fait aux dépends des autres ; et il est tout à fait normal de haïr le métier d'usurier du fait que son patrimoine lui vient de l'argent lui-même, et que celui-ci n'a pas été inventé pour cela »[i].

Il paraît en effet tout à fait légitime que celui qui contribue à la création d’un bien ou d’un service qui profite à quelqu’un d’autre ou à une collectivité plus ou moins élargie soit rétribué en fonction de son travail. Mais au non de quoi le simple fait de posséder de l’argent mériterait rétribution ? Cet état de fait n’est qu’un simple encouragement à l’oisiveté, la cupidité et l’égoïsme générant, pour ceux qui n’y ont pas accès, envies, frustrations voire colère et donc, in fine, désordres sociaux. C’est bien pour cela que la plupart des religions et nombre de philosophes, soucieux de l’équilibre social, ont condamné l’usure. Le protestantisme fait ici figure d’exception : c’est la seule religion d’importance qui ne réprime pas l’usure. Il ne s’agit pas ici d’en expliquer l’origine. Pour se faire, on pourra se reporter à la lecture de Max Weber qui permet ainsi de comprendre comment le capitalisme s’est, dans une certaine mesure, développé de paire avec le protestantisme. Ceci permet aussi de faire un lien entre la mondialisation des « valeurs » anglo-saxonnes, liées au protestantisme, et l’emprise démesurée du monde de la finance sur l’économie réelle.

Lire la suite sur le blog de l'Oeil de Brutus

finance capitalisme inflation crédit argent légitimité risque intérêt usure moralité

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site