Europe : la froide mécanique

  • Par arsin
  • Le 17/01/2013
  • Commentaires (0)
2012: rétrospective d'une année vue par ContreLaCour  - par Magali Pernin
http://contrelacour.over-blog.fr/
Je souhaite à tous les lecteurs de ContreLaCour, que je remercie vivement pour tous les partages et les encouragements, une excellente année 2013! 
Espérons que cette nouvelle année soit aussi chargée de nouvelles passionnantes à décortiquer que ne l'a été la dernière. 
En guise de galette des Rois, je vous offre cette petite rétrospective, conjuguée au passé simple (parce qu'il faut s'éclater), des informations publiées en 2012 sur le blog. 
Bonne (re)lecture! 
Lire la suite sur le site de Magali Pernin
 
Pulvérisation d'un état souverain - Bonne année quand même ! - par Edgar
http://www.lalettrevolee.net/
Article de Libé ce matin sur la nouvelle étape de la décentralisation. 
Plat de résistance : Lyon devient métropole européenne. Cela implique que le département du Rhône disparaît, remplacé par, d'un côté, ladite métropole, et de l'autre côté les bouseux du Beaujolais, du Val de Saône, des monts du Lyonnais et des monts de Tarare (ajout, suite à un commentaire justifié : les bouseux est à lire entre guillemets, j'ai écrit trop vite. A mon sens, cette partition départementale révèle l'intention profonde du projet européen : séparer la classe européenne, les élus, et les bouseux, les autres, que l'on peut laisser à leur arriération profonde. Mes lecteurs réguliers auront compris, je l'espère, que je ne partage en rien cette vision). 
Cela s'inscrit dans une orientation générale dans laquelle chaque région pourra s'organiser comme elle l'entend : ici la compétence école primaire aux communes, là à la région, ailleurs aux départements. 
Lire la suite sur le site de Edgar
 
L'Union Européenne veut imposer à la France la libéralisation du TGV  - par Yohann Duval
Par Yohann Duval, sur son blog
http://duvalyohann.over-blog.fr/
La commission européenne et ses technocrates non-élus ont encore une fois frappé : poussés par une idéologie visant à casser coûte que coûte les services publics, ils s'apprêtent à exiger de la France la libéralisation complète des transports ferroviaires. Si les textes actuels prévoyaient déjà une mesure similaire pour les TER, ce sont désormais les lignes nationales de TGV qui sont dans le viseur de Bruxelles : elles devront s'ouvrir à la concurrence à partir de 2019. 
Quand l'idéologie l'emporte sur la raison
Cette décision est choquante aussi bien sur la forme que sur le fond : il est d'abord toujours aussi stupéfiant de voir un groupe de technocrates non-élus venir imposer ses diktats à des gouvernements issus, eux, des urnes. Comment accepter de voir des décisions aussi importantes être prises en catimini, sans aucun contrôle démocratique ? Particulièrement quand cela risque, au final, de nuire à l'intérêt général. . . 

Lire la suite sur le site de Yohann Duval

 
Non, la crise de la zone euro n’est pas finie - par Laurent Pinsolle
Par Laurent Pinsolle, sur son blog
http://www.gaullistelibre.com/
Les six mois de calme sur les marchés financiers semblent réussir à faire passer des vessies pour des lanternes. Dans un éditorial du Monde, le quotidien vespéral juge que « la survie de l’euro n’est plus en jeu » et ose même parler de « premiers signes positifs » en Grèce. Une cruelle erreur de jugement. 
Un monde parallèle
Il faut vraiment lire ce papier du Monde, pour essayer de comprendre l’état d’esprit et la dégénérescence de la pensée d’une partie des élites. De manière intéressante, le papier commence par évoquer le fait que « la Grèce n’est plus l’épicentre de la crise financière » et qu’une agence a remonté de six crans la note de la Grèce. Au moment où le taux de chômage bat record sur record, il est piquant qu’un journal sensé être progressiste prenne les marchés comme boussole…
Plus fort encore, Le Monde évoque des « premiers signes positifs » pour la Grèce dans le fait que « le pays pourrait renouer avec la croissance en 2014 ». On salue l’emploi du conditionnel car cela fait des années que les prévisions concernant Athènes sont fausses. Celles d’il y a 10 mois, farfelues, ont largement été démenties par les faits. Quel est le poids d’une prévision très aléatoire pour 2014 face à l’augmentation quotidien du chômage et à la violente dépression du pays. 
Lire la suite sur le site de Laurent Pinsolle
 

SortieUEIdeologieNeoliberale SortieUEAntidemocratie démocratie Rhône Lyon France Etat souveraineté droit crise euro UE Europe TGV

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×