Guillaume Duval versus Olivier Delamarche - par le Cercle des Volontaires

  • Par arsin
  • Le 01/10/2013
  • Commentaires (4)

Par Cyril Romano et Bigger P, du Cercle des Volontaires

Prenons deux économistes divergents et posons-leur trois questions :

1. Quelles sont les perspectives d’avenir de l’économie française ?

2. La seule solution à la crise est-elle de taxer les citoyens et de faire des réformes à la marge ?

3. La France peut elle compter sur la mondialisation et sur la théorie des vases communicants ?

À ces trois questions nos intervenants répondront bien évidemment de manière totalement différentes.
 

euro économie croissance dette BCE crise récession libéral keynésien reprise Duval Delamarche

Commentaires (4)

1. Clowns 02/10/2013

MDR, vous avez pour référence le "théoricien" de la fin du monde Delamarche et vous voulez être pris au sérieux ?

Les faits démontrent et démontreront toujours davantage dans les mois suivants que nous sortons de la crise. Ca vous fait chier parce que vous pronostiquez la fin du monde depuis des mois et parce que vos prévisions sont toujours fausses.

Vous auriez voulu que le monde s'enfonce dans la crise, que les peuples s'enfoncent toujours plus dans la misère pour satisfaire votre quête narcissique. Et bien non, nous nous en sortons et c'est tant mieux.

Vous savez, il n'y a pas de mal à reconnaitre qu'on s'est trompé, c'est de persister dans les erreurs d'analyse (pour coller à son idéologie), dans l'aveuglement qui est grave.

J'espère que dans deux ou trois ans, quand l'économie française sera franchement repartie grâce à la conjoncture mondiale et à l'action du gouvernement, que vous aurez la décence et l'élégance de reconnaitre que vous vous êtes trompés.

2. arsin (site web) 03/10/2013

Tiens, Madame Irma commente les blogs...A moins que ce ne soit le dernier militant PS qui croie encore en son parti...Je ne pensais pas que cela existait encore.

Mr. Delamarche a des choses intéressantes à dire, et le fait qu'on ne partage pas forcément ses conclusions ne signifie pas que les faits qu'il soulève ne méritent pas examen. Mais je suppose que l'ouverture d'esprit n'est pas votre fort. Je me permets cette petite attaque car, après tout, vous m'avez prêté également de basses intentions. Non, monsieur, je ne souhaite nullement que le monde s'enfonce dans la crise. Et, sur ce site, nous n'avons fait aucune prévision apocalyptique. Nous rediffusons des articles, parfois commentés, pour l'essentiel. Vous parlez à vos propres préjugés et fantasmes.

Il faudrait en revanche que vous cessiez d'accorder du crédit à quelques chiffres de "reprise", que ce soit en France ou aux USA, et que vous vous intéressiez au long terme : décennie après décennie, le taux de croissance annuel moyen baisse dans tous les pays développés, avec des hauts et des bas comme toujours, ce qui donne, après chaque creux, l'impression que l'on "renoue avec la croissance". Mais il n'en n'est rien. La réalité, c'est que nous allons vers des années de croissance tendanciellement quasi-nulle. Et, si vous aviez écouté la vidéo, vous sauriez que Delamarche n'est pas le seul à le dire, loin de là, Duval confirme, pas forcément pour les mêmes raisons; Sapir en aurait dit autant.

Et, si par bonheur les choses devaient être un peu moins mauvaises que prévues, évitez d'en créditer l'action du gouvernement. Celui-ci fait une politique de faux-semblants, ni relance ni austérité, et, plus grave, pas d'investissements productifs de long terme, seuls capable de permettre à la France de ne pas être larguée lors de la prochaine révolution technologique. Car seule une telle révolution encore absente nous redonnera des perspectives dynamiques, pas je-ne-sais-quel bricolage budgétaire de court terme.

3. Clowns 11/10/2013

En effet cher Monsieur, je ne fais pas parti des électeurs de François Hollande qui crachent sur celui qu'ils ont élu il y a un an. Tout simplement parce que je ne suis pas un court-termiste adepte de l'immédiateté et sais parfaitement qu'il faut du temps pour qu'une politique produise des résultats.

On constate en tout cas un début d'amélioration pour la France qui, je le pense (sans être Madame Irma), va aller en s'accentuant. Je considère que le gouvernement français mène une politique économique équilibrée, intelligente, qui nous permettra d'obtenir de meilleurs résultats que la plupart de nos partenaires au cours des prochaines années, quand cette politique commencera à porter ses fruits. L'avenir nous le dira.

Votre logique est tout de même amusante, si ça va mal aujourd'hui en France c'est seulement la faute de François Hollande mais si jamais la tendance devait se retourner il ne faudrait lui apporter aucun crédit.

Je crois que vous êtes aveuglé par votre haine de François Hollande, ça vous embêterait beaucoup qu'un flamby que vous considérez incapable depuis le début réussisse. Je vais vous faire une prédiction à la Madame Irma : François Hollande sera réélu haut la main en 2017 et la popularité de Marine Le Pen va se dégonfler comme une baudruche. Votre idole (je parle de Marine Le Pen, évidemment) n'est que dans l'incantation stérile, ça peut marcher pendant un moment mais ça ne pèsera pas bien lourd fasse aux faits en 2017.

4. arsin (site web) 12/10/2013

Monsieur, si vous aviez lu ma réponse, vous sauriez que je parle d'une décélération de la croissance tendancielle depuis des décennies. François Hollande n'est pas en cause, hormis par la pusillanimité de son gouvernement pour préparer le prochain cycle de croissance par des investissements. Donc non, je ne mets pas nos problèmes actuels sur le dos du président, mais oui, il n'y a pas grand-chose dans sa politique qui expliquerait une soudaine reprise future de la croissance.

Je n'ai aucune haine contre l'actuel locataire de l'Elysée. Pour tout vous dire, personnellement (je suis Pablito Waal, qui commente les autres articles), j'ai même voté pour lui en mai 2012, sans aucune illusion, juste par rejet de Sarkozy, qui n'aurait pas été bien pire s'il avait été réélu en fait. Je vous laisse vos prédictions pour 2017, tout comme vos accusations d'idolâtrie envers la présidente du FN - qu'est-ce qui, sur ce site, ferait de nous des supporters du FN?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site