Hollande fait-il la politique du pire en Syrie ? - par V.A.R.

  • Par arsin
  • Le 22/06/2013
  • Commentaires (0)

Par Valeurs et Actions Républicaines, sur leur site

Un article pour le débat sur un sujet qui sent le gaz (on ne la refera plus, rassurez-vous). Lire aussi La Chronique du Printemps Arabe de Cédric Labrousse, qui explique que les rebelles syriens sont loin d'être battus malgré Qusayr. Et qu'ils reçoivent déjà des armes, pas forcément de France.

 

Une intervention en Syrie se prépare-t-elle ?

Le régime de Damas est au mieux brutal, au pire sanguinaire. C'est un fait acquis. Néanmoins le régime ne s'est pas écroulé. Comme Kadhafi en son temps il repose encore sur des secteurs de la population soit trop compromis avec lui soit épouvanté par certains rebelles... Du coup, sans intervention directe de l'étranger, il peut se maintenir dans le "pays utile" (côtes, grandes villes, grands axes, etc.). Il bénéfinie du soutien de la Russie, de la Chine, de l'Iran et des combattants du Hezbollah... La reprise de la ville stratégique de Qoussair est un signe de sa vitalité.

Côté rebellion, les gens honnêtes ne manquent pas, mais la brutalisation du conflit pousse en avant les plus cruels et les plus durs. L'islamisme revendiqué du Front al-Nosra fait redouter le pire aux Etats-Unis aujourd'hui très prudents (le Front a été classé comme "terroriste"). Du côté des représentants politiques de l'opposition c'est la division et la confusion qui règnent.

Lire la suite sur le site de Valeurs et Actions Républicaines

Syrie Bashar armes Libye islamistes Russie gaz rebelles ASL sarin livraison

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×