Impact de la fin de l'euro pour la France : rien. Signé Patrick Artus - par Edgar

  • Par arsin
  • Le 11/07/2012
  • Commentaires (0)

Par Edgar, sur son blog

http://www.lalettrevolee.net

http://3.bp.blogspot.com/_RGIhZIFFXyM/TSKEiWV1H7I/AAAAAAAACMY/JpAKF4wfo1k/s400/107ca46f.jpg

Si tu sors de l'euro, le croquemitaine dévaluateur va venir te manger !

Le titre de l'article est inexact : la sortie de l'euro aurait bien au moins impact, celui de rendre à la France une monnaie adaptée à ses échanges extérieurs.

Je survends à peine.

Dans une note de Natixis, Patrick Artus essaie d'estimer la variation de change que subirait le nouveau Franc.

Réponse : rien. Ou presque : une dévaluation de 2%.

Rien à voir avec l'Armageddon prédit par nombre d'experts autoproclamés.

Question annexe : comment la France va-t-elle profiter de la fin de l'euro si sa monnaie n'est pas dépréciée ?

Réponse : le Mark nouveau prendrait, lui, +18%. C'est ça de gagné comme compétitivité.

Par ailleurs, certes l'Espagne (-20%) et l'Italie (-12%) regagneraient un peu de compétitivité - contre la France également.

Mais d'une part c'est socialement juste et d'autre part la perspective de voir les pays européens renouer avec des dynamiques de croissance va permettre d'améliorer la situation de l'ensemble de la zone.

Vivement l'éclatement de l'euro, qu'on en finisse avec cette lente asphyxie, ce suicide généralisé au nom d'un programme mal conçu.

 

Post scriptum : version française de la note http://cib.natixis.com/flushdoc.aspx?id=64883

France euro Allemagne Union franc monnaie Grèce Italie Espagne juste exportations importations armaggedon

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site