L'ami américain - par Yohann Duval et les Volontaires

  • Par arsin
  • Le 01/07/2013
  • Commentaires (0)

Les Etats-Unis, cet "ami" qui nous veut du bien - par Yohann Duval


Les hasards de l'actualité ont parfois ceci de bon qu'ils peuvent venir éclairer d'une lumière nouvelle certaines décisions. Au moment où les négociations sur le marché transatlantique progressent, il est ainsi fort intéressant d'apprendre que la NSA ne se contentait pas simplement de protéger les États-Unis, mais qu'elle considérait les nations d'Europe comme des « pays-cibles » qu'il convenait de surveiller et de traquer. 

L'accord transatlantique, un danger ?

 

La commission européenne a reçu le mandat de trouver un accord avec les États-Unis en vue de créer une zone de libre-échange entre nos deux continents. Si les commissaires ont vu dans leur boule de cristal que cet accord pourrait rapporter gros (plus de 100 milliards, promettent-ils), ils oublient de dire d'où viennent leurs prévisions. Dans un entretien avec Coralie Delaume, Jean-Michel Quatrepoint n'hésite d'ailleurs pas à dire que ces chiffres sortent de nulle part...


Lire la suite sur le blog de Yohann Duval


Quelles réjouissances nous réserve le Traité Transatlantique ? - par Le Cercle des Volontaires


Le Traité transatlantique (officiellement intitulé « Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement ») est un projet d’accord de libre échange entre l’Union européenne et les Etats-Unis, « portant sur tous les domaines, agriculture, industrie, services, investissement…, élimination des barrières conventionnelles, avec des « approches possibles » en matière de propriété intellectuelle (1) ».

Récemment, on a pu en entendre parler dans les médias de masse suite au « sauvetage » de la culture française. La France a en effet obtenu de l’Union Européenne que l’audiovisuel ne soit pas concerné par ses négociations commerciales, au nom de « l’exception culturelle ». Cela a d’ailleurs valu à François Hollande d’être menacé par Barack Obama de «représailles massives» si l’exception culturelle s’appliquait également au nouvelles technologies (2). Au regard des véritables enjeux d’un tel traité, cette querelle autour de l’exception culturelle s’avère être un écran de fumée.

Lire la suite sur le site du Cercle des Volontaires


USA traité marché transatlantique UE protectionnisme entreprises Libre échange négociation équitable

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×