L'année zéro de la classe politique française (une de plus) - par Yohann Duval, Brutus, Michel Baran et Descartes

  • Par arsin
  • Le 28/12/2012
  • Commentaires (0)
Législatives partielles : la sanction  - par Yohann Duval
Par Yohann Duval, sur son blog
http://duvalyohann.over-blog.fr/
 
Dimanche dernier étaient organisées des législatives partielles dans trois circonscriptions : la 6ème de l'Hérault, la 13ème des Hauts-de-Seine et la 1ère du Val-de-Marne. Le résultat de ces scrutins, marqués par une abstention massive, est une claque pour la majorité actuelle. 
vote
S'il ne fallait retenir qu'une chose de ces trois résultats, ce serait bien évidemment les taux d'abstention considérable qui ont été enregistrés les 9 et 16 Décembre : 60% dans l'Hérault, 64% dans les Hauts-de-Seine et 77% ( ! ) dans le Val-de-Marne. Les querelles d'écoliers de l'UMP, la déroute du gouvernement socialiste et l'absence d'enjeu national (la majorité ne pouvant pas basculer) ont sans doute eu raison de la motivation de la plupart des électeurs. 
Mais il convient également de noter que si l'UMP jubile et revendique trois députés de plus, un des candidats officiels du parti, Henri Plagnol, a été battu par le dissident Sylvain Berrios. La victoire de la droite (sur des terres qui lui sont historiquement favorables) est finalement davantage due à la déception de ceux qui avaient cru en François Hollande qu'à leur conversion soudaine au copéo-fillonisme. 
Lire la suite sur le site de Yohann Duval
 
PREPARER L'AVENIR (Henri Hude) : Relativisme, subjectivisme et vérité  - par L'Œil de Brutus
Par L'Œil de Brutus, sur son blog
http://loeildebrutus.over-blog.com/
 
Economica 2012. 
Cette série d'articles est issue des notes de lecture de cet ouvrage. Elle ne dispense en rien de s'y plonger ! 
   
      Autres articles sur cet ouvrage :
Lire la suite sur le site de L'Œil de Brutus
 
RECONCILIATION TOUT AUSSI FICTIVE QUE LA DISPUTE A L'UMP  - par Michel Baran
Par Michel Baran, sur son blog
http://restauratiionduroyaumedefrance.over-blog.fr/
 
La réconciliation Copé/Filion valide pleinement l’analyse que j’ai faite hier: à savoir qu’il n’y a pas la différence d’une feuille de papier entre le programme copéiste et filionniste.
Ils ont fait un grand cirque pour amuser le peuple des patriotes en mettant en scène la « droite dure » et la « droite populaire ».
Maintenant ils vont « surfer » en sourdine sur leur prétendu désaccord afin de faire croire aux niais qu’il y a un courant patriote au sein de l’UMP.
Si nous lisons attentivement les motions de « droite » nous ne voyons aucun signe de patriotisme. A moins que pour eux le patriotisme se réduise à une frileuse politique sécuritaire et de « souveraineté partagée ».
Lire la suite sur le site de Michel Baran
 
Front de Gauche, année zéro  - par Descartes
Par Descartes, sur son blog
http://descartes.over-blog.fr/
 
Il se passent des drôles de choses au Front de Gauche. Le 4 décembre, sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, apparaissait un encadré faisant l'éloge de Michaël Moglia. Ce conseiller régional socialiste du Nord-Pas de Calais avait eu le bon goût de quitter le PS en dénonçant les effets de l'austérité imposée par le gouvernement sur le budget régional. Mélenchon y voit le début d'une "réaction en chaîne", rien de moins. Le 19 décembre, on apprend que ce même Michaël Moglia constitue avec d'autres élus ex-socialistes un nouveau groupe - "la gauche maintenant", tout un programme - au Conseil régional, et que ce groupe est rejoint par les élus du PG (Laurent Matejko et Laurence Sauvage) qui quittent donc le groupe "Front de Gauche". 
On aimerait savoir plus sur ce qui ressemble beaucoup à une recomposition à gauche. Je vous le dis tout de suite: pas la peine de chercher un commentaire dans le blog de Mélenchon, dans celui de Martine Billard, ou sur le site du Parti de Gauche. C'est motus et bouche cousue. Comme ce fut le cas lors de la constitution des groupes au Conseil régional d'Ile de France, où l'on a connu une situation analogue. Pour ceux qui ne le sauraient pas, il y a au Conseil régional Ile-de-France deux groupes "front de gauche" (1). Un groupe "Front de Gauche - Parti communiste et gauche unitaire" et l'autre "Front de Gauche et alternatifs" (2) sans qu'aucune explication politique n'ait été donnée à ce jour. Et maintenant, cela recommence en région Nord-Pas de Calais avec,circonstance aggravante, la constitution d'un groupe commun avec des socialistes, certes démissionnaires de leur parti, mais très bien insérés dans la "cosa nostra" nordiste. A part ça, tout le monde s'adore au Front de Gauche et personne n'oserait - quelle horreur ! - mettre des basses considérations de carrière devant le bien commun. 
Lire la suite sur le site de Descartes
 
Un congrès peut cacher un autre. . .  - par Descartes
Par Descartes, sur son blog
http://descartes.over-blog.fr/
 
Il y a quelques semaines j'avais fait sur ces colonnes une analyse du processus de préparation du 36ème congrès du PCF. Mais pendant que les communistes préparent leur congrès, un autre congrès se prépare qui mérite lui aussi d'être suivi. Je parle bien entendu du congrès du PG programmé pour les 22,23 et 24 mars prochain. 
Deux congrès très différents en vérité. Au moins sur un point: là où le PCF diffuse largement les textes prévus aux statuts (base commune, projet de modification des statuts) et le compte rendu analytique des débats des réunions du comité national qui ont voté ces textes - vous voyez, je peux dire du bien des gens à l'occasion - le PG semble avoir fait le choix exactement inverse. Il faut être initié pour avoir accès à la "plate-forme" proposée par le Bureau National au Conseil National, ainsi que les quatre "plate-formes" alternatives qui ont été proposées. Comme je ne suis pas initié mais que je bénéficie quand même d'un bon réseau d'espions et d'informateurs, j'ai pu me les procurer et, ne reculant devant rien pour servir mes fidèles lecteurs, je les tiens à votre disposition sur simple demande (1). 
Commençons par le texte proposé par la direction du PG, qui est de loin le plus intéressant puisqu'il révèle la vision de la politique qui anime celle-ci. La structure du texte est fort classique. On commence par une introduction qui dit en substance: "En 2012 le peuple a chassé le gouvernement de droite et mis à sa place un social-démocrate, mais les sociaux-démocrates sont en faillite et devenus des sociaux-libéraux; heureusement qu'une autre gauche émerge". Cette "autre gauche" est bien évidement le Front de Gauche, qui a tout ce qu'il faut pour gouverner: programme,plan d'urgence. Sauf - mais c'est un détail - le pouvoir. Il faut donc s'atteler à sa conquête. Et sur cette conclusion optimiste, on rentre dans le vif du sujet. 
Lire la suite sur le site de Descartes

écosocialisme Billard Mélenchon réconciliation avenir démocratie partielles législatives Copé Fillon congrès PCF PG UMP

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×