L'Economie républicaine : un document de Sonia Bastille

  • Par arsin
  • Le 04/03/2013
  • Commentaires (0)

Par Sonia Bastille, sur le blog de Darthe-Payan le Jacobin

Quelques commentaires de Pablito Waal : on se demande si certaines propositions de Sonia Bastille n'ont pas déjà été réalisées, comme le canal du Loing entre la Seine et le canal collatéral à la Loire, les offices publics de l'agriculture...on se demande aussi comment et pourquoi se feraient les relocalisations, à quoi serait affecté la création monétaire annuelle... Quand à la fiscalisation accrue des entreprises qui distribuent des dividendes au lieu d'agir, elle se heurte(ra) au principe même du capitalisme, qui est que si les capitalistes investissent, c'est pour en retirer in fine des dividendes. A part cela, la déclarations d'intentions est bien plus intéressante que tout ce que produit le Parti de Gauche.

http://www.copssa.fr/images/chemie-industrie_zoom_image.jpg

A la demande de Sonia Bastille, toujours convalescente, je porte à votre connaissance la première partie d'un texte que Sonia Bastille a adressé à Martine Billard (Coprésidente du PG). D-P.

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Martine,

Il y a une urgence vitale pour notre pays c'est la reconstitution de son capital industriel et agricole que semble ne pas voir le PG mais pas seulement le PG mais aussi l'ensemble des partis politiques et en premier lieu l...e PS et le gouvernement.

Notre pays est en passe de devenir un pays sous industrialisé. L'industrie ne représente plus qu'à peine 12,5% de notre PIB, l'agriculture moins de 3% ! Je vous rappelle qu'au début des années 80, avant que Mitterrand effectue le tournant européiste et libéral de 1983, l'industrie française comptait pour prêt de 24 % du PIB et l'agriculture était à 6% de la somme des valeurs ajoutées. Bref, nous tenions encore la route d'une puissance industrielle et agricole. Or, depuis les choix européistes de la gauche (la fameuse parenthèse jamais refermée !), notre pays s'enfonce et détruit filières après filières, secteurs après secteurs, usines après usines son industrie !

L'industrie minière a été fermée !

La sidérurgie liquidée ou confiée à des multinationales dirigées par des managers ou des affairistes tels que Mital !

 

Le textile est en voie de disparition suite à de nombreuses délocalisations ! L'industrie du meuble a été vendue aux Italiens, aux chinois ou aux japonais !

 

La machine outils française s'est faite dévorée par la concurrence européenne !

 

Bref, tout est en lambeau ! Notre pays est largement devancé sur le plan industriel par l'Allemagne (l'industrie représente 26% du PIB) et par la Pologne. Bientôt l'Italie fera mieux que nous ! La Pologne nous devance maintenant dans l'économie agricole. La France par son intégration européenne, par ses choix en faveur du processus d'unicité européenne à dérive totalitaire s'enfonce et détruit chaque jour plus de 1500 emplois dans son industrie. Le patrimoine industriel de notre pays a été soit liquidé, soit vendu, soit bradé, soit délocalisé, soit pillé, soit mis à l'abandon.

 

 Il existe ici ou là des filières encore porteuse (aéronautique, nucléaire, etc...) mais l'industrie lourde a disparu et notre marché intérieur est enfoncé de toute part tant par les pays de l'UE (Allemagne et ex pays de l'est, mais aussi par la Chine, le Brésil, l'Inde, la Corée). L'exemple de l'industrie métalurgique et de l'automobile est l'un des plus flagrants et significatifs ! Notre économie maritime est dans un sale état et fait redouter à notre pays un déclassement de zone !

 

Le PG a mis en perspectives, un projet éco-socialiste qui ne relèvera en rien l'industrie française mais par contre avance dans une vision malthusienne de l'économie, dans la décroissance et dans le refus de toute reconstitution de notre capital industriel et agricole. De plus le PG comme le FDG, font le choix du maintien de notre pays dans l'UE et l'euro...ce choix empêche toute reconquête de souveraineté économique, monétaire et financière et empêche l'instauration d'une politique publique volontariste en matière industrielle et agricole. Je trouve mortifère ce choix du PG de maintenir notre pays dans l'UE et l'euro.

 

 Je vous propose différentes pistes fécondes et alternatives pour reconstituer notre capital industriel et agricole. Mon projet économique s'inspire des bâtisseurs du CNR et formule l'idée d'une économie républicaine productive et redistributive souveraine.

 

Tout d'abord, mettre en perspectives le retrait de notre pays de l'UE et de l'euro selon les dispositions prévues à l'article 50 du TUE.

 

Ensuite reconstituer notre souveraineté monétaire et mobiliser la création monétaire et l'épargne autour de la reconstitution de notre économie industrielle.

 

 - Création de masse monétaire annuelle à hauteur de 3% du PIB.

 

 - Mobilisation de l'épargne des français en faveur de l'industrie


Lire la suite sur le blog de Darthe-Payan le Jacobin

marché malthusianisme PG production Europe euro monnaie France industrie

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site