La polémique des drapeaux, elle craint - par Joe Liqueur

  • Par arsin
  • Le 08/05/2012
  • Commentaires (0)

Par Joe Liqueur, sur son blog

http://communisme-liberal.blogspot.fr

Commentaire de Pablito Waal : légalement, Joe Liqueur a parfaitement raison. Mais, politiquement, le président d'une France "apaisée", aurait pu, par simple discipline militante, demander aux (jeunes) militants PS-MJS d'arborer des drapeaux tricolores, pour qu'ils soient majoritaires. Symbole certes, mais cette "fête" de la Bastille n'en était-elle pas un ?

Place de la Bastille. En 2017,
l'UPR sera là. ©Getty

Court billet pour dire que je suis assez contrarié – le mot est faible - par ces propos entendus dans les rangs de l’UM« P » ou du F« N ». Allons bon, ces citoyens s’offusquent d’avoir aperçu quelques drapeaux étrangers (en l’espèce algériens), ou rouges, ou « européens », hier soir sur la place de la Bastille. Les mêmes citoyens ne s’engagent guère dans le combat visant à faire sortir la France de l’Union européenne, de l’euro et de l’OTAN. Alors ? J’observe au passage que les dirigeants de l’Union populaire républicaine (UPR) ne se sont nullement abaissés à ce genre de grognements dérisoires, douteux et pour tout dire minables. Il faut dire qu’à l’UPR, on se préoccupe justement de faire sortir la France de l’UE, de l’euro et de l’OTAN…

Défendre la souveraineté du peuple français, et donc la démocratie, et donc la liberté, et donc la France, ou s’offusquer à la simple vue d’un drapeau étranger, ou rouge, ou même « européen », ce n’est décidément pas du tout la même chose.

Il faut être clair :

-La loi de notre République n’interdit nullement d’agiter un drapeau étranger, « même » algérien, sur la place de la Bastille - au fait : la France n’est pas en guerre avec l’Algérie, qui est un pays ami, et même proche, pour toutes sortes de raisons y compris bien sûr linguistiques et historiques [1] ;

-La loi de notre République n’interdit nullement d’agiter un drapeau rouge sur la place de la Bastille ;

-La loi de notre République n’interdit nullement d’agiter un drapeau de l’Union européenne sur la place de la Bastille ;

-Et du reste, la loi de notre République n’interdit pas non plus d’agiter un drapeau blanc royaliste, ou un drapeau islandais, ou un drapeau iranien, ou un drapeau vénézuélien, ou un drapeau argentin, ou un drapeau ivoirien, ou un drapeau chinois, ou un drapeau camerounais, ou un drapeau russe, etc, sur la place de la Bastille, ou ailleurs.

(Le citoyen Hollande a lancé une mode avec les anaphores…)

Alors, de grâce, que tous ces citoyens par trop émotifs remballent leurs indignations à deux balles (ou à deux euros…) et s’occupent de réfléchir un peu sérieusement à l’avenir de la France. Ça leur fera une occupation plus utile, et ça nous fera des vacances.


[1] Rappel : « Le patriotisme, c'est aimer son pays ; le nationalisme, c'est détester celui des autres ». Charles de Gaulle
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×