La situation économique au Venezuela - par Jacques Sapir

  • Par arsin
  • Le 18/02/2014
  • Commentaires (0)

Par Jacques Sapir, sur son blog

Évolutions des deux taux de change (dollar/dollar)

Source : Banque Centrale du Venezuela

La situation économique du Venezuela est marquée par une série de provocations des forces de l’opposition qui cherchent à contester dans la rue le résultat des différents scrutins de 2013. Mais, ceci est aussi possible en raison d’une détérioration de la situation économique, sensible depuis le début de l’automne 2012. Invité par le gouvernement du Venezuela, j’ai fait une mission au début du mois de novembre 2013, à la suite de laquelle j’ai rédigé la note suivante pour le gouvernement. Les autorités du Venezuela m’ont autorisé aujourd’hui à la publier. Je rappelle que ces lignes n’engagent que moi et nullement le gouvernement du Venezuela, que je veux remercier de sa confiance et de l’ampleur de la documentation reçue.

Jacques SAPIR

La situation de l’économie du Venezuela à l’automne 2013

Le Venezuela affronte aujourd’hui une crise économique majeure, dans une situation où la bourgeoisie n’a pas abandonné son objectif de renversement du pouvoir bolivarien. Une stabilisation de la situation économique s’impose, mais ne suffira pas à résoudre les problèmes qui sont aujourd’hui posés. Il faut donc considérer ici une séquence de mesures.

À la stabilisation immédiate, qui peut être obtenue par des mesures administratives, vient s’ajouter la nécessité d’une stabilisation plus durablement enracinée dans des logiques économiques. Mais cette stabilisation économique n’a elle-même pas de sens en soi. La stabilisation n’a de sens que si elle permet la mise en place d’un modèle de développement qui réponde aux objectifs à long terme de la Révolution bolivarienne. C’est donc dans cette logique d’une séquence de mesures, allant du court terme au long terme, qu’il faut lire la présente note.

  1. Le gouvernement du Venezuela est actuellement confronté à une déstabilisation économique politiquement exploitée par l’opposition, celle-ci usant de méthodes non démocratiques pour aggraver la situation économique. Dans cette situation difficile, le Président Nicolas Maduro a pris les mesures qui s’imposaient pour faire face à ces entreprises de déstabilisation. Les mesures prises ou annoncées vont être efficaces pendant une période de 1 à 3 mois. Néanmoins, elles perdront par la suite de leur efficacité et vont entraîner des effets pervers qui iront en s’amplifiant. La déstabilisation macroéconomique date en réalité de l’automne 2012. C’est elle qui a fourni le contexte aux manœuvres non démocratiques de l’opposition. C’est ce contexte qu’il convient de traiter si l’on veut durablement retirer à l’opposition ses moyens d’action.

Le cœur du problème provient de l’écart grandissant qui existe désormais entre le niveau du taux de change officiel (ou « administratif ») et le taux de change dit « de la rue ».

Lire la suite sur le blog de Jacques Sapir

Venezuela monnaie taux change destabilisation opposition gouvernement politique inflation investissement Maduro

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site