La vague eurosceptique touchera-t-elle la France ? - articles de Yohann Duval

  • Par arsin
  • Le 05/05/2013
  • Commentaires (0)

La vague eurosceptique se poursuit avec le succès du UKIP - par Yohann Duval

Les élections locales britanniques de Jeudi dernier ont vu la confirmation d'un fait que les enquêtes d'opinion annonçaient depuis plusieurs mois : avec 23% des voix, le UKIP du charismatique Nigel Farage est désormais la troisième force politique du pays, derrière les travaillistes (29%) et les conservateurs (25%). Ce nouveau succès prouve que le parti est solidement implanté outre-Manche, qu'il se trouve sur une pente clairement ascendanteet qu'il peut même raisonnablement viser la première place lors des élections européennes de 2014, dans un contexte de poussée des eurosceptiques sur tout le continent.

En 2006, David Cameron décrivait les membres du UKIP comme des dingues et des racistes refoulés ("fruitcakes, loonies and closet racists"). La progression fulgurante du parti de Nigel Farage, qui réclame depuis des années un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union Européenne, l'a poussé à inscrire ce référendum dans son programme pour les prochaines élections générales(qui auront lieu en 2015). Cela n'a pas été suffisant pour faire reculer la vague.


Lire la suite sur le blog de Yohann Duval


Ni germanophobie, ni germanomanie : défendons nos intérêts ! - par Yohann Duval


Il y a quelques jours, la polémique sur un texte élaboré par le Parti Socialiste faisait rage : en dénonçant "l'intransigeance égoïste d'Angela Merkel", quelques socialistes n'avaient pas hésité à pointer du doigt de manière totalement hypocrite la politique d'austérité imposée par Bruxelles et Berlin, alors même qu'ils soutiennent l'action d'un gouvernement qui l'applique dans notre pays.

 

Peut-être espéraient-ils faire oublier le fait qu'ils ont approuvé tous les traités signés depuis 30 ans, ceux qui nous ont privé de toute capacité d'action ? Peut-être espéraient-ils cacher un instant le bilan de la politique menée par François Hollande depuis son élection, à savoir une hausse continue du chômage et un dérapage budgétaire ?

[commentaire de Pablito Waal : ce "dérapage budgétaire" est en fait une réduction du déficit bien réelle, mais moindre que prévu, en 2012]



Lire la suite sur le blog de Yohann Duval

euroscepticisme germanophobie Allemagne Merkel France voix élections Cameron Farage UKIP

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×