Le "changement", on l'attend - par Yohann Duval

  • Par arsin
  • Le 28/06/2012
  • Commentaires (0)

Par Yohann Duval, sur son blog

http://duvalyohann.over-blog.fr

 Voilà à peine 2 mois que François Hollande est devenu le nouveau président de la République. La composition de son gouvernement nous avait laissé peu de doutes sur la nature du "changement" qu'il prétendait incarner, mais les événements récents sont venus - hélas ! - violemment confirmer cette première impression. Les masques sont tombés bien vite.

nsfh.jpg

Rejeter le protectionnisme, comme Sarkozy

 

Il y a quelques jours, François Hollande concluait son premier G20 en annonçant de manière triomphale qu'il avait atteint tous ses objectifs. Parmi ceux-ci, la "lutte contre le protectionnisme". Il est vrai que le règne du libre-échange sans règles que nous connaissons actuellement fait de nos États de véritables pays de Cocagne ! Qu'importent les délocalisations, la concurrence déloyale et le chômage de masse : ne changeons surtout pas une équipe qui obtient de si "brillants" résultats.

 

Si l'on n'attendait pas du Parti Socialiste qu'il change du jour au lendemain son ADN, il était permis d'espérer que l'influence de certaines figures, comme Arnaud Montebourg, lui permettrait d'engager une réflexion sur la mondialisation et ses conséquences. Pas du tout : aujourd'hui, le "démondialisateur" reste bien silencieux pendant que les euro-libéraux triomphent, comme nous pouvions le craindre.

 

La position de François Hollande était en effet connue depuis très longtemps...

  

 

Toute ressemblance avec le président sortant, qui déclarait fièrement que "le protectionnisme est une très mauvaise chose" serait purement fortuite.

 

Louer les "partages de souveraineté", comme Sarkozy

 

Quelques jours plus tard, nous découvrions avec effarement les effets concrets des traités européens signés à la hâte : la Commission européenne, non élue, entend dicter sa loi à un gouvernement issu, lui, des urnes. Pas question de prendre des gants : le contrôle sur les budgets sera fait de manière autoritaire. Le verdict sera rendu en décembre, avec à la clé des recommandations pouvant être assorties de sanctions. On se pince devant une telle abomination, qui ne choque absolument pas le nouveau gouvernement.

 

Comme les ministres de l'UMP avant eux, les socialistes ne semblent guère vouloir désobéir aux injonctions de Bruxelles ou de Berlin. Le mimétisme est tel que Jérôme Cahuzac n'hésite plus à utiliser les mêmes éléments de langage que la droite sarkozyste en parlant de "souveraineté partagée" (premier pas avant la souveraineté limitée chère à Brejnev ?).

 

Jérôme Cahuzac sur RMC, le  26 Juin 2012

 

"Ce qui est en perspective, et dans les discussions que François Hollande a avec Madame Merkel, et c'est bien de ça dont on parle, c'est une solidarité budgétaire en Europe qui suppose que non seulement le budget de la France, mais le budget de l'Allemagne, de l'Italie, de l'Espagne, de tous les pays de la zone euro, soit d'une certaine manière soumis pour une appréciation à l'ensemble de nos partenaires. Ce n'est pas un abandon de souveraineté. C'est un partage de souveraineté."

 

Quelle personne un tant soit peu attachée à notre pays peut tolérer une telle atteinte à son indépendance et à sa démocratie ? C'est donc ça, le "changement" ?

 

Souvenons-nous de ce que disait, il y a déjà 20 ans, Philippe Séguin :

 

"La souveraineté, cela ne se divise pas ni ne se partage et, bien sûr, cela ne se limite pas. Rappelons-nous d'ailleurs, pour avoir un exemple plus récent de ce que vous appelez de vos vœux, ce que put signifier pendant « le printemps de Prague » la doctrine de la souveraineté limitée, tant il est vrai que la « souveraineté divisée », « la souveraineté partagée », « la souveraineté limitée» sont autant d'expressions pour signifier qu'il n'y a plus du tout de souveraineté !"

Hollande France euro protectionnisme Union Européenne Montebourg redressement productif industrie Libre-échange

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site