Le chômage, mystérieux bien que de plus en plus visible - par Descartes et les Volontaires

  • Par arsin
  • Le 04/06/2013
  • Commentaires (0)

Commentaire de Pablito Waal :  le billet de Descartes a une bonne valeur pédagogique pour ceux qui n'ont jamais ou peu suivi de cours d'économie. Cependant, Descartes n'aborde quasiment pas la question de la croissance, sur laquelle les deux articles suivants des Volontaires apportent des signaux d'alarme.

Le chômage et ses mystères - par Descartes

Crise systémique 2013 : sous les records des Bourses, l’imminente plongée en récession de la planète - par le Cercle des volontaires

La Banque de France exhorte le gouvernement à geler le SMIC et les retraites - par le Cercle des volontaires

Le chômage et ses mystères - par Descartes
Par Descartes, sur son blog
http://descartes.over-blog.fr/
"Contre le chômage, on a tout essayé". Cette déclaration désabusée d'un Mitterrand vieillissant a été considéré depuis des décennies comme l'aveu d'impuissance de notre classe politique concernant le chômage de masse. Depuis, la gestion de l'emploi par les gouvernements successifs ressemble étrangement à la gestion des aléas climatiques: Dans les tribus les plus primitives, on danse autour du feu dans des cérémonies propitiatoires avec force invocations - "Europe sociale, vient nous sauver" ou "Europe libérale, vient ouvrir notre marché du travail" selon les peuplades - et les sacrifices - Sécurité Sociale, privatisations - qui vont avec. Dans les plus progressistes, on arrive à prévoir à peu près, et on construit de temps en temps des abris et des digues qui se révèlent dérisoires dès que la tempête commence à souffler trop fort et que la rivière sort de son lit.
Le commentaire de Mitterrand est évocateur en ce qu'il ferme la porte à toute compréhension rationnelle du phénomène. Il se dégage une perception du chômage comme une sorte de malédiction divine qu'il serait vain de chercher à comprendre rationnellement, et contre qui il ne reste plus qu'à "essayer" des remèdes l'un après l'autre jusqu'à épuisement de la liste. Bien entendu, les explications ne manquent pas chez les économistes, qu'ils soient "mathusiens", "orthodoxes", "keynésiens", "libéraux", "alternatifs" ou tout simplement fous. Mais les hommes politiques se promènent - et promènent le public - dans cette forêt d'explications en prenant un petit bout par-ci, un petit bout par-là... pour en arriver à un discours qui rend le phénomène d'autant plus inquiétant qu'il est incompréhensible.
Lire la suite sur le site de Descartes
Crise systémique 2013 : sous les records des Bourses, l’imminente plongée en récession de la planète - par le Cercle des volontaires
Par le Cercle des volontaires, sur leur site
http://www.cercledesvolontaires.fr/
Le Cercle des Volontaires relaye un article du « Global Europe Anticipation Bulletin » dressant un état général de l’économie mondiale. Loin de l’euphorie de certains à propos des derniers records boursiers, l’article contrebalance cet angélisme naïf en exposant quelques indices annonciateurs de l’imminente récession mondiale. 
Malgré une sensation de calme relatif relayée à la fois par les médias et par des marchés financiers américains et japonais volant de records en records, l’économie mondiale ralentit sérieusement et une récession généralisée se profile. Les différents acteurs en ont pleinement conscience et, face aux enjeux d’une rechute imminente, les pays ou régions mettent en place diverses stratégies pour tenter d’en minimiser les conséquences. Quand certaines semblent dictées par le désespoir ou les solutions de la dernière chance, d’autres au contraire témoignent d’une réelle adaptation aux transformations actuelles du monde. Et sans surprise, dans la première catégorie nous retrouverons les « puissances du monde d’avant » qui n’ont plus de réelles options. 
Récession mondiale en vue
Plusieurs signaux montrent en effet qu’un retournement de conjoncture est imminent. À vrai dire le terme « retournement » n’est pas très adapté puisque l’économie réelle ne s’est jamais vraiment remise du choc de 2008 : c’est donc plutôt à une aggravation que nous allons assister. 
Lire la suite sur le site de le Cercle des volontaires
La Banque de France exhorte le gouvernement à geler le SMIC et les retraites - par le Cercle des volontaires
Par le Cercle des volontaires, sur leur site
http://www.cercledesvolontaires.fr/
Après les sucettes à l’ANI de Laurence, voici la quenelle de Christian…
Dans sa lettre annuelle adressée au président de la République, mardi 28 mai, le gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer s’inquiète que entreprises françaises soient de moins en moins compétitives par rapport à leurs concurrentes allemandes. 
Les entreprises françaises font moins en moins de marge, ce qui se fait sentir au niveau des investissements : « Confrontées à la concurrence étrangère, en France comme sur les marchés d’exportation, les entreprises ont cherché à compenser un coût de travail élevé en restreignant leurs marges [. . . ] Elles ont réduit leur capacité à investir, et à financer la recherche-développement, diminuant peu à peu le contenu en innovation de leurs produits, et affaiblissant donc leur compétitivité hors-coût. »
Après avoir donné un bon point au gouvernement Ayrault (notamment pour le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), il avertit : « Il importe que des hausses discrétionnaires du SMIC ne viennent pas à l’avenir remettre en cause cet avantage ». Donc en gros, il appelle à geler le SMIC, c’est-à-dire à faire baisser encore un peu plus le pouvoir d’achat des travailleurs les plus pauvres…
Lire la suite sur le site de le Cercle des volontaires

chômage France austérité banque retraites récession marché libéralisme keynésianisme

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site