Le procès de Solférino - par L'Oeil de Brutus

  • Par arsin
  • Le 09/05/2013

Commentaire de Pablito Waal : le raisonnement qui fonde l'analyse de l'Oeil de Brutus rencontre les mêmes problèmes que je rencontre chez les adversaires de l'austérité. Le premier, c'est que Brutus dit que les gouvernements français ont, depuis 40 ans, fait de la rigueur pendant les crises et du déficit pendant les périodes de croissance. C'est très discutable : Jospin a réduit les déficits pendant le "boom" des années 98-2000, et à l'inverse Sarkozy a fait de généreux déficits (en partie seulement dûs aux sauvetages bancaires et intereuropéens) à partir de 2008. Mais l'essentiel n'est pas là. Il est dans le fait que tous les pays développés connaissent une réduction de la croissance sur le long terme, que ce soit en Europe, Amérique du Nord ou Extrême-Orient. Et ceci est plus profond, plus anciens que les problématiques telles que l'euro, l'émergence des pays à bas coûts de production. Les relances budgétaires n'y changent quasiment rien : ainsi, les USA, avec leurs déficits à 8% du PIB, n'ont eu que 1% de croissance du PIB par tête en 2012... En vouloir absolument aux gouvernements PS-UMP pour ces faits qui les dépassent me semble abusif. En revanche, il est tout à fait clair qu'on puisse leur reprocher de ne pas mettre en place les investissements de long terme qui pourraient changer cette tendance (mais pas avant plusieurs décennies, je le crains...).

Le parti des 170.000 traîtres - par L'Oeil de Brutus

Les shadoks de la rigueur - par L'Oeil de Brutus

Le président des rentiers - par L'Oeil de Brutus

Le parti des 170.000 traîtres - par L'Oeil de Brutus

170 000. C’est le nombre d’adhérents revendiqués par le Parti socialiste. Ce parti qui aujourd’hui semble organiser une fronde contre l’austérité imposée par l’Union européenne et Mme Merkel. Alors même qu’il y a quelques mois il votait le traité qui organisait et institutionnalisait le carcan de cette même austérité. Ce même traité qui était un abandon de plus de notre souveraineté. De la souveraineté du peuple français. Comment peut-on oser crier contre la rigueur quand on a l’a soi-même inscrit dans le marbre des traités[i] ? Ce semblant de fronde est un outrage de plus à l’intelligence des Français. Nul besoin de chercher des coupables à Bruxelles ou à Berlin. Le premier des coupables est au cœur de Paris, sise au 55, rue du faubourg Saint-Honoré.

Lire la suite sur le blog de l'Oeil de Brutus

Les shadoks de la rigueur - par L'Oeil de Brutus

Refusant d’admettre la réalité telle qu’elle est, François Hollande et le gouvernement Ayrault, tels les Shadocks, continuent à faire tourner la pompe de la rigueur malgré l’impasse dans laquelle elle nous mène et au mépris des fondamentaux économiques les plus élémentaires que Keynes (qui devrait pourtant être la référence économique pour un gouvernement qui se prétend « de gauche ») avait déjà mis en exergue il y a près d’un siècle et dont les expériences de politique de rigueur des années 1930 ont déjà démontré l'impasse (en particulier celle du chancelier Brüning juste avant l’arrivée au pouvoir de … Hitler).

Le problème de la rigueur n’est en fait pas comment elle est appliquée mais quand.

Lire la suite sur le blog de l'Oeil de Brutus

Le président des rentiers - par L'Oeil de Brutus

La mesure est demeurée relativement discrète et peu relayée par les médias : à l’issue des « assises de l’entreprenariat », François Hollande a décidé de relever le plafond des PEA (plan d’épargne en actions) de 132 000 à 225 000 euros[i]. On notera au passage, que décidemment, en se faisant le messager des annonces fiscales de petit comptable bricoleur, l’hôte de l’Elysée, le fameux « président normal », n’a toujours pas saisi la hauteur nécessaire à l’exercice de sa fonction. Il demeure bel et bien un petit président de conseil général.

Lire la suite sur le blog de l'Oeil de Brutus

austérité Hollande PS croissance rigueur dette déficit Ayrault récession chômage AntiAusteriteBaissecroissance AntiAusteriteAccroitdéficit traître

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site