Le progrès en question ? - par Yann

  • Par arsin
  • Le 14/04/2014
  • Commentaires (0)

Par Yann, sur son blog

http://www.jeunessecroissy-basket.fr/wp-content/uploads/2012/10/le-progr%C3%A8s4-300x300.jpg

Cela fait plusieurs décennies maintenant que la France est entrée en régression économique et sociale. Près de quarante ans que le progrès social, hérité des réformes économiques d'après-guerre, est attaqué de toute part. Nous arrivons probablement à la destruction des derniers restes de la période des trente glorieuses. On peut désormais raisonnablement tabler sur la destruction à court terme de la sécurité sociale, de l'éducation nationale et du système de retraite par répartition. Sans une peu probable révolte de la population, ces derniers acquis sociaux disparaîtront et plongeront la France puis l'Europe de l'Ouest dans une crise économique encore plus grave qu'elle ne l'est actuellement. Il est étrange de voir avec quelle facilité la population moderne s'est finalement résignée à accepter des politiques d’appauvrissement alors que pourtant le progrès technique continu. À tel point que l'on a désormais complètement décorrélé  le progrès scientifique et technique du progrès social et humain. Il s'agit là d'une prouesse tout à fait invraisemblable. On en est même arrivé à une telle régression mentale que le progrès technique en lui même est accusé de tous les maux de toutes les catastrophes qui s'abattent sur la population.

 

Alors qu'hier il y avait une association naturelle du progrès technique et humain, l'on voit aujourd'hui poindre une opposition quasi systématique entre les deux. Comme le note bien Jean de Kervasdoué dans un article publié sur Marianne en février dernier, le progrès technique n'est plus vraiment considéré comme une bonne chose. Il parle de la gauche française, mais c'est également vrai à droite. Et je ne parlerai pas de l'extrême droite qui se passionne pour le retour à la terre qui ne ment pas n'est-ce pas ? Mais nous vivons à mon sens dans une illusion d'optique et les modernes ont tendance à confondre cause et conséquence. Ce dont nous souffrons n'est pas lié à la technologie, mais à un système de domination économique d'une petite élite qui utilise le progrès technique à son seul profit à court terme. Mettre fin au progrès ne mettra pas fin à la rapacité des rentiers et des multinationales. Après tout l'Europe a bien vécu pendant des siècles de stagnation techniques accompagnés d'un modèle économique de type féodal. L'inégalité n'a pas besoin de la science, mais le progrès social et humain lui en a besoin. Ce que les défenseurs de l'écologie bonne enfant ont tendance à oublier.

Lire la suite sur le blog de Yann

médias nucléaire OGM idéologie lobby progrès question Kervasdoué Gervais

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

RETOUR A L'ACCUEIL

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site